X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Joël Beaulieu intègre l’Ordre de l’excellence en éducation

durée 17 juin 2023 | 06h53
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    L’expertise et la contribution importante d’un homme originaire de Trois-Pistoles dans les domaines de la motricité de l’enfant et de la psychopédagogie sportive ont récemment été reconnus à l’Assemblée nationale. Joël Beaulieu a été admis comme membre de l’Ordre de l’excellence en éducation, le 29 mai. 

    Cette haute reconnaissance a été décernée par les ministères de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Joël Beaulieu fait partie des 25 nouveaux membres nommés de la cohorte 2022 pour leur contribution générale aux réseaux de l'éducation et de l'enseignement supérieur. Au total, 110 membres y ont été intégrés depuis sa création en 2018.  

    «C’est une reconnaissance dont je suis très fier, notamment puisqu’elle vient reconnaître un parcours qui n’est pas typique», a partagé le récipiendaire, la semaine dernière. 
    «Habituellement, les nouveaux membres sont des gens de carrière en éducation et c’est extraordinaire. Mais moi, ma fierté, c'est ma diversité.»

    Joël Beaulieu a entamé sa carrière comme professeur d’éducation physique à la Commission scolaire du Fleuve et des Lacs à la fin des années 90, période durant laquelle il était très impliqué dans la communauté à travers le hockey et le baseball. Il a quitté la région au début des années 2000 pour poursuivre ses études supérieures et profiter de nouvelles opportunités. 

    Aujourd’hui, en plus de son diplôme en enseignement de l’éducation physique, il est titulaire d’une maîtrise en sciences de l’activité physique et est doctorant en psychopédagogie spécialisé dans le développement moteur. 

    Au cours des 20 dernières années, il a travaillé avec plusieurs intervenants dans les domaines du développement, du sport, de l’éducation physique et des habiletés motrices, d’abord comme spécialiste en sciences de l’éducation et professionnel de recherche à l’UQTR, puis comme président-fondateur de sa firme de consultant privée, A+ Action. 

    Son leitmotiv? Développer les compétences motrices des jeunes afin d’influer sur leur réussite scolaire… et leur vie adulte. 

    ACTIFS AUJOURD’HUI, ACTIFS PLUS TARD

    Joël Beaulieu en est convaincu : les enfants peuvent être actifs tout au long de leur vie avec les bonnes interventions, les bons modèles et les bonnes formations pour les intervenants qu’ils fréquentent tous les jours, que ce soit au service de garde, à l’école ou dans les clubs sportifs.  Du même coup, ils en feront profiter la société et le système de santé. «C’est la clé», souligne-t-il. 

    C’est pourquoi, du milieu préscolaire à l’enseignement universitaire, ce motivateur engagé a offert des conférences et des formations dans plus de 300 centres de la petite enfance, écoles et associations sportives au Québec et ailleurs dans le monde au cours des dernières années. 

    Décrit comme un «joueur actif au sein du réseau de l’éducation», il a également accompagné plus de 500 stagiaires dans les écoles primaires et secondaires québécoises, en plus de contribuer à de nombreux projets de recherche. 

    Avec les professionnels qu’il accompagne, il agit comme modèle, intègre de bonnes pratiques, sensibilise et offre l'information à travers les «données probantes». Bref, il pousse pour que les jeunes bougent beaucoup…et bien. 

    «La trajectoire santé est souvent tributaire des première expériences avant 12 ans, même avant 8 ans. C’est une période très critique. Les enfants sont des diamants bruts […] Quand ils se développent en bougeant, qu’ils s'améliorent et qu’ils en sont fiers, ça fait une immense différence pour la suite», explique-t-il. 

    «Ça ne veut pas dire qu'ils vont tous devenir des super-athlètes performants, des joueurs professionnels ou des Olympiens. Honnêtement, ce n'est pas ça l'objectif. Ce qu'on veut, c'est que ces enfants-là, une fois adulte, lorsqu'il n'y aura plus de cours d'éducation physique, demeurent actifs et qu’ils soient eux-mêmes de bons modèles pour leurs propres enfants.»

    Les recherchent qui illustrent clairement une détérioration de la forme physique des enfants au cours des dernières décennies sont nombreuses. Les choses doivent bouger et un changement doit s’opérer, estime le professionnel.

    «Actuellement, parmi les enfants qui rentrent à la maternelle 5 ans, 50 % ont des retards de motricité. Des problématiques au niveau de l'équilibre, un manque de renforcement musculaire ou de coordination globale. Ils sautent moins haut qu'il y a 30 ans, courent moins vite et lancent une balle moins vite aussi […] C’est un tsunami qui nous rentre dedans.»

    Parmi les coupables : la sédentarité et les écrans, mais pas que…
    «Les parents jouent aussi un rôle important. Si tu veux que ton enfant bouge, tu peux l'inscrire à plein de choses et ça va l'aider, mais toi-même, au quotidien, tu dois être un modèle actif.»

    Au quotidien, Joël Beaulieu souhaite faire une différence pour les jeunes d’aujourd’hui et les adultes de demain. «Chaque petite graine que je sème, chaque prof que je vais influencer, chaque école qui se prend en main, ce sont de belles réussites», dit-il. «On continue.»

     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 15h08

    Saint-Simon-de-Rimouski intentera une poursuite au civil

    Victime d’une fraude de 305 000 $ entre 2020 et 2022, la Municipalité de Saint-Simon-de-Rimouski a finalement mandaté une firme d’avocats de Québec afin qu’elle entame des démarches juridiques dans ce dossier. Les élus ont récemment adopté une résolution afin d’intenter une poursuite au civil contre une ancienne employée.  Le maire Denis Marcoux ...

    Publié à 14h04

    Hausse de 20 cents du prix de l’essence en 24 h à Rivière-du-Loup

    Les automobilistes qui ont fait le plein aujourd’hui ont eu une bonne surprise à Rivière-du-Loup. Le prix de l’essence a augmenté de 1,69 $ le litre à 1,89 $, soit une hausse de 20 cents, en seulement 24 h. Depuis quelques jours, la plupart des commerçants de la ville vendant de l’essence affichaient des taux le litre à 1,69 $, certains autres à ...

    Publié à 6h42

    Consultation publique pour la gestion des matières résiduelles au Témiscouata

    La MRC de Témiscouata a adopté récemment son projet de Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR). Les citoyens sont invités à participer à une consultation publique afin de donner leurs idées ou commentaires le 22 avril. Le plan d’action vise la rédaction d’un portrait régional des matières, des services disponibles et des actions à prendre ...