X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

PABA : vers un nouveau «carrefour maritime» à Trois-Pistoles 

durée 6 octobre 2023 | 06h02
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    Après des années de démarches, d’incertitudes et de doutes, l’avenir du Parc de l'aventure basque en Amérique (PABA) semble finalement positif et prometteur. Plusieurs organismes du milieu, tous reliés au domaine maritime, souhaitent s’y rassembler afin de développer un projet commun. Un «carrefour maritime» qui permettra d’assurer leur pérennité, mais aussi celle de ce lieu mythique laissé vacant depuis 2016. 

    L’idée est réfléchie et discutée depuis déjà plus d’un an, mais voilà qu’elle se concrétise tranquillement. La Compagnie de navigation des Basques, la marina de Trois-Pistoles, la Société Provancher (parc naturel et historique de l'Île aux Basques) et la Coop de Kayaks des Îles collaboreront afin de mettre sur pied un projet à la fois «communautaire et touristique» au cœur de Trois-Pistoles. 

    L’imposant bâtiment de la rue du Parc demeurera la propriété de la Ville de Trois-Pistoles. Un OBNL en assurera toutefois la gestion et chacun des partenaires sera représenté sur le futur conseil d’administration. 

    Mikaël Rioux, gardien de l'Île aux Basques et membre de la Coop de Kayaks, parle de ce projet avec enthousiasme. «C’est quelque chose qui était là, tout juste devant notre nez, mais qu’il fallait seulement prendre le temps de réaliser. Ça prenait aussi cette volonté-là, commune, de faire quelque chose avec le PABA», a-t-il expliqué. 

    Selon lui, la réunion des joueurs du monde maritime de Trois-Pistoles était une évidence. Les gestionnaires se connaissent bien et collaborent déjà dans plusieurs dossiers. Quelque part, ils partagent aussi certains enjeux et surtout de nombreux objectifs. Pour la suite, les possibilités sont nombreuses. 

    «On n’a rien inventé. On prend juste une bâtisse très intéressante, déjà située tout près du fleuve, et on y réunit tous ces organismes dynamiques et motivés qui cohabitent déjà le secteur», a décrit Mikaël Rioux.

    «Tout est là et c’est ce qui est formidable […] Ce sera un beau camp de base, un espace intéressant qui sera utilisable pour nos rêves les plus fous.»

    Pour Mikael Rioux, le projet est aussi une forme de continuité de la lutte citoyenne pour la sauvegarde de l’Héritage 1, laquelle s’est conclue par une victoire en mars 2020. 
    «La communauté continue de se prendre en main et de collaborer afin de partager ses ressources. On va cohabiter à même le bâtiment, mais il y a aussi plein de possibilités au niveau de la centralisation de certaines opérations», a-t-il mentionné.  

    «Il y a encore beaucoup à discuter et il faudra déterminer la façon de profiter pleinement de l’espace, mais on est contents. C’est très positif et on sent que les gens sont enthousiastes.»

    TROIS-PISTOLES IMPLIQUÉE DE PRÈS

    La Ville de Trois-Pistoles, qui est propriétaire du bâtiment depuis 2017, sera sans surprise au cœur du succès du projet. L’administration municipale compte engager une personne-ressource qui aura, entre autres, le mandat de développer le projet et de réaliser la vision des partenaires. La Ville commandera également un carnet de santé afin d’éviter les mauvaises surprises et de bien cerner les travaux à effectuer, s’il y a lieu. 

    «Le timing est bon. Tout le monde est prêt à travailler pour que ça fonctionne. Les organismes attendaient une étincelle pour se développer. Un élément déclencheur pour augmenter, diversifier ou peaufiner leur offre […] Il fallait saisir cette opportunité», a déclaré le maire, Philippe Guilbert.

    Il souligne que la Ville de Trois-Pistoles souhaite remettre le bâtiment à la communauté depuis un bon moment déjà. Elle espère aussi que la relance du PABA puisse contribuer à mettre en valeur le secteur du fleuve, une richesse inestimable avec le traversier, la marina et l’île aux Basques, notamment. 

    «Si on peut ajouter des éléments éducatifs et de sensibilisation, permettre aux gens de se rapprocher du fleuve, c’est toute notre communauté qui va en bénéficier», a soutenu M. Guilbert.  

    «On a plein d’idées. Maintenant, il faut voir comment on peut mettre tout ça en place pour que tout le monde y trouve son compte, tout en mettant de l’avant le volet maritime de Trois-Pistoles et en assurant la pérennité du bâtiment et des organismes.»

    Pour le moment, aucun échéancier n’a été déterminé. Les partenaires aimeraient lancer les activités «le plus rapidement possible», mais il est évident que plusieurs étapes doivent être franchies. En ce sens, ils souhaitent faire les choses dans le bon ordre, comme il faut. 

     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h52

    Un 15e rendez-vous pour les amateurs de grands crus

    Au fil des années, le Littoral bercé par le vin s’est positionné comme un événement incontournable de la rentrée. Les amateurs de grands crus se donneront rendez-vous le 27 août prochain, à l’Auberge de la Pointe de Rivière-du-Loup, pour sa 15e présentation. Et parce qu’on ne change pas une formule gagnante, l’organisateur du Littoral bercé par ...

    Publié à 6h36

    Charles Lavoie élu conseiller municipal à Notre-Dame-des-Neiges 

    Le citoyen Charles Lavoie a remporté l’élection partielle visant à pourvoir le poste de conseiller municipal vacant à Notre-Dame-des-Neiges, ce dimanche 21 juillet. Il a recueilli 161 des 217 votes reçus, soit 74,1 % des voix.   M. Lavoie se joindra ainsi au conseil municipal actuel formé du maire Jean-Marie Dugas, ainsi que des conseillères et ...

    21 juillet 2024 | 6h32

    Les cadets de la SQ visiteront les campings du Québec

    Du 20 au 27 juillet, les cadets de la Sûreté du Québec visiteront plusieurs campings aux quatre coins de la province. L’objectif? Rappeler aux vacanciers et aux visiteurs que les lois s’appliquent partout, même au camping. Plus de 200 cadets visiteront les campings dans les 74 municipalités participantes au programme cadets de la Sûreté du ...