X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Déploiement du programme Ma famille, ma communauté à Rivière-du-Loup

durée 31 août 2023 | 12h30
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    Le nouveau programme de la Direction de la protection de la jeunesse Ma famille, ma communauté, a été officiellement implanté au cours des derniers mois dans la MRC de Rivière-du-Loup. Il s’agit d’une première au Bas-Saint-Laurent.

    Cette initiative vise à renforcer le cercle de bienveillance installé autour des jeunes de 6 à 17 ans de la région. Elle agit comme un filet de sécurité pour les familles vulnérables et elle fournit de nouveaux outils visant à éviter le placement de l’enfant hors de son milieu.

    «On essaie de le garder dans sa famille naturelle, on essaie de le garder dans sa famille élargie, dans sa communauté. En dernier lieu, on le place à l’extérieur. Ce programme vient renforcer ça et oblige tout le monde de la communauté à travailler ensemble, pas juste la protection de la jeunesse», explique le ministre responsable des Services sociaux, Lionel Carmant.

    Pour ce faire, les enseignants, éducateurs, travailleurs sociaux, intervenants communautaires et membres du réseau de la santé sont rassemblés autour d’une même table afin de prendre des décisions en équipe dans l’intérêt de l’enfant, tout en priorisant sa sécurité. L’objectif visé est de permettre aux enfants d’atteindre leur plein potentiel dans les meilleures conditions possible.

    «La vigilance et la collaboration de toute la communauté est nécessaire», ajoute M. Carmant. Ce programme est une réponse directe aux conclusions du rapport de la Commission spéciale sur les droits des enfants et de la protection de la jeunesse pilotée par Régine Laurent. Le décès d’une fillette de 7 ans à Granby en avril 2019 a ébranlé le Québec et a soulevé de nombreux questionnements sur le système de protection de la jeunesse et le soutien aux familles vulnérables.

    Le programme Ma famille, ma communauté met en commun les forces du Centre services scolaire de Kamouraska-Rivière-du-Loup, de la Lueur de l’espoir du Bas-Saint-Laurent, de la Maison de la famille du Grand-Portage, de Trajectoires Hommes, de Tandem-Jeunesse et des Grands amis du KRTB.

    «Je pense que ça prend toute une communauté pour aider nos enfants en difficulté et je crois que Rivière-du-Loup l’a bien compris. On réitère que la protection de l’enfant est la responsabilité de l’ensemble de notre communauté», ajoute la députée de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Amélie Dionne.

    L’initiative a été officiellement implantée en mars 2023. Depuis, huit rencontres concernant la situation de 10 enfants ont été tenues. «On va inviter la famille et le jeune lui-même […] On va venir solliciter leur point de vue et demander quels sont leurs objectifs. À quels besoins ils souhaitent qu’on réponde? Avec qui ils souhaitent travailler?», explique l’adjointe de la directrice de la protection de la jeunesse, Isabelle Martel.

    Autour de la table, le parent, l’enfant, la DPJ et le milieu forment une équipe pour trouver des solutions aux problématiques sans déraciner le jeune. «Comme organisme communautaire, ça fait du bien de se sentir à notre place et considéré comme un acteur clé», indique Vicky Ouellet des Grands amis du KRTB. Elle a la conviction que ce programme doit être implanté dans toutes les régions du Québec.

    Elle indique que plusieurs objectifs sont visés par cette démarche : réduire le nombre d’enfants qui vivront un placement, réduire la durée des placements, réduire le nombre de déplacements d’une ressource d’hébergement à une autre, favoriser les placements où les membres d’une même fratrie sont hébergés ensemble et favoriser les placements situés près du domicile familial.

    Le déploiement de ce programme coordonné par le CISSS partout au Bas-Saint-Laurent est prévu d'ici 2026. Ma famille, ma communauté a été implanté comme projet-pilote de 2012 à 2015 en Abitibi-Témiscamingue et en Montérégie.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 12h08

    Fermeture des services d’obstétrique cet été : la MRC du Témiscouata en colère 

    La MRC de Témiscouata juge que la fermeture des services d’obstétrique à l’Hôpital de Notre-Dame-Dame-du-Lac, pour la saison estivale, «est contre-productive et inacceptable» pour le milieu témiscouatain. Elle demande maintenant au CISSS du Bas-Saint-Laurent de revoir sa décision et de mettre en place un «comité d’action terrain» dont le mandat sera ...

    Publié à 11h10

    Levée partielle de l’interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité

    Le ministère des Ressources naturelles et des Forêts modifiera l’interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité à compter du 24 juin, à 12 h. La décision de modifier le territoire touché par cette interdiction a été prise en collaboration avec la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) en raison des conditions ...

    Publié à 6h51

    Place à la 15e édition du Festival country de Saint-Antonin

    Le Festival country de Saint-Antonin célèbrera cette année son 15e anniversaire, soit du 28 au 30 juin. À sa programmation déjà bien garnie s’ajouteront diverses nouveautés dont, entre autres, un gala de lutte et une compétition de Gymkhana.   Chaque année, le comité organisateur du Festival country de Saint-Antonin s’efforce d’apporter des ...