X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Coupures chez Bell

Maxime Blanchette-Joncas dénonce la perte de journalistes dans la région

durée 19 juin 2023 | 10h39
  • Le député de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, se désole fortement d’apprendre la suppression de trois postes, dont un journaliste, dans les stations radiophoniques Énergie et Rouge à Rimouski.

    Rappelant l’importance de l’information régionale pour la santé de nos communautés et de notre démocratie, il demande au gouvernement fédéral de créer un fonds dédié à la protection des médias d’information et des salles de nouvelles régionales.
     
    «C’est à chaque fois une terrible nouvelle quand on coupe des postes dans nos médias régionaux. Quand même un géant comme Bell n’arrive plus à protéger ses salles de nouvelles et ses médias, c’est dire à quel point c’est rendu difficile de subsister dans ce milieu. Les stations Énergie et Rouge ont déjà compté cinq journalistes… aujourd’hui, il n’en reste qu’un pour notre immense territoire, composé de 43 municipalités et de trois MRC, soit Rimouski-Neigette, La Mitis et La Matapédia. Notre information locale est sur le respirateur artificiel !», s’inquiète Maxime Blanchette-Joncas.
     
    «L’information locale, régionale, c’est essentiel pour le développement et le rayonnement de nos communautés. Les journalistes qui œuvrent ici connaissent notre réalité, nos enjeux, et peuvent couvrir des sujets qui passeraient sous le radar autrement. Le citoyen de Saint-Marcellin ou de Lejeune a le droit d’avoir accès à l’information autant que celui de Montréal ou de Québec», affirme le député Blanchette-Joncas.
     
    «Le Bloc Québécois est fier d’avoir contribué à C-11 et C-18, deux projets de loi essentiels pour améliorer la viabilité des médias. Cela dit, nous croyons qu’il faut faire plus. C’est pourquoi nous demandons au gouvernement de créer un fonds, distinct des programmes actuels, destiné exclusivement à la protection des médias d’information et des salles de nouvelles… on est rendus là. Sauvons nos médias !», a conclu le député de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques.
     
    Le 14 juin dernier, Bell Canada Entreprises (BCE) a annoncé la suppression de 1 300 postes ainsi que la fermeture de 6 stations de radio à travers le Canada. Cela représente 3 % de ses effectifs totaux.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    19 mai 2024 | 6h33

    Témis en Bière de retour en août

    C’est du 1er au 3 août que se tiendra la 4e édition de Témis en Bière au Parc Clair Soleil de Témiscouata-sur-le-Lac dans le quartier Cabano. Lors de ce festival de la bière, il sera possible de manger des produits locaux et régionaux, puis d’écouter de la musique alors que l’admission sera gratuite pour entrer sur le site. Ainsi, des ...

    19 mai 2024 | 6h29

    Le Mouvement Desjardins abandonne les régions, selon les syndicats 

    Le Conseil régional FTQ Bas-Saint-Laurent – Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine, le SEPB-Québec local 575, ainsi que les représentants de la société civile et maires de la région, dénoncent la décision du Mouvement Desjardins de fermer ses bureaux, guichets et centres de services dans 10 municipalités. Pour les différents porte-paroles, il est clair que ...

    19 mai 2024 | 6h03

    La qualité de l’air sera suivie et mesurée à Saint-Mathieu-de-Rioux

    Le ministère de l’Environnement a récemment fait part de nouvelles mesures qu’il allait mettre en place afin de s’assurer de la qualité de l’air à Saint-Mathieu-de-Rioux. Des démarches concrètes, issues d’un plan de contrôle, seront entreprises au cours de la saison estivale et viendront répondre aux plaintes répétées envers les émanations de ...