X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

La SOPFEU a inauguré ses nouveaux locaux à l’aéroport de Rimouski

durée 18 avril 2023 | 06h32
  • La Direction régionale de l’Est de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) a inauguré, le 17 avril dernier, les nouveaux locaux de sa base d’opérations située à l’aéroport de Rimouski. Des investissements de l’ordre de 415 000$ ont permis à l’organisme de réaménager l’ensemble de ses locaux devenus vétustes, afin de consolider sa présence dans le Bas-Saint-Laurent et de mieux organiser le déploiement de ses opérations dans l’est du Québec.

    La cérémonie s’est déroulée en présence de Maïté Blanchette-Vézina, députée de Rimouski et ministre des Ressources naturelles et des Forêts, de Sébastien Bolduc, conseiller municipal, et des représentants de la SOPFEU; Julie Coupal, directrice générale par intérim, François Dubé, directeur régional, ainsi que Karl Thériault, directeur de l’approvisionnement en fibre chez SAPPI Matane et membre du conseil d’administration.

    DE NOUVELLES INSTALLATIONS NÉCESSAIRES

    Les nouveaux locaux de la base d’opérations se trouvent maintenant entièrement dans l’aérogare, dont une partie administrative à l’étage et un entrepôt situé au rez-de-chaussée. L’ensemble des locaux ont été refaits en fonction des besoins spécifiques de la SOPFEU. La base d’opérations occupe désormais une superficie d’environ 20 % de l’aérogare, ainsi que 1 300 mètres carrés du terrain extérieur. Cette nouvelle base remplace les locaux qui ne répondaient plus aux besoins de la Société, qui louait trois bureaux dans l’aérogare et était propriétaire d’un autre bâtiment situé sur un terrain loué à l’aéroport.

    Ces installations revêtent une importance considérable, non seulement pour la région du Bas-Saint-Laurent, mais également pour tout l’est du Québec, et même pour l’ensemble du Québec. La SOPFEU souligne que le déploiement de ses ressources sur le territoire québécois repose sur une approche globale qui met à profit chacune de ses bases d’opérations au bénéfice de stratégies d’intervention régionales et provinciales. Ainsi, au besoin, les membres de l’équipe de Rimouski sont appelés à intervenir bien au-delà du Bas-Saint-Laurent, voire au-delà des frontières du Québec.

    La réfection des locaux de la SOPFEU a été rendue possible grâce à un partenariat avec la ville de Rimouski. Ces travaux s’inscrivent d’ailleurs dans le cadre de travaux importants de rénovation de l’ensemble de l’aérogare de Rimouski.

    En haute saison de protection des forêts, plus de 12 employés réguliers travailleront dans ces nouveaux locaux. La SOPFEU rappelle que chaque année elle intervient en moyenne sur 31 incendies, affectant 74 ha de forêt dans les régions du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 16h15

    Près de 100 000 $ à trois médias communautaires de la circonscription

    La députée Amélie Dionne, annonce, au nom du ministre de la Culture et des Communications, ministre responsable de la Jeunesse et ministre responsable de la région de l’Outaouais, Mathieu Lacombe et de la ministre responsable de la Solidarité sociale et de l’Action communautaire, Chantal Rouleau, l’octroi d’une somme de 97 460 $ à 3 médias ...

    Publié à 8h59

    Près de 1 200 clients privés d’électricité au Bas-Saint-Laurent

    Les vents violents qui ont soufflé sur la région pendant la nuit ont causé quelques pannes d’électricité dans plusieurs localités du Bas-Saint-Laurent. Au total, près de 1 200 clients sont privés d’électricité dans la région en raison de 7 interruptions. Dans les secteurs de Saint-Guy, Lac-des-Aigles et Esprit-Saint, des pannes touchent près de ...

    Publié à 6h57

    Le troupeau de la Ferme JPS Desjardins de Saint-Arsène classé 5e meilleur au Canada

    Le dur labeur de la famille Desjardins de Saint-Arsène a été récompensé ce 20 février. Le troupeau de la ferme familiale a été classé 5e meilleur au Canada, sur 6 000, par Lactanet. Au Québec, il se positionne au 3e rang, à seulement un point de la seconde place. Une reconnaissance inattendue, mais qui réjouit la gestionnaire et copropriétaire, ...