X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Crise du logement: la ministre de l’Habitation partage son «sentiment d’urgence»

durée 14 août 2023 | 15h25
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    Pour la ministre responsable de l’Habitation, France-Élaine Duranceau, la sortie de la crise du logement passe par la croissance de l’offre et aussi par la proactivité des MRC et des Municipalités. «Pour construire plus et plus vite, ça prend de l’agilité et il faut que tout le monde ait le même sentiment d’urgence», a-t-elle indiqué, pendant sa tournée au Bas-Saint-Laurent le 14 aout.

    Le taux d’inoccupation se chiffre à 0,5 % à Rivière-du-Loup en 2022, une proportion inchangée depuis l’an dernier. La disponibilité des appartements de deux ou trois chambres et plus a chuté à 0 %, selon les données de la Société canadienne d’hypothèques et de logement. Le prix moyen a quant à lui augmenté de 50 $ en un an, passant de 617 $ à 667 $, tous logements confondus.

    «Je pense que dans les dernières années, il n’y a peut-être pas eu ce sentiment d’urgence-là. En ce moment, on est obligés d’être dans cette logique pour faire avancer les choses», commente Mme Duranceau. Lundi, elle est allée à la rencontre de la députée de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Amélie Dionne et de la députée de Rimouski, Maïté Blanchette-Vézina, en plus d’échanger avec les représentants des MRC de Rivière-du-Loup, Témiscouata et les Basques.

    France-Élaine Duranceau se dit ouverte à développer des approches innovantes qui n’entrent pas nécessairement dans les cases des programmes actuels. «La situation étant ce qu’elle est, ça commande de nouvelles façons de faire pour faire avancer les choses», ajoute la ministre. Elle lance l’idée de trouver des nouveaux moyens de financement comme des prêts sans intérêts, ou encore d’inclure des partenaires privés.

    «Ils sont confrontés à un contexte où la main-d’œuvre vient de l’extérieur. Quand elle arrive, elle a besoin de logements. Les couts de construction sont plus élevés», précise la ministre responsable de l’Habitation. La disponibilité de logements supplémentaires permettrait d’attirer des travailleurs, ce qui faciliterait la tâche des entreprises locales.

    «Il y a une immigration importante de manière générale et ça vient mettre beaucoup de pression sur l’habitation dans plusieurs villes, dont ici à Rivière-du-Loup», complète France-Élaine Duranceau.

    Une bonification du financement de deux projets de logements sociaux et abordables a été annoncée en mai dernier pour le Domaine des Trois-Pistoles (aide financière de 1,4 M$ pour 15 logements pour les personnes en perte d’autonomie) et le Monastère Sainte-Claire à Rivière-du-Loup (aide financière de 2,9 M$ pour 25 unités).

    «On veut du logement social et abordable. On ne veut pas ça à n’importe quel prix non plus. Les enveloppes ne sont pas illimitées. Si les couts n’ont pas de bon sens, ça ne fait plus du logement abordable […] Il faut s’assurer qu’on gère les fonds publics de manière diligente et que ça ait du sens en terme de cout par porte», précise Mme Duranceau. Elle ne s’est pas avancée davantage concernant le développement de ces projets spécifiques.

    Le gouvernement dirigé par François Legault a admis faire face à une crise du logement en 2022, après quatre années complètes de son premier mandat.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 13h27

    Mettre du soleil dans la vie des aînés en devenant un «Sunny»   

    Le CISSS du Bas-Saint-Laurent, en collaboration avec la Fondation Sunny, lance pour une troisième année consécutive une campagne de recrutement auprès des jeunes de 12 à 17 ans. Le programme de bénévolat Sunny Action leur offre une opportunité unique de s'impliquer dans leur communauté et de créer des liens avec les résidents de nos CHSLD et maisons ...

    Publié à 6h59

    Des priorités de développement à cibler pour le Bas-Saint-Laurent

    Plus d’une centaine d’acteurs du milieu municipal, politique et institutionnel se sont réunis à Rivière-du-Loup le 10 mai à l’occasion du 4e Forum des partenaires du développement régional. Cet événement a pour objectif de définir les priorités du Bas-Saint-Laurent dans le cadre du renouvellement de la Stratégie gouvernementale pour assurer ...

    Publié à 6h03

    Le caucus de la CAQ au Bas-Saint-Laurent à l’écoute des élus locaux

    La ministre des Ressources naturelles et des Forêts, ministre responsable du Bas-Saint-Laurent et députée de Rimouski, Maïté Blanchette Vézina, dresse un bilan positif de la rencontre avec la Table régionale des élus municipaux du Bas-Saint-Laurent qui avait lieu le 16 mai. Pour l’occasion, elle était accompagnée de la députée de Rivière-du-Loup – ...