X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Une autre résidence pour ainés ferme ses portes à Rivière-du-Loup 

durée 27 juillet 2023 | 15h44
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    En mars 2022, la résidence La Falaise de Rivière-du-Loup a mis fin à ses activités sur la rue Fraser. Un peu plus d’un an plus tard, c’est maintenant au tour de la Résidence Les Jardins de Rose-Hélène, située sur le chemin des Raymond, de mettre la clé sous la porte, a confirmé le Centre intégré de services  du Bas-Saint-Laurent ce jeudi 27 juillet. 

    Selon Gilles Turmel, porte-parole du CISSS du Bas-Saint-Laurent, la propriétaire de la résidence de type familiale (RTF) du quartier Saint-Ludger a décidé de passer à autre chose pour des «raisons personnelles». 

    «[Elle] a demandé à mettre fin à son entente avec le CISSS du Bas-Saint-Laurent. Nous avons donc pris en charge la relocalisation des 9 résidents», a-t-il dit, sans dévoiler davantage de détails. «Tout s'est bien passé», a-t-il ajouté.  

    Depuis le mois d’aout 2022, le CISSS du Bas-Saint-Laurent a dénoté la fermeture de quelques ressources de type familiale dans le secteur du KRTB. De petites résidences spécialisées en déficience intellectuelle, déficience physique ou TSA, notamment, ont cessé leurs activités dans les derniers mois. Deux d’entre elles étaient situées au Témiscouata, une autre au Kamouraska. 

    Gilles Turmel confirme que le phénomène de fermeture touche principalement les petites ressources avec quelques usagers seulement. Les défis sont nombreux. 

    «Souvent, ces ressources sont opérées par un couple et il ne suffit qu'un des deux tombe au combat pour que tout soit fragilisé. On a aussi beaucoup de ressources dont les propriétaires sont âgés et sont rendus à la retraite», a-t-il donné en exemple. 

    Concernant les résidences pour personnes ainés (RPA) plus spécifiquement, le CISSS du Bas-Saint-Laurent confirme qu’il doit composer avec moins de ressources aujourd’hui qu’à pareille date, il y a 5 ans. Cela dit, il compte sur davantage de places disponibles. Une situation qui s’explique par l’installation «de grosses ressources» dans la région, a-t-il dit. 
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 7h05

    Fierté locale et notoriété pour Rivière-du-Loup

    La saison touristique semble déjà bien entamée si on regarde l’achalandage des dernières semaines. Les visiteurs, toujours en quête d’expériences nouvelles et d’aventures, viennent dans la région de Rivière-du-Loup pour décrocher, profiter du grand air et découvrir nos incontournables. Cette année, Tourisme Rivière-du-Loup a choisi d’orienter ses ...

    Publié à 6h55

    Le Louperivois Gaston Pelletier élu troisième récipiendaire du prix Jacques-Grimard au Québec

    Le Louperivois, Gaston Pelletier, connu pour ses nombreux engagements dans la communauté, a vu son travail être récompensé devant ses pairs lors du 53e congrès de l’Association des archivistes du Québec qui se déroulait du 29 au 31 mai à l’Hôtel Universel. Il s’est distingué par son intérêt marqué pour l’histoire de sa région qui a motivé ses ...

    Publié à 6h00

    Moins d’emprunts pour les gros projets de Rivière-du-Loup 

    Bibliothèque municipale, caserne incendie, aéroport, rue Saint-Elzéar...La Ville de Rivière-du-Loup a réalisé des projets d’envergure nécessitant des investissements de plusieurs dizaines de millions de dollars au cours des dernières années. Toutefois, l’administration municipale empruntera finalement moins d’argent que prévu pour leur réalisation, ...