X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Harold LeBel obtient sa libération conditionnelle

durée 22 mars 2023 | 14h01
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    Deux mois après avoir pris le chemin de la prison, l’ex-député de Rimouski Harold LeBel, condamné en janvier 2023 à une peine de huit mois d’emprisonnement pour une agression sexuelle, a obtenu une sortie préparatoire à sa libération conditionnelle.

    Il y était admissible après avoir purgé le sixième de sa peine. À la suite d’une évaluation menée par une agente des Services correctionnels du Québec, il a été déterminé que le risque de récidive de Harold LeBel est «très faible.»

    «En entrevue avec l'agente concernant vos délits, vous reconnaissez votre responsabilité pour les gestes reprochés. Vous expliquez votre négation dans le cadre du procès par l'adhésion à la stratégie recommandée par votre avocat criminaliste», peut-on lire dans la décision rendue le 21 mars.

    La Commission s’est aussi montrée favorable à l’octroi de la libération conditionnelle puisque le détenu y était admissible à partir du 16 avril 2023. Harold LeBel a commencé à purger sa peine de huit mois d’emprisonnement le 26 janvier 2023.

    L’ex-député de Rimouski et membre du Parti québécois, dit maintenant croire «totalement la version de la victime et [il] veut comprendre comment il en est venu à poser ces gestes.» Harold LeBel exprime aussi des remords envers la victime et admet avoir été trop insistant.

    «L’étiquette de délinquant sexuel vous est donc extrêmement lourde à porter et vous avez profondément honte, notamment face à vos deux fils, car vous ne voulez pas leur donner un tel exemple», poursuit la décision de la Commission.

    Le détenu a dit lire régulièrement le témoignage de la victime et que cela le «bouleverse profondément.» «Vous êtes effaré de constaté que vous avez pu faire ce que vous avez fait.»

    L’agente évaluatrice des Services correctionnels du Québec le décrit comme un individu détenant une estime personnelle fragilisée qui avait des besoins affectifs et sexuels non comblés lors du passage à l’acte.  

    La poursuite de son cheminement se fera sous l’encadrement d’une maison de transition. Harold LeBel devra respecter une interdiction complète de communiquer avec la victime et il lui sera interdit de consommer toute forme d’intoxiquant, incluant l’alcool.

    Harold LeBel a été déclaré coupable d’agression sexuelle par un jury en lien avec des gestes qu’il a posés en octobre 2017 à son condo de Rimouski, alors qu'il était député du Parti québécois. L’accusé s’était défendu en disant n’en avoir aucun souvenir. La plaignante avait relaté que l’accusé l’avait embrassée, avait dégrafé son soutien-gorge et lui avait touché les fesses et l’anus «pendant toute la nuit.»

    L’ex-député de Rimouski a été arrêté à son domicile de Rimouski le 15 décembre 2020 par la Sûreté du Québec. Il a été retiré du caucus du Parti québécois pour la durée de l’enquête et du processus judiciaire, siégeant comme député indépendant jusqu’à la fin de son mandat à l’automne 2022.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 16h15

    Près de 100 000 $ à trois médias communautaires de la circonscription

    La députée Amélie Dionne, annonce, au nom du ministre de la Culture et des Communications, ministre responsable de la Jeunesse et ministre responsable de la région de l’Outaouais, Mathieu Lacombe et de la ministre responsable de la Solidarité sociale et de l’Action communautaire, Chantal Rouleau, l’octroi d’une somme de 97 460 $ à 3 médias ...

    Publié à 8h59

    Près de 1 200 clients privés d’électricité au Bas-Saint-Laurent

    Les vents violents qui ont soufflé sur la région pendant la nuit ont causé quelques pannes d’électricité dans plusieurs localités du Bas-Saint-Laurent. Au total, près de 1 200 clients sont privés d’électricité dans la région en raison de 7 interruptions. Dans les secteurs de Saint-Guy, Lac-des-Aigles et Esprit-Saint, des pannes touchent près de ...

    Publié à 6h57

    Le troupeau de la Ferme JPS Desjardins de Saint-Arsène classé 5e meilleur au Canada

    Le dur labeur de la famille Desjardins de Saint-Arsène a été récompensé ce 20 février. Le troupeau de la ferme familiale a été classé 5e meilleur au Canada, sur 6 000, par Lactanet. Au Québec, il se positionne au 3e rang, à seulement un point de la seconde place. Une reconnaissance inattendue, mais qui réjouit la gestionnaire et copropriétaire, ...