X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale : le RASST dépose son mémoire

durée 14 juillet 2023 | 06h31
  • Dans le cadre de la consultation publique de la ministre de la Solidarité sociale et de l’action communautaire, Chantal Rouleau, en vue d’élaborer le 4e plan de lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale, le Regroupement des assistées sociales et assistés sociaux du Témiscouata (RASST) a déposé un mémoire concernant le gain de travail permis à l’aide sociale.

    Pour l’organisme, il était important de signaler les contraintes à l’aide sociale que les personnes vivent quand il s’agit d’obtenir un gain par le travail dans le cadre réglementaire actuel.

    Le gain de travail permis pour une personne recevant l’aide de dernier recours est de 200 $ actuellement et ce montant n’a pas été revu à la hausse depuis près de 35 ans. De plus, le gouvernement coupe chaque dollar supplémentaire à 100 %. Le RASST veut attirer l’attention de la ministre sur le fait que seul le Québec est la seule province du Canada qui coupe systématiquement le gain supplémentaire. Toutes les autres provinces encouragent les personnes à travailler davantage en coupant partiellement ces montants de sorte que plus une personne travaille, plus elle voit ses revenus augmenter jusqu’à sortir graduellement de l’aide sociale.

    Le RASST demande aussi à la ministre de revoir la règlementation concernant la déclaration des gains. D’après l’organisme, le processus est inutilement complexe et génère des coûts de gestion astronomiques autant pour l’État que pour les personnes. Ce processus est un facteur de stress inutile pour les personnes qui en sont victimes, souligne le RASST. L’organisme demande à la ministre de s’inspirer du nouveau Programme de revenu de base afin d’élaborer une politique à cet égard.  

    Ce mémoire a obtenu l’appui d’organisations nationales dont le Front commun des personnes assistées sociales du Québec, le Groupe de recherche et de formation sur la pauvreté du Québec, le Mouvement d’éducation et d’action communautaire du Québec et la CSN par le Conseil central du Montréal métropolitain de même que de nombreuses organisations locales de partout au Québec.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 13h41

    Aide médicale à mourir : un projet de loi déposé par le Bloc Québécois

    Le Bloc Québécois a déposé un important projet de loi ce mercredi 22 mai à la Chambre des communes, dans le but de permettre aux personnes qui souffrent de maladies neurocognitives graves et incurables de déposer une demande anticipée d’aide médicale à mourir. La démarche bloquiste s’accorde avec celle du Québec qui est prêt à agir en ce sens. Ce ...

    Publié à 6h54

    Petits fruits, grands espoirs 

    Le printemps est synonyme de bourgeons en fleurs, de chants d’oiseaux et d’une luminosité naturelle plus abondante. Pour les producteurs maraichers et agricoles, comme Martin LeBel et Nathalie Bernier de la Fraisière LeBel, c’est aussi une période de renouveau, d’aspirations et d’optimisme. Un sentiment qui est d’autant plus important après une ...

    Publié à 6h45

    Diffusion 3P remet 2 000 $ à la Fabrique de Notre-Dame-des-Neiges de Trois-Pistoles

    À la suite du spectacle de Patrick Normand qui s’est déroulé le 6 mai à l’église de Trois-Pistoles où plus de 400 billets ont été vendus, Diffusion 3P a remis un chèque de 2 000 $ à Fabrique de Notre-Dame-des-Neiges. Alain Panneton, qui a mis sur pied Diffusion 3P, s’est réjoui de la présence nombreuse du public et du milieu culturel à son ...