X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Le Bas-Saint-Laurent en action pour améliorer sa récupération des plastiques agricoles

durée 26 mars 2023 | 06h31
  • Élyme conseils, JMP consultants et Synergie Bas-Saint-Laurent concluent présentement la première phase de leur mandat sur les plastiques agricoles et les tubulures acéricoles.

    Au terme d’une démarche concertée au niveau régional, le Bas-Saint-Laurent bénéficie maintenant d’un portrait précis de la situation des gisements de plastiques agricoles (PA) par MRC. Les rencontres avec les entreprises agricoles ont permis de réaliser une fiche de synthèse présentant des informations agroéconomiques de différents modes d’entreposage des fourrages.

    Un portrait régional par MRC intitulé «Les plastiques agricoles au Bas-Saint-Laurent» a été réalisé en 2021, permettant de mieux connaître la situation des gisements dans la région. Il a notamment mis en relief les bonnes pratiques de la MRC du Témiscouata au niveau des tubulures acéricoles, qui a un taux de récupération de 80 %. Ce portrait a aussi permis de constater le taux élevé de récupération de PA de la collecte porte-à-porte dans la MRC des Basques. Ces constats ont par la suite mené à une étude technico-économique du Groupe Agéco pour identifier les tenants et aboutissants d’une collecte porte-à-porte pour l’ensemble des MRC du Bas-Saint-Laurent.

    Plus d’une vingtaine de rencontres ont eu lieu avec les acteurs impliqués, soit les entreprises et conseillers agricoles, élus, municipalités, MRC, clubs-conseils, centres de tri, collecteurs, recycleurs et professionnels en gestion des matières résiduelles.

    La gestion des plastiques agricoles a fait l’objet d’un important changement législatif en 2022. Les produits agricoles, notamment les plastiques d’ensilage, ont été ajoutés au Règlement sur la récupération et la valorisation de produits par les entreprises. Des systèmes de collecte doivent donc être implantés d’ici juin 2023 et des cibles de récupération de 45 % de ces plastiques doivent être atteintes pour 2025.

    En plus d’améliorer les pratiques de gestion des plastiques à la ferme, il est essentiel de réduire à la source l’usage des PA. La fiche de synthèse sera diffusée pour documenter les avantages et inconvénients des solutions de rechange au niveau des modes d’entreposage des fourrages, tels que les silos-tours et les silos-fosses. Cette fiche met également de l’avant les bonnes pratiques d’utilisation des équipements d’enrubannage pour utiliser le moins de PA possible.

    Une fiche-synthèse semblable au niveau des tubulures acéricoles ainsi que des capsules vidéo seront également produites dans les prochains mois et serviront de matériel pour la sensibilisation des propriétaires d’entreprise agricole. Ce projet a été financé par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation dans le cadre du programme Prime-Vert.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    17 avril 2024 | 15h08

    Saint-Simon-de-Rimouski intentera une poursuite au civil

    Victime d’une fraude de 305 000 $ entre 2020 et 2022, la Municipalité de Saint-Simon-de-Rimouski a finalement mandaté une firme d’avocats de Québec afin qu’elle entame des démarches juridiques dans ce dossier. Les élus ont récemment adopté une résolution afin d’intenter une poursuite au civil contre une ancienne employée.  Le maire Denis Marcoux ...

    17 avril 2024 | 14h04

    Hausse de 20 cents du prix de l’essence en 24 h à Rivière-du-Loup

    Les automobilistes qui ont fait le plein aujourd’hui ont eu une bonne surprise à Rivière-du-Loup. Le prix de l’essence a augmenté de 1,69 $ le litre à 1,89 $, soit une hausse de 20 cents, en seulement 24 h. Depuis quelques jours, la plupart des commerçants de la ville vendant de l’essence affichaient des taux le litre à 1,69 $, certains autres à ...

    17 avril 2024 | 6h42

    Consultation publique pour la gestion des matières résiduelles au Témiscouata

    La MRC de Témiscouata a adopté récemment son projet de Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR). Les citoyens sont invités à participer à une consultation publique afin de donner leurs idées ou commentaires le 22 avril. Le plan d’action vise la rédaction d’un portrait régional des matières, des services disponibles et des actions à prendre ...