X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Enseignement collégial : 1 400 congressistes à Rivière-du-Loup 

durée 7 juin 2023 | 06h43
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    Le plus gros événement francophone sur la pédagogie lié à l'enseignement supérieur au Canada sera en sol louperivois au cours des prochains jours. Le 42e Colloque de l’Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC) est présenté à l’Hôtel Levesque et l’Hôtel Universel, du 7 au 9 juin. Il offrira une opportunité aux participants de prendre «un temps d’arrêt» et de réfléchir ensemble sur différents sujets qui touchent le réseau collégial. 

    Organisé sous un thème à propos, «L’enseignement collégial en pleine effervescence», ce grand rendez-vous réunira 1 400 professionnels, cadres et membres du personnel enseignant de cégeps québécois, mais également de collèges canadiens. L’objectif? S'informer et échanger sur divers aspects de la pédagogie collégiale, notamment sur les approches émergentes, les recherches en éducation et les pratiques et ressources inspirantes. 

    «En enseignement supérieur, un rassemblement pour discuter de pédagogie, c'est tout à fait unique, puisque ça ne se fait pas dans le milieu universitaire. Se réunir avec toutes les personnes associées à la pédagogie collégiale, discuter, se confronter dans nos idées et nos façons de faire, c'est vraiment important et ça apporte une richesse considérable au réseau collégial. Ça montre aussi l'importance du réseau et des liens qui nous unissent», explique René Gingras qui, au-delà de son titre de directeur général du Cégep de Rivière-du-Loup, agira comme président d’honneur de ce grand rendez-vous annuel. 

    «Pour le Cégep et notre personnel, c'est un immense événement […] Ce sera un moment privilégié de recevoir nos collègues chez nous, d'y participer avec eux et de leur faire découvrir la région.»

    Tout au long du colloque, des dizaines d’ateliers et de conférences seront offertes sur des sujets très variés. Les ateliers seront donnés par les professionnels de différentes institutions d’enseignement québécoises, comme le Cégep de Rivière-du-Loup, alors que les grandes conférences réuniront certaines personnalités connues comme le journaliste de Radio-Canada Matthieu Dugal, l’architecte Pierre Thibault, la championne du monde de jeux vidéos Stéphanie Harvey, l’écrivain et essayiste Ollivier Dyens et le scientifique en chef au Québec, Rémi Quirion. 

    Le développement professionnel, la diversité et l’inclusion, les évaluations, la motivation et l’engagement étudiant, les pédagogies actives, la pédagonumérique et le transfert des connaissances font partie des grandes thématiques à l’ordre du jour. À travers tout cela, une place sera aussi faite à la recherche. Un volet qui ne touche pas seulement les enseignants, puisque les sujets abordés peuvent aussi interpeller les professionnels et les gestionnaires.

    RÉFLEXIONS, SOLUTIONS ET COLLABORATION  

    Selon Samuel Bernard, directeur général de l’AQPC, le colloque est une belle opportunité pour les participants de créer des liens et d’apprendre les uns des autres. «Beaucoup d'idées de projets émanent de ces rencontres-là. Beaucoup de collaborations se développent et des partenaires se trouvent. C'est très intéressant», souligne-t-il. 

    «Ça nous donne un temps d'arrêt qui est nécessaire pour ne pas seulement être en réaction devant ce qui se passe dans notre milieu, mais de réfléchir ensemble plutôt que de penser en silo chacun de son côté. Ce temps-là pour échanger entre nous, il vaut de l'or. C'est ce qui rend ce colloque-là si populaire et si important», complète René Gingras.

    Au-delà des ateliers et des conférences, le colloque se présente comme une opportunité exceptionnelle d’aborder de larges sujets de réflexion, mais aussi des dynamiques «très proches de la classe». Ainsi, tout le monde y trouve son compte.

    «Les rencontres permettent de travailler l'intelligence collective. Au-delà de la connaissance qu'on va chercher dans les ateliers, il se développe une intelligence collective qui permet de régler des problèmes qu'on rencontre localement, mais pour lesquelles on trouve des solutions globalement», soutient le directeur général du Cégep de Rivière-du-Loup. 

    «Qu’on souhaite réfléchir de façon approfondie sur un sujet ou simplement prendre connaissance d’un projet intéressant développé dans un autre cégep, tout est possible.»

    UN ENGOUEMENT CERTAIN 

    Bien qu’il soit organisé à quelques heures de route des grands centres québécois, le rendez-vous louperivois est attendu et prisé. À preuve, tous les billets ont trouvé preneurs en seulement cinq semaines. Un record pour l’AQPC depuis la création de l’événement.

    Au total, plus 1 500 personnes provenant du Québec, mais aussi d’autres régions canadiennes comme le Nouveau-Brunswick, l’Alberta et les Territoires du Nord-Ouest, prendront part à aux rencontres d’une façon ou d’une autre. 

    L’organisation y voit une belle marque de confiance envers les attraits du milieu eux-mêmes, mais aussi envers la qualité de la programmation qui a été élaborée par des professionnels du Cégep de Rivière-du-Loup et de l’AQPC. 

    Soulignons que c’est l’institution d’enseignement louperivoise qui a levé la main pour tenir le congrès, il y a déjà quelques années. Sa candidature a été «excellente», selon l’AQPC, non seulement par sa vision et ses ambitions, mais aussi par les partenariats locaux et le soutien du milieu qui rendent possible sa concrétisation. 
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h02

    Un nouvel espace dédié aux parents au CHRGP

    Grâce à la grande générosité du Canadian Tire de Rivière-du-Loup, les parents qui séjournent en périnatalité pour la venue de leur enfant pourront bénéficier d’un espace créé pour eux. En collaboration avec la Fondation de la santé de Rivière-du-Loup, Canadian Tire a pris l’initiative de solliciter ses clients en décembre 2023 afin de réaménager ...

    18 juin 2024 | 15h10

    Québec octroie 1 M$ pour les corridors cyclopédestres du parc Cartier 

    Rivière-du-Loup ira finalement de l’avant avec de nouveaux corridors cyclopédestres dans le secteur du parc Cartier. Les élus ont été réconfortés dans leur décision par l’appui du gouvernement du Québec qui a annoncé, ce mardi 18 juin, l’octroi d’une aide financière de 1 M$ pour aider à concrétiser le projet.   Le maire Mario Bastille avait vendu ...

    18 juin 2024 | 15h00

    Une chaleur lourde au travail ne se prend pas à la légère

    En cette période estivale, le temps chaud peut représenter un danger pour la santé et la sécurité des travailleuses et travailleurs qui effectuent une tâche physique, à l’intérieur comme à l’extérieur. Pour prévenir des accidents graves ou même mortels, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) invite ...