X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Eau potable : retour à la normale à Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup 

durée 15 mai 2023 | 17h03
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    Coup de théâtre à Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup. Près de six jours après être entré en vigueur, l’avis de non-consommation d’eau a été levé en fin de journée, ce lundi 15 mai. Les citoyens peuvent ainsi recommencer à boire de l’eau du robinet sans crainte. 

    La Municipalité a confirmé, vers 16 h 30, avoir reçu des nouvelles des échantillons prélevés à plusieurs endroits sur son réseau et dans ses puits vendredi dernier par le ministère de l’Environnement. Les résultats des analyses faites par la suite à Montréal sont très positifs, même inespérés. 

    «Le ministère et la santé publique nous ont confirmé que la quantité d’hydrocarbures présente dans nos puits est dorénavant vraiment inférieure à la limite acceptable. Il n’y en a pratiquement plus», a assuré la mairesse Josée Ouellet. «L’avis de non-consommation est levée […] Les gens vont pouvoir retrouver une vie normale», s’est-elle réjoui. 

    Cette nouvelle ne pouvait pas mieux tomber pour la Municipalité et elle a été accueillie avec grand soulagement, a confié Mme Ouellet. Il s’agit tout de même d’un revirement de situation important. Quelques heures auparavant, l’administration municipale envisageait les prochaines étapes, dont le lancement des mesures d’urgence, advenant une contamination plus vaste que celle détectée initialement. Les mauvaises nouvelles ne sont finalement jamais venues, à son grand plaisir. 

    «Ce qu’on comprend, c’est que c’est arrivé momentanément et que c’est reparti. Tant mieux. On ne peut pas demander meilleur scénario. On va la prendre, la bonne nouvelle, et aller se faire un petit café», a souligné la mairesse avec le sourire. 

    Elle précise néanmoins que des questions seront posées et que des réponses devront être fournies afin d’expliquer ce qui s’est produit exactement. 

    «On n’a pas de réponse encore. On va se pencher là-dessus pour essayer de comprendre ce qui s’est passé. Et s’assurer que ça ne se reproduise pas», a-t-elle dit. 

    Les résultats des plus récents tests viennent sans aucun doute baisser la tension accumulée à Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup. Voilà maintenant plusieurs jours que l’administration se démenait pour adresser la problématique le plus efficacement possible, en collaboration avec les intervenants du gouvernement et de la santé publique. Cette fin de semaine, des centaines de litres d’eau potable avaient aussi été délivrés aux citoyens normalement desservis par le réseau d’aqueduc. Une autre distribution était prévue lundi soir. 

    DES RECOMMANDATIONS ET DES ACTIONS

    Selon Josée Ouellet, la Municipalité demeurera «très vigilante» au cours des prochaines semaines et des prochains mois. Des tests seront refaits régulièrement afin de s’assurer de la qualité de l’eau pour les citoyens. 

    Le ministère de l’Environnement devrait aussi offrir des recommandations à l’administration municipale pour la suite des événements dans la journée du 16 mai. Les différents intervenants en sauront davantage sur les prochaines procédures concernant l’entretien du réseau et de ses conduites (lesquelles avaient aussi été contaminées). 

    La Municipalité est d’ailleurs bien au fait que toute cette situation a remis à l’avant-plan la grande vulnérabilité de ses installations d’eau potable. «On savait que notre source était extrêmement vulnérable en raison de sa proximité avec le chemin […] Maintenant, il va falloir probablement poser des actions pour avoir une protection accrue.»

    Et les puits privés, situés non loin de la zone touchée par le déversement? Des mesures devront-elles être prises? «On va demander des informations au ministère pour s’assurer que tout est correct à ce niveau-là aussi. C’est un questionnement que nous avions et qui demeure en suspens. On va regarder ce qui sera nécessaire de faire pour qu’on puisse mettre toute cette histoire là derrière nous et qu’on n’aille plus à y repenser.»

    DÉVERSEMENT D’OCTOBRE ET POURSUITE

    Rappelons que le branle-bas de combat a commencé le 9 mai en soirée à Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup, lorsque l’administration municipale a reçu la confirmation que des traces d'hydrocarbure ont été détectées en quantité suffisamment importante, dans un de ses puits, pour que la consommation soit dommageable pour la santé. Depuis près d’une semaine, près de la moitié des 1 200 citoyens ne pouvait plus consommer l’eau du robinet. 

    Cette situation était liée directement à un déversement de carburant survenu sur le chemin Tâché en octobre 2022. Une fuite dans le réservoir à diesel d’un camion avait alors laissé une trace d’hydrocarbures majeure sur une douzaine de kilomètres, forçant aussi l’émission d’un avis de non-consommation d’eau. 

    Si tout a été un beau fixe pendant plusieurs mois, la présence récente d’hydrocarbures était liée à la percolation de l’eau dans le sol à la suite de la fonte des neiges. La quantité détectée était jugée «importante et sérieuse». 

    Depuis octobre, la Municipalité estime par ailleurs avoir engagé des dépenses d’environ 220 000 $ dans ce dossier. Cela inclut les heures comptées, les travaux publics, les différentes interventions de décontamination et la distribution d’eau potable, notamment. 

    Lundi soir, les élus se sont réunis dans le cadre d’une séance extraordinaire. Si plusieurs points à l’ordre du jour ont finalement été coupés, bonne nouvelle oblige, une résolution a été adoptée afin que le dossier soit confié à un avocat. Les élus aimeraient recouvrir les sommes financières perdues auprès du ou des responsable(s). «On veut aller retrouver les montants encourus. Je crois que c’est sage de le faire», a mentionné la mairesse. 

    Quoi qu’il en soit, Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup espère n’avoir jamais à revivre un épisode similaire. Josée Ouellet se croise les doigts pour un «épisode isolé».
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h30

    Quelques nouveautés à découvrir cet été au Témiscouata

    La saison estivale est maintenant à nos portes et la MRC de Témiscouata vous invite à planifier dès maintenant vos prochaines excursions dans la région!  Voici quelques nouveautés à découvrir…  Présenté au BeauLieu Culturel du Témiscouata du 18 juillet au 10 août prochains, ce spectacle mettra en lumière l’histoire de Marie Melford Blanc ...

    Publié à 6h00

    Vivre Les Basques cet été

    La MRC Les Basques, c’est la nature, la culture, l’accès au fleuve Saint-Laurent, les bons repas entre amis et les couchers de soleil à couper le souffle. La MRC des Basques a de quoi surprendre avec son territoire côtier et agricole qui regorge de petits trésors à découvrir au fil des randonnées à vélo, à pied ou en auto. Cet été, découvrez deux ...

    23 juin 2024 | 7h05

    Fierté locale et notoriété pour Rivière-du-Loup

    La saison touristique semble déjà bien entamée si on regarde l’achalandage des dernières semaines. Les visiteurs, toujours en quête d’expériences nouvelles et d’aventures, viennent dans la région de Rivière-du-Loup pour décrocher, profiter du grand air et découvrir nos incontournables. Cette année, Tourisme Rivière-du-Loup a choisi d’orienter ses ...