X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Un météorologue amateur témoin d’un front froid à Pohénégamook

durée 4 novembre 2023 | 06h59
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    Pierre Roy, météorologue amateur de Pohénégamook, a capturé une séquence d’approche d’un front froid au-dessus du lac le 28 octobre en après-midi. Phénomène assez courant aux quatre saisons, il est cependant plus rare d’arriver à l’observer de manière aussi définie.

    Simon Legault, météorologue à Environnement Canada, a confirmé le passage d’un front froid à travers le Québec de samedi à dimanche. Les stations météo ont d’ailleurs pu percevoir assez nettement sa traversée, puisqu’il était bien net et marqué. Cette masse d’air froid qui a pris place définit doucement un changement de température vers la saison hivernale.

    «C’est la rencontre entre la limite entre les masses d’air chaud et froid. Ce sont des zones qui ne se mélangent pas facilement et éventuellement quand une arrive à se déplacer, ça va pousser sur l’autre. Donc ça force la montée de l’air chaud qui va générer des nuages et de la précipitation», explique le spécialiste.

    Quand un front froid arrive, c’est souvent en coup de vent. Mais, il ne passe pas inaperçu. Le beau temps, préalablement là, fait tout à coup place à une averse soudaine et passagère. Les belles conditions météorologiques d’avant reviennent comme si de rien était, mais avec une température plus frisquette.

    Les observateurs peuvent regarder le front froid par le changement de nuages qui passent de blanc à un gris foncé. Une ligne peut être perçue, marquant la limite entre les masses d’air. Un rideau de pluie est aussi visible.

    M. Roy a eu la chance de prendre des images du phénomène. Il se promène quotidiennement, toujours une caméra à la main, au cas où il entrerait en contact avec un évènement météorologique hors de l’ordinaire. «C’est vraiment formidable ce que j’ai pris là», se réjouit-il.

    «C’est vrai que sur un lac avec une vue dégagée, on voit vraiment bien le phénomène se déplacer soit vers nous ou perpendiculairement, donc ça peut vraiment être impressionnant parfois», a souligné M. Legault.

    Il a aussi indiqué que ce front froid long d’une centaine de kilomètres et qui a balayé le Québec en quelques heures a eu une incidence sur la tombée de la neige ce lundi 30 octobre. Le mercure a dégringolé de samedi à dimanche. Si le phénomène n’avait pas chassé l’air plus chaud, les flocons n’auraient jamais touché terre, laissant place à la pluie.
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 13h27

    Mettre du soleil dans la vie des aînés en devenant un «Sunny»   

    Le CISSS du Bas-Saint-Laurent, en collaboration avec la Fondation Sunny, lance pour une troisième année consécutive une campagne de recrutement auprès des jeunes de 12 à 17 ans. Le programme de bénévolat Sunny Action leur offre une opportunité unique de s'impliquer dans leur communauté et de créer des liens avec les résidents de nos CHSLD et maisons ...

    Publié à 6h59

    Des priorités de développement à cibler pour le Bas-Saint-Laurent

    Plus d’une centaine d’acteurs du milieu municipal, politique et institutionnel se sont réunis à Rivière-du-Loup le 10 mai à l’occasion du 4e Forum des partenaires du développement régional. Cet événement a pour objectif de définir les priorités du Bas-Saint-Laurent dans le cadre du renouvellement de la Stratégie gouvernementale pour assurer ...

    Publié à 6h03

    Le caucus de la CAQ au Bas-Saint-Laurent à l’écoute des élus locaux

    La ministre des Ressources naturelles et des Forêts, ministre responsable du Bas-Saint-Laurent et députée de Rimouski, Maïté Blanchette Vézina, dresse un bilan positif de la rencontre avec la Table régionale des élus municipaux du Bas-Saint-Laurent qui avait lieu le 16 mai. Pour l’occasion, elle était accompagnée de la députée de Rivière-du-Loup – ...