X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Rivière-du-Loup en éveil lance un «cri d’alarme»

durée 18 avril 2023 | 15h12
  • Alyson Théberge
    Par Alyson Théberge

    Vidéojournaliste

    L’organisme à but non lucratif Rivière-du-Loup en éveil continue de s’opposer au projet du Complexe santé Rivière-du-Loup du Groupe Medway. Le porte-parole, Pierre Landry, a partagé le 17 avril dernier une lettre ouverte s’adressant à l’ensemble des autorités publiques.

    Six mois après le début des travaux sur la rue Saint-Louis, M. Landry dénonce des conséquences majeures du chantier Medway, situé en plein centre-ville de Rivière-du-Loup et tout près de la rivière du même nom.

    Selon M. Landry, au moins deux parcelles de terrains sises en bordure du chantier seraient en train de s’affaisser. «Un de ces affaissements se trouve sur une propriété privée où l’on a dû notamment abattre une superbe épinette centenaire de crainte de voir l’arbre tomber; l’autre se situe en bordure du stationnement de la maison des aînés, angle sud-ouest», explique-t-il dans sa lettre. Des fissures qu'il juge inquiétantes sur la chaussée de la rue Saint-Louis ont également été remarquées.

    Des opérations impliquant de la machinerie lourde sur les versants nord et est du chantier en bordure de la rivière du Loup inquiètent M. Landry. Un immense tuyau, «d’une quinzaine de pouces de diamètre», a été installé. Ce dernier déverse dans la rivière les eaux de ruissellement provenant du chantier. 

    «On y a de plus prélevé des tonnes et des tonnes de sol contaminé, sans savoir comment on a pu départager ce “mauvais” sol du bon. Toutes ces opérations entraînent nécessairement une nouvelle contamination en surface, laquelle est immédiatement évacuée en direction de la rivière, et se retrouve immanquablement dans le fleuve», soutient Pierre Landry. Toutefois, aucune donnée scientifique ne vient appuyer ses affirmations.

    Le porte-parole de Rivière-du-Loup en éveil conclut sa lettre en exigeant des autorités publiques une enquête sur la gestion du chantier. Il tient aussi à ce qu’elles rassurent la population quant aux risques encourus en égard à la sécurité, la santé publique et l’environnement.

    commentairesCommentaires

    3

    • GR
      Gaston Roy
      temps Il y a 1 an
      Medway respecter les règlements municipaux, c est rêver en couleur, ils se fouent carrément du peuple, de la bouette toute la saleté que ca peut engendrer. C est pas grave y s habitueront.
      Et la ville appuie, y a du cash en masse qui s en vient.
    • HL
      Huguette LANDRY
      temps Il y a 1 an
      Il n'est pas surprenant que cela s'écroule, ce sol est que du remplissage, avec les années le sol baisse.
      Nous demeurions sur la rue St Louis et le sous sol à du être refait à plusieurs reprises car le sol descend.
      Avec les années cela ne s'arrête pas, vous pouvez me croire.
      Ce n'est qu'un début. Y a t il des membres du conseil de ville qui y demeurent ?
      Mauvaise gestion? Mauvaises informations? Ou mauvaise volonté ????
      L'argent de nos jours n'a pas de conscience
    • GR
      Gaston Roy
      temps Il y a 1 an
      Madame Landry, vous avez entièrement raison. Comme vous le dites si bien , l argent n a pas de conscience et ceux qui la gèrent dans ce dossier ne semblent pas en avoir non plus. Les supers ingénieurs qui ont accordés leurs bénédictions auront à gérer l odieux d un pareil projet a cet endroit avec un sol qui bouge régulièrement, Et déjà la maison des ainés commencent à avoir des problèmes et ca ne fait que commencer. Bravo les sans conscience
    AFFICHER PLUS AFFICHER MOINS
    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    19 mai 2024 | 6h33

    Témis en Bière de retour en août

    C’est du 1er au 3 août que se tiendra la 4e édition de Témis en Bière au Parc Clair Soleil de Témiscouata-sur-le-Lac dans le quartier Cabano. Lors de ce festival de la bière, il sera possible de manger des produits locaux et régionaux, puis d’écouter de la musique alors que l’admission sera gratuite pour entrer sur le site. Ainsi, des ...

    19 mai 2024 | 6h29

    Le Mouvement Desjardins abandonne les régions, selon les syndicats 

    Le Conseil régional FTQ Bas-Saint-Laurent – Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine, le SEPB-Québec local 575, ainsi que les représentants de la société civile et maires de la région, dénoncent la décision du Mouvement Desjardins de fermer ses bureaux, guichets et centres de services dans 10 municipalités. Pour les différents porte-paroles, il est clair que ...

    19 mai 2024 | 6h03

    La qualité de l’air sera suivie et mesurée à Saint-Mathieu-de-Rioux

    Le ministère de l’Environnement a récemment fait part de nouvelles mesures qu’il allait mettre en place afin de s’assurer de la qualité de l’air à Saint-Mathieu-de-Rioux. Des démarches concrètes, issues d’un plan de contrôle, seront entreprises au cours de la saison estivale et viendront répondre aux plaintes répétées envers les émanations de ...