X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Le deuxième Maxi à Rivière-du-Loup a ouvert ses portes

durée 17 août 2023 | 09h58
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    Les Louperivois du quartier St-Ludger l’attendait avec impatience depuis trois mois, le second magasin Maxi a ouvert ses portes ce 17 aout. De nombreux citoyens désireux de découvrir la bannière et le nouveau décor de leur épicerie ont fait la file pour entrer à l’intérieur peu avant 8 h. 

    «Ce matin j’ai eu une réponse extraordinaire de la population», a souligné la directrice de l’établissement Nathalie Dumas. Les stationnements étaient pleins, des clients se succédaient dans les allées afin de découvrir ce que ce nouveau magasin avait à leur offrir.

    Des investissements de 5 M$ ont permis de mettre à neuf l’épicerie qui abritait précédemment un Provigo. Les personnes qui y font maintenant leurs emplettes ont le choix entre une plus grande variété de fruits et légumes. 

    Les employés de l'établissement continuent aussi à effectuer ses cretons et à trancher ses viandes froides. Elle fait aussi son propre bœuf haché : «On est le seul Maxi au Québec à le faire», a partagé Mme Dumas. Elle tenait à garder ces services pour sa clientèle.

    Elle indique que la décision de changer la bannière est venue de l’entreprise, mais que son équipe a très bien accueilli l’idée. Elle souhaitait offrir les meilleurs prix possibles à sa clientèle fidèle.

    UN SECOND MAXI

    À Rivière-du-Loup, le Maxi situé au 342 rue Témiscouata, est la deuxième succursale à arborer les couleurs de cette grande chaine de magasins.

    «C’est vraiment une fierté de dire que notre Ville est maintenant assez grande pour avoir deux Maxi», a partagé Nathalie Dumas en indiquant que c’est aussi le cas à Baie-Comeau. 

    Elle explique que les deux épiceries répondent à des besoins de secteurs différents. Sa clientèle touche davantage les gens du nord. Elle dessert aussi des citoyens de Saint-Antonin et Saint-Modeste par exemple.

    En plus d’avoir retrouvé sa clientèle lors de l’ouverture, la directrice est fière de pouvoir compter sur son même noyau d’employés. Elle emploie présentement environ 60 personnes.

    Mme Dumas a profité de l’occasion pour remettre 2 500 $ à la Maison de la famille du Grand-Portage. «Ça fait partie des valeurs de l’entreprise et de gestionnaire de redonner aux gens autour de moi», a-t-elle confié.
    La nouvelle directrice générale de la Maison s’est réjouie de ce don, qui arrive juste à point avec la rentrée scolaire. «Ça démontre la confiance que la communauté nous accorde, a-t-elle avancé. Ça me rassure dans un sens que les gens pensent encore à nous et que l’ont fait encore partie de leurs priorités. C’est vraiment génial!»
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 7h05

    Fierté locale et notoriété pour Rivière-du-Loup

    La saison touristique semble déjà bien entamée si on regarde l’achalandage des dernières semaines. Les visiteurs, toujours en quête d’expériences nouvelles et d’aventures, viennent dans la région de Rivière-du-Loup pour décrocher, profiter du grand air et découvrir nos incontournables. Cette année, Tourisme Rivière-du-Loup a choisi d’orienter ses ...

    Publié à 6h55

    Le Louperivois Gaston Pelletier élu troisième récipiendaire du prix Jacques-Grimard au Québec

    Le Louperivois, Gaston Pelletier, connu pour ses nombreux engagements dans la communauté, a vu son travail être récompensé devant ses pairs lors du 53e congrès de l’Association des archivistes du Québec qui se déroulait du 29 au 31 mai à l’Hôtel Universel. Il s’est distingué par son intérêt marqué pour l’histoire de sa région qui a motivé ses ...

    Publié à 6h00

    Moins d’emprunts pour les gros projets de Rivière-du-Loup 

    Bibliothèque municipale, caserne incendie, aéroport, rue Saint-Elzéar...La Ville de Rivière-du-Loup a réalisé des projets d’envergure nécessitant des investissements de plusieurs dizaines de millions de dollars au cours des dernières années. Toutefois, l’administration municipale empruntera finalement moins d’argent que prévu pour leur réalisation, ...