X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Dégradation de la qualité d’air à prévoir dans l’est du Bas-Saint-Laurent 

durée 22 juin 2023 | 18h51
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    La qualité de l’air pourrait se dégrader au cours des prochaines heures dans l’Est-du-Québec, principalement dans les territoires situés à l’est de Saint-Simon-de-Rimouski. La situation a d’ailleurs forcé la Direction de la santé publique du Bas-Saint-Laurent à émettre des recommandations et à inviter les citoyens à la vigilance.

    En fin de journée, ce jeudi 22 juin, Environnement Canada a émis des bulletins spéciaux visant pratiquement tous les secteurs à l’est de Saint-Simon-de-Rimouski et Saint-Mathieu-de-Rioux. Cela inclut les territoires du Bic, de Rimouski, Mont-Joli, Matane, Amqui, La Matapédia, ainsi que l’ensemble de la péninsule gaspésienne. 

    Au moment d’écrire ces lignes, les secteurs de l’ouest du Bas-Saint-Laurent, dont font partie les MRC de Kamouraska, Rivière-du-Loup, Témiscouata et Les Basques, semblent être épargnés (voir carte). Les prévisions de qualité de l’air d’Environnement Canada y sont de «bonnes» jusqu’à samedi, mais la situation pourrait évoluer rapidement. 

    Pour voir la carte au complet, c'est ici. 

    *Notons aussi qu’aucun avertissement n'est en vigueur concernant la qualité de l'air au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie, contrairement à d'autres régions du Québec, pour l’instant. 

    La qualité de l’air est très variable actuellement en raison des feux de forêt qui sont toujours en activité principalement dans le nord du Québec. Des concentrations élevées de particules fines entraîneront une mauvaise qualité de l’air jusqu’à samedi matin dans les secteurs visés par les bulletins spéciaux.

    Une odeur de fumée et un ciel voilé sont des indices que la qualité de l’air est affectée par la fumée des feux de forêts.

    RECOMMANDATIONS DE LA SANTÉ PUBLIQUE

    Dans les circonstances, la Direction de la santé publique du Bas-Saint-Laurent invite la population à demeurer à l’intérieur des résidences et à fermer les portes et fenêtres (si la température intérieure est tolérable), à limiter les apports d’air extérieur, à réduire ou éviter de faire toute activité physique à l’extérieur, surtout pour les personnes sensibles ou vulnérables tels que les jeunes enfants, les personnes âgées, les personnes qui souffrent de problèmes respiratoires ou de problème cardiaques et à s’assurer que ses proches isolés, malades, ou très âgés évitent aussi de s’exposer à l’air extérieur.

    L’exposition à la fumée peut entraîner des picotements des yeux, des larmoiements, un écoulement nasal, une irritation des sinus, une toux légère ainsi qu’un mal de gorge ou de tête. Les personnes préoccupées par leur santé ou celle d'un proche peuvent communiquer avec Info-Santé en composant le 811. 

    Pour toute urgence médicale, composer le 911. Il est important de soutenir les personnes vulnérables en situation d'isolement social dans l'application de ces mesures de précautions et de s'assurer qu'elles puissent obtenir du soutien en cas de problème.

     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h06

    Une année record pour la loterie de la Maison Desjardins 

    La Fondation de la Maison Desjardins de soins palliatifs du KRTB a effectué le tirage de sa loterie annuelle, le 10 avril avril. Cette année, cette traditionnelle campagne de financement a permis d’amasser une somme record de 63 800 $.  Le billet chanceux fut celui de Réjean Landry de Saint-Bruno-de-Kamouraska, correspondant au numéro 2464. M. ...

    14 avril 2024 | 14h28

    La chasse à l’oie, une activité complémentaire à celle des effaroucheurs

    L’oie des neiges est de retour au Bas-Saint-Laurent pour quelques semaines en attente de poursuivre sa migration vers son aire de reproduction dans l’Arctique canadien. L’intervention de chasseurs, en accord avec les propriétaires des terres agricoles et dans le respect de ces dernières, peut être complémentaire au travail des effaroucheurs et ...

    14 avril 2024 | 14h19

    Le Québec et le Bas-Saint-Laurent perdant sur toute la ligne selon Maxime Blanchette-Joncas

    Le député de Rimouski–Neigette–Témiscouata–Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, a dénoncé le peu d’investissements de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) au Québec, alors que le Québec est plongé en pleine crise du logement. Selon le Bloc Québécois, quand Ottawa choisit les projets, le Québec est lésé. Des chiffres obtenus ...