X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Le Festival country de Saint-Antonin sera de retour l’an prochain

durée 6 juillet 2023 | 06h59
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    Malgré les orages intermittents qui ont frappé la région le 1er juillet, l’organisation du 14e Festival country de Saint-Antonin a pu compter sur la collaboration de Dame nature afin de présenter son rodéo du samedi soir, le plus populaire.

    Le président du Festival country de Saint-Antonin, Steeve Roy, a décrit les derniers jours comme étant une «très grande fin de semaine» pour cet événement. Ce dernier accueille le premier rodéo du circuit de la Coupe Canada, qui se termine au Festival western de Saint-Tite.

    Les estrades de la Place Berger ont une capacité de 5 500 places assises. L’organisateur estime que 3 800 spectateurs ont assisté au rodéo professionnel du vendredi soir. Le samedi, la partie couverte des estrades était complète et il ne restait que quelques places du côté des estrades ouvertes. La foule a aussi eu droit à un spectacle de «bull jumping» de Manu Lataste lors des deux soirs. 

    «Nous sommes biens contents du résultat. Le samedi, on suivait régulièrement les écrans radars météo sur notre téléphone et nous avons été chanceux. On aurait dit qu’on avait le contrôle sur Dame nature», image Steeve Roy.

    Même si le terrain était gorgé d’eau, les compétitions ont pu avoir lieu de façon sécuritaire, assure-t-il. Toutefois, certains spectateurs, cowboys et cowgirls sont repartis chez eux avec une trace de boue en souvenir du Festival country.

    Le président du Festival country de Saint-Antonin ne s’attendait pas à ce que le retour de la parade soit aussi attendu le dimanche. Il se dit très satisfait de la participation de la population et a confirmé le retour de cette activité l’an prochain.

    «En 2023, nous étions en terrain connu. Nous avons réussi à rejoindre de nouveaux spectateurs et le défi sera de les rendre fidèles. Même si ce retour nous fait du bien, il ne faut pas lâcher.» M. Roy indique que le comité organisateur devra trouver une solution afin de développer une autre activité sur le site du festival le dimanche.

    TERRAIN DE BASEBALL

    Des utilisateurs du terrain de baseball de Saint-Antonin, qui est utilisé comme un terrain de camping pour les membres de l’équipe de production de rodéo lors de ces trois jours, ont questionné l’état des lieux à la suite des compétitions. Steeve Roy indique que l’organisation du Festival country prend cette situation au sérieux. «L’an passé, des chevaux s’étaient détachés pendant la nuit avant de se rendre au terrain de balle. Ils avaient laissé des traces.»

    L’organisateur indique que la décision d’utiliser le terrain de baseball pour stationner les véhicules de camping est prise en collaboration avec la Ville et avec le service des loisirs. Steeve Roy indique que cette année, rien n’a été brisé et qu’un rouleau compacteur sera passé pour effacer les traces des véhicules. «Si un stationnement était disponible plus près du site, on s’en servirait, mais ce n’est pas le cas», complète M. Roy.

    Devant le succès remporté en 2023, il a confirmé le retour du Festival country de Saint-Antonin l’an prochain, pour sa 15e présentation.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h06

    Une année record pour la loterie de la Maison Desjardins 

    La Fondation de la Maison Desjardins de soins palliatifs du KRTB a effectué le tirage de sa loterie annuelle, le 10 avril avril. Cette année, cette traditionnelle campagne de financement a permis d’amasser une somme record de 63 800 $.  Le billet chanceux fut celui de Réjean Landry de Saint-Bruno-de-Kamouraska, correspondant au numéro 2464. M. ...

    14 avril 2024 | 14h28

    La chasse à l’oie, une activité complémentaire à celle des effaroucheurs

    L’oie des neiges est de retour au Bas-Saint-Laurent pour quelques semaines en attente de poursuivre sa migration vers son aire de reproduction dans l’Arctique canadien. L’intervention de chasseurs, en accord avec les propriétaires des terres agricoles et dans le respect de ces dernières, peut être complémentaire au travail des effaroucheurs et ...

    14 avril 2024 | 14h19

    Le Québec et le Bas-Saint-Laurent perdant sur toute la ligne selon Maxime Blanchette-Joncas

    Le député de Rimouski–Neigette–Témiscouata–Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, a dénoncé le peu d’investissements de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) au Québec, alors que le Québec est plongé en pleine crise du logement. Selon le Bloc Québécois, quand Ottawa choisit les projets, le Québec est lésé. Des chiffres obtenus ...