X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Saint-Épiphane restreint l’accès à ses routes

durée 13 août 2023 | 06h01
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    La Municipalité de Saint-Épiphane a décidé de mieux règlementer ses routes municipales ne bénéficiant pas de subvention pour leur entretien. L’accès a été restreint aux véhicules lourds à la suite d’une décision du conseil municipal le 10 juillet. Le règlement est entré en vigueur huit jours plus tard.

    La mairesse de Saint-Épiphane, Rachelle Caron, souligne que des trajets étaient déjà prévus pour les camions et les véhicules-outils, mais que «certains camionneurs ne respectaient pas les chemins qui devaient être empruntés». Les élus ont donc revu l’ancien règlement pour le mettre à jour et le clarifier en inscrivant noir sur blanc les routes dont l’accès est interdit.

    Ainsi, les conducteurs de véhicules lourds devront éviter de circuler sur le chemin du rang A, le rang A, le 1er rang, le 2e rang est, la route des Sauvages Nord et la route des Sauvages Sud. Toutes ces rues sont en gravier, excepté le 2e rang, qui a été asphalté ce printemps.

    «À plusieurs séances régulières du conseil, 
il y a des gens qui venaient se plaindre que 
des camions passaient dans leur rang et que
ça brisait la route», raconte Mme Caron. 
La Municipalité en sentait aussi les répercussions par l’entretien constant de ces voies de circulation.

    Le rechargement des rues et le passage de la niveleuse engendrent des couts importants pour Saint-Épiphane. «On veut éviter d’avoir à le refaire chaque année alors que ça ne serait pas le cas s’il y avait seulement les véhicules réguliers qui passaient sur ces routes-là», indique l’élue.

    En règlementant davantage les routes, les élus souhaitent les garder plus pérennes et aussi faire économiser la Municipalité. Aussi, les résidents des secteurs concernés auront moins de difficulté à circuler sur ces chemins puisqu’ils seront en meilleur état. La sécurité sera par ailleurs renforcée puisque plusieurs citoyens avaient constaté des problèmes de vitesse des camionneurs. De plus, lorsqu’ils en rencontraient en voiture, nombreux d’entre eux ont indiqué que les camions prenaient toute la place.

    «Donc les véhicules lourds doivent circuler par les routes qui sont destinées à cette fin», partage la mairesse. Les conducteurs qui contreviendront au règlement seront passibles d’amendes lorsque la signalisation sera mise en place. Pour son application, Saint-Épiphane attend aussi le retour des municipalités limitrophes avec lesquelles elle a des rues en commun et qui sont touchées par son règlement.

    ENTRAIDE ENTRE MUNICIPALITÉS

    Rachelle Caron a contacté les élus de L’Isle-Verte, Saint-Arsène et Saint-Paul-de-la-Croix afin que leurs chemins partagés aient aussi une signalisation de leur côté afin d’interdire complètement la circulation des véhicules lourds. «Si nous c’est écrit “pas de camions“ et que les gens partent de la municipalité voisine pour venir chez nous, il faut que dans l’autre sens ce soit indiqué aussi», déclare-t-elle.

    À ce jour, L’Isle-Verte a rédigé un projet de règlement afin d’abonder dans le même sens que Saint-Épiphane. «On l’a modifié, bonifié pour être en concordance avec les propositions de la Municipalité», partage Benoit Randall, directeur général de L’Isle-Verte. Les routes touchées sont le rang de la Montagne, le 
1er rang (de la rivière Fouchue) ainsi que la portion de la montée des Coteaux qui se connecte à Saint-Épiphane.

    Si tout suit parfaitement son cours, le projet de règlement sera adopté lors de la prochaine séance du conseil municipal de L’Isle-Verte ce 
22 aout. Par cette adoption, les élus désirent éviter toute ambiguïté chez les camionneurs et agrémenter le milieu de vie de leurs citoyens.

    «On essaie, dans la mesure du possible, de s’entraider entre municipalités», confie 
Mme Caron. Elle se réjouit de l’aide des élus 
voisins.

    La Municipalité est toujours en attente de réponse concernant Saint-Arsène et Saint-Paul-de-la-Croix. Contacté par Info Dimanche, le directeur général de Saint-Arsène, Jean-François Dumais, a écrit que «le conseil municipal est actuellement en analyse des règlements en vigueur afin de déterminer si ceux-ci sont toujours d’actualité avec la réalité d’aujourd’hui ainsi que les besoins des citoyens».
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 7h04

    Trois-Pistoles en mode estivale

    La fébrilité du printemps laisse maintenant place à la confirmation d’un été des plus actifs à Trois-Pistoles! En effet la Ville propose une multitude d’animations, d’activités et d’accès améliorés à ses infrastructures afin que la population, mais également la visite venue d’ailleurs, en profite au maximum cet été. Pour le volet culturel, consultez ...

    Publié à 6h54

    Inauguration de la piste d’hébertisme de Saint-Mathieu-de-Rioux

    Le maire de Saint-Mathieu-de-Rioux, Roger Martin, et quelques membres du comité de développement de la Municipalité, ont procédé le 19 juin à l’inauguration d’une piste d’hébertisme. Située à proximité de l’école l’Oiseau-Chanteur, les élèves auront souvent l’occasion d’en profiter.  «C’est un super beau projet qu’on a mis à terme», souligne ...

    Publié à 6h30

    Quelques nouveautés à découvrir cet été au Témiscouata

    La saison estivale est maintenant à nos portes et la MRC de Témiscouata vous invite à planifier dès maintenant vos prochaines excursions dans la région!  Voici quelques nouveautés à découvrir…  Présenté au BeauLieu Culturel du Témiscouata du 18 juillet au 10 août prochains, ce spectacle mettra en lumière l’histoire de Marie Melford Blanc ...