X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Section Est-du-Québec

La FPJQ dénonce une tentative d’intimidation d’une journaliste à Saint-Jean-de-Cherbourg

durée 12 avril 2023 | 09h43
  • Une journaliste de Radio-Canada a subi les foudres d'élus municipaux et de citoyens lors de la séance publique du conseil municipal de Saint-Jean-de-Cherbourg, le 3 avril. Marguerite Morin de la station Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine était affectée à couvrir une bisbille dans cette municipalité de La Matanie qui a été le théâtre de quelques démissions depuis le début de l’année, dont celle de la mairesse et de la directrice générale.

    Alors que la séance était bien entamée, des citoyens ont remarqué que la journaliste prenait des notes et enregistrait les discussions. Mme Morin s’est alors fait crier des injures, y compris par un conseiller municipal, prétextant qu’elle n’avait pas le droit d’enregistrer la séance publique. Des citoyens l’ont également prise à partie, la menaçant même de lui faire perdre son travail si elle persistait… à faire son travail. 

    Malgré les explications fournies par la journaliste selon lesquelles la loi permet aux professionnels de l’information d’enregistrer et de diffuser le contenu des échanges lors d’une séance publique d’un conseil municipal, les élus et certains citoyens lui ont demandé d’effacer l’enregistrement, soumettant même la théorie qu’elle ait été dépêchée sur place à la demande de l’ancienne directrice générale.

    La Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), section Est-du-Québec, tient à rappeler aux élus et aux citoyens de Saint-Jean-de-Cherbourg que les séances des conseils municipaux sont publiques et que, par conséquent, elles peuvent être filmées, enregistrées et diffusées. Ainsi, toute tentative d’empêcher leur enregistrement et leur diffusion est un accroc à la liberté de la presse et un acte illégal. De plus, contrairement à ce qui a été mentionné par certains élus, un journaliste n’a pas à s’annoncer d'avance et n’a besoin d’aucune invitation pour se présenter à une séance publique. La FPJQ somme donc le conseil municipal de Saint-Jean-de-Cherbourg de ne plus intimider les représentants de la presse et de les laisser faire leur travail.

    «L’interdiction d’enregistrer une séance publique d’un conseil municipal va à l’encontre du droit du public à l’information, indique la présidente de la section Est-du-Québec de la FPJQ, Johanne Fournier. Les journalistes effectuent un travail essentiel en filmant et en enregistrant les assemblées publiques. Leur rôle consiste à fournir aux citoyens tous les éléments d’information pertinents afin qu’ils puissent forger leur propre opinion. Les extraits vidéo et d’enregistrement des débats ainsi que de la période de questions font partie de ces éléments d’information. Les élus doivent se rappeler qu’ils ont un devoir de transparence à l’égard des contribuables et que les journalistes agissent comme les témoins de l’intérêt public.»
     La FPJQ rappelle que, pour exercer leur rôle, les journalistes ont besoin non seulement de filmer et d’enregistrer les assemblées du conseil, mais aussi d’interviewer les élus et les citoyens de Saint-Jean-de-Cherbourg ainsi que d’avoir un libre accès aux employés municipaux et aux documents», ajoute Johanne Fournier.

    «S’en prendre à une journaliste dans une séance municipale publique est inacceptable et contraire aux principes démocratiques les plus élémentaires, s’indigne Michaël Nguyen, président de la FPJQ. Il est déplorable qu’en 2023, il soit encore nécessaire de rappeler le rôle des professionnels et professionnelles des médias qui sont les yeux et les oreilles du public. La majorité des citoyens n’ont pas le temps d’assister aux séances des conseils municipaux. La présence des journalistes est donc essentielle afin d’informer la population adéquatement sur les décisions qui les concernent. Les menaces et l’intimidation n’ont pas leur place en société et, pour le bien de la démocratie, les élus ont le devoir de donner l’exemple.»
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 7h04

    Trois-Pistoles en mode estivale

    La fébrilité du printemps laisse maintenant place à la confirmation d’un été des plus actifs à Trois-Pistoles! En effet la Ville propose une multitude d’animations, d’activités et d’accès améliorés à ses infrastructures afin que la population, mais également la visite venue d’ailleurs, en profite au maximum cet été. Pour le volet culturel, consultez ...

    Publié à 6h54

    Inauguration de la piste d’hébertisme de Saint-Mathieu-de-Rioux

    Le maire de Saint-Mathieu-de-Rioux, Roger Martin, et quelques membres du comité de développement de la Municipalité, ont procédé le 19 juin à l’inauguration d’une piste d’hébertisme. Située à proximité de l’école l’Oiseau-Chanteur, les élèves auront souvent l’occasion d’en profiter.  «C’est un super beau projet qu’on a mis à terme», souligne ...

    Publié à 6h30

    Quelques nouveautés à découvrir cet été au Témiscouata

    La saison estivale est maintenant à nos portes et la MRC de Témiscouata vous invite à planifier dès maintenant vos prochaines excursions dans la région!  Voici quelques nouveautés à découvrir…  Présenté au BeauLieu Culturel du Témiscouata du 18 juillet au 10 août prochains, ce spectacle mettra en lumière l’histoire de Marie Melford Blanc ...