X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Les pirates à l'abordage de Meta, notre pied de nez à Facebook

durée 17 août 2023 | 07h00
  • François Drouin
    Par François Drouin

    Directeur de l'information, journaliste

    Un commentaire de François Drouin

    Vous êtes de moins en moins nombreux au Canada à voir le contenu des médias sur les réseaux de Mark Zuckerberg. Le masquage des médias par Facebook, Instagram et Threads nous a aussi heurté de plein fouet. À la rédaction, nous avons perdu une à une ces fenêtres de diffusion et de transmission d'information. Avec plus de 30 000 abonnés, nous avons eu l'impression d'être... dépouillés et bâillonnés.

    Que pouvions-nous y faire ? Meta, maison mère de Facebook et Instagram, est une corporation publique, mammouthèsque et omnipotente, qui se plait à ne rien devoir tout en se goinfrant du contenu et des données personnelles que lui offrent gratuitement ses abonnés. Nous devions lui répondre. Et comme baisser les bras ou se rouler en boule n'est pas dans nos gènes, mercredi dernier nous avons eu l'idée de lancer une nouvelle page illustrant notre attitude. Une page qui se retrouve dans l’un des angles morts du géant de la Silicon Valley: Les pirates de l’Info. Un nouveau nom, un nouveau ton et pourquoi pas, un pied de nez à la suffisance de Facebook.

    La page est administrée par les membres de la rédaction d'Info Dimanche, mais elle se veut indépendante de l'entreprise.

    Au-delà de la boutade, notre but est de mettre en valeur le fruit de notre travail photographique et, par le plus «pur des hasards», de vous permettre d'être informés de ce qui se passe au KRTB. Parce que vos histoires sont nos histoires. Vous remarquerez qu’il n'y a aucun lien pointant vers nos reportages puisque Facebook les masquerait. Les sujets y sont donc résumés et surtout, illustrés.

    Combien de temps la page sera-t-elle active ? Plus que le temps d'une rose, espérons-le. Nous sommes conscients que la réponse appartient à Facebook, mais tant que nous le pourrons, nous prendrons à l'abordage tous les angles morts que le réseau social offrira. C’est notre façon de tirer la langue à ce géant, de lui dire que nous résistons, et surtout, que nous ne courberons pas l’échine.

    La page se veut l'illustration de notre travail, de notre production journalistique et surtout photographique, mais le tout dans un esprit plus ludique, avec un ton plus décontracté. Un pirate est moins à cheval sur les étiquettes.

    Mais encore…

    MASQUER LES MÉDIAS

    En réaction avec la loi C-18 qui a reçu la sanction royale le 22 juin dernier, et qui oblige les géants du web à renforcer l’équité des relations économiques avec les médias. Facebook a répliqué en leur coupant toute visibilité, à l’exception des publicités, évidemment. La loi contraint les géants du web à conclure des ententes de partage de revenus avec les médias dont le contenu est republié sur leurs plateformes. Hormis l’Australie, Facebook, ne verse aucune somme à ses créateurs de contenu, contrairement à d'autres plateformes. Meta en tire des milliards de dollars en profits alors elle fait en sorte de maintenir le statu quo.

    Au Canada, pour s’informer, il faut dorénavant sortir de Facebook. L’idée n’est pas mauvaise, au contraire. S’affranchir d’un réseau social qui s’est incrusté dans nos vies, dans nos habitudes, qui est «accrophage» et chronophage, est l’occasion de transformer une menace en opportunité. L’occasion est belle de reprendre le contrôle. Actuellement, les médias sont littéralement masqués et Info Dimanche n'y fait pas exception. Est-ce terminé cette époque où en faisant défiler votre fil, vous tombiez sur les détails d’un accident qui paralyse la circulation, d’un immeuble en feu, de cette jeune femme qui se découvre une sœur vivant aux États-Unis ? En partie. Vous pouvez vous abonner aux pirates, mais surtout, et plus important encore, vous pouvez télécharger notre application mobile, vous abonner à notre infolettre et surtout faire d’infodimanche.com la page d’accueil de votre navigateur Chrome, Safari, Edge ou Firefox. L’enjeu n’est pas Facebook, mais la transmission de l’information. Nous faisons un pas vers vous, en vous tendant la main, il ne vous reste qu’à la saisir.

    POUR RESTER CONNECTÉ

    Je vous invite donc à vous abonner à notre nouvelle page en cliquant sur ce lien : https://www.facebook.com/piratesdelinfo.

    Toutefois, pour être véritablement connecté à l’actualité, le plus simple sera toujours d'ouvrir votre application mobile «infodimanche» (disponible sur iOS et Android) que vous pouvez télécharger en scannant le code QR ici à partir de l'appareil photo de votre appareil mobile (cellulaire ou tablette) ou qui se trouve en haut de notre page frontispice du journal, ou encore en cliquant sur ce lien : https://myqrcode.com/qr/deb2bf46/view.

    L'abonnement à notre infolettre est aussi une solution simple et facile pour être quotidiennement informé de l'actualité d'ici. Il suffit de cliquer sur l’onglet «-> Infolettre» dans la barre de menus.

    Parce que bien s’informer est maintenant un enjeu de société, ne délaissez pas cette responsabilité à Meta, Facebook ou à Mark Zuckerberg.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    17 avril 2024 | 15h08

    Saint-Simon-de-Rimouski intentera une poursuite au civil

    Victime d’une fraude de 305 000 $ entre 2020 et 2022, la Municipalité de Saint-Simon-de-Rimouski a finalement mandaté une firme d’avocats de Québec afin qu’elle entame des démarches juridiques dans ce dossier. Les élus ont récemment adopté une résolution afin d’intenter une poursuite au civil contre une ancienne employée.  Le maire Denis Marcoux ...

    17 avril 2024 | 14h04

    Hausse de 20 cents du prix de l’essence en 24 h à Rivière-du-Loup

    Les automobilistes qui ont fait le plein aujourd’hui ont eu une bonne surprise à Rivière-du-Loup. Le prix de l’essence a augmenté de 1,69 $ le litre à 1,89 $, soit une hausse de 20 cents, en seulement 24 h. Depuis quelques jours, la plupart des commerçants de la ville vendant de l’essence affichaient des taux le litre à 1,69 $, certains autres à ...

    17 avril 2024 | 6h42

    Consultation publique pour la gestion des matières résiduelles au Témiscouata

    La MRC de Témiscouata a adopté récemment son projet de Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR). Les citoyens sont invités à participer à une consultation publique afin de donner leurs idées ou commentaires le 22 avril. Le plan d’action vise la rédaction d’un portrait régional des matières, des services disponibles et des actions à prendre ...