X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

La réfection intérieure de l’Héritage 1 devra sans doute attendre

durée 1 novembre 2023 | 15h50
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    La Compagnie de navigation des Basques souhaite procéder à une cure de rajeunissement à l’intérieur de l’Héritage 1 depuis quelques années déjà. Elle croyait pouvoir enfin procéder aux travaux au cours des semaines à venir, alors que le navire est sur le chantier Méridien Maritime de Matane, mais elle devra probablement faire preuve d’un peu plus de patience. 

    À moins d’un revirement de situation important, ce grand projet devra être reporté, a confirmé l’organisation cette semaine. C’est que l’ouverture des soumissions pour les travaux a été porteuse de mauvaises nouvelles. Un seul soumissionnaire a répondu à l’appel d’offres et sa proposition est deux fois plus élevée que ce qui était anticipé. 

    La Compagnie de navigation des Basques se retrouve ainsi dans une fâcheuse position. Soit elle trouve d’autres moyens de financement dans un délai très court d’environ trois semaines, soit elle reporte son projet à une date ultérieure. 

    «On va prendre les prochaines semaines pour bien évaluer les différentes options et tenter de trouver une solution», a confirmé Jean-Philippe Rioux, capitaine de l’Héritage 1 et coordonnateur du volet maritime de la Compagnie de navigation des Basques. Au moment de l’entretien, les chances d’un report étaient, selon lui, assez élevées.

    DES COUTS PLUS ÉLEVÉS

    Ce qui est maintenant certain, c’est que les travaux, qui prévoyaient notamment une révision complète de la disposition des espaces réservés aux passagers afin d’en améliorer l’ergonomie, seront plus onéreux que ce qui était envisagé il y a encore quelques semaines. 

    Selon Jean-Philippe Rioux, l’évaluation initiale faite en 2019 entrevoyait une facture d’environ 500 000 $. Celle-ci avait été bonifiée en préparation au récent appel d’offres, mais les dirigeants ne s’attendaient pas à une augmentation aussi drastique.  

    Pour remédier à cette problématique, la Compagnie de navigation des Basques devra tenter d’obtenir une aide financière de plus grande envergure. Elle cible notamment le volet 3 du Programme de soutien aux investissements dans les infrastructures de transport maritime (PSIITM) qui s’adresse directement aux traverses intermédiaires.

    «Ce volet bénéficie d’un budget de cinq millions de dollars. Et comme il y a très peu de traverses intermédiaires au Québec, cet argent est disponible pour nous. Il faut seulement réussir à y avoir accès et entrer dans les critères», a mentionné Jean-Philippe Rioux.

    «Évidemment, on réalise très bien aussi que trois semaines, c’est un délai très court pour y arriver.»

    Si le report était finalement la voie choisie par la Compagnie de navigation des Basques, le navire reviendra vers le quai de Trois-Pistoles et il est déjà assumé que les travaux seront reportés d’au moins un an. Ceux-ci doivent être effectués durant la saison hivernale. Au printemps, ils forceraient le report du début de la saison. 

    En janvier 2023, une décision avait d’ailleurs été prise en ce sens afin de repousser les travaux à l’automne et ainsi ne pas risquer de subir les contrecoups d’éventuels retards à l’approche de la nouvelle saison.

    «Ce ne sont pas des travaux qui peuvent être scindés, a expliqué Jean-Philippe Rioux. Quand tu refais ton salon à la maison, tu ne le fais à moitié. C’est un peu la même chose.»

    Rappelons que la réfection de l’intérieur n’est pas nécessaire au bon fonctionnement du navire. L’objectif est surtout d’améliorer le confort des passagers. Les sièges actuels datent des années 70 et ont beaucoup de vécu. Ajouter des places assises dans l’espace de restauration ne serait pas non plus un luxe. 

    Ces améliorations représentent la troisième et dernière phase de travaux d’envergure à être réalisés sur le navire après ceux de 2016 et 2020. Les moteurs et la coque d’acier avaient alors été au cœur des préoccupations.  

    CHANGER LE BOSSOIR 

    Malgré la récente mauvaise nouvelle, l’Héritage 1 est tout de même à Matane pour des travaux. Ceux-ci permettront entre autres de changer l’embarcation de sauvetage et le bossoir, le 
dispositif qui permet de la hisser. Même s’ils sont toujours sécuritaires, la CNB a préféré les changer, puisqu’ils sont considérés comme étant vieillissants.

    L’ouverture des soumissions s’est toutefois bien déroulée.
    Rappelons que le ministère des Transports avait accordé une aide financière 749 000 $ pour l’ensemble du projet, incluant la réfection intérieure et le changement du bossoir, en aout 2022. Par la suite, 130 500 $ supplémentaires avaient été octroyés dans le cadre du volet Soutien au rayonnement des régions du Fonds régions et ruralité (FRR).
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 13h41

    Aide médicale à mourir : un projet de loi déposé par le Bloc Québécois

    Le Bloc Québécois a déposé un important projet de loi ce mercredi 22 mai à la Chambre des communes, dans le but de permettre aux personnes qui souffrent de maladies neurocognitives graves et incurables de déposer une demande anticipée d’aide médicale à mourir. La démarche bloquiste s’accorde avec celle du Québec qui est prêt à agir en ce sens. Ce ...

    Publié à 6h54

    Petits fruits, grands espoirs 

    Le printemps est synonyme de bourgeons en fleurs, de chants d’oiseaux et d’une luminosité naturelle plus abondante. Pour les producteurs maraichers et agricoles, comme Martin LeBel et Nathalie Bernier de la Fraisière LeBel, c’est aussi une période de renouveau, d’aspirations et d’optimisme. Un sentiment qui est d’autant plus important après une ...

    Publié à 6h45

    Diffusion 3P remet 2 000 $ à la Fabrique de Notre-Dame-des-Neiges de Trois-Pistoles

    À la suite du spectacle de Patrick Normand qui s’est déroulé le 6 mai à l’église de Trois-Pistoles où plus de 400 billets ont été vendus, Diffusion 3P a remis un chèque de 2 000 $ à Fabrique de Notre-Dame-des-Neiges. Alain Panneton, qui a mis sur pied Diffusion 3P, s’est réjoui de la présence nombreuse du public et du milieu culturel à son ...