X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

«Enseigner le Kamouraska» de retour après une pause de trois ans

durée 19 mars 2023 | 06h33
  • La MRC de Kamouraska, le Centre de services scolaire Kamouraska-Rivière-du-Loup et les caisses Desjardins du Kamouraska annoncent le retour, en avril prochain, du projet Enseigner le Kamouraska, après trois ans de pause en raison de la pandémie.

    Initié par la MRC en 2014, le programme Enseigner le Kamouraska vise à accroître la connaissance et la fierté des jeunes à l’égard de leur territoire et s’adresse aux jeunes du 3e cycle du primaire. Il s’orchestre autour de sept expériences distinctives et représentatives du Kamouraska dans les domaines de l’agroalimentaire, de l’environnement, du patrimoine et du paysage, de l’énergie, de la forêt, de la généalogie et des archives.

    Ces expériences sont en partie vécues en classe et sur le terrain. Elles sont aussi directement intégrées à la progression des apprentissages en univers social ou en sciences et technologie, ce qui en fait un projet unique au Québec. Ce programme a d’ailleurs inspiré jusqu’à maintenant une dizaine de MRC à développer des projets similaires, notamment au Bas-Saint-Laurent.

    Jusqu’à présent, ce sont près de 1 200 élèves qui ont vécu Enseigner le Kamouraska. «Ce projet vise à améliorer la connaissance et à cultiver la curiosité des jeunes à l’égard de la région, contribuant ainsi à développer leur sentiment d’appartenance pour le Kamouraska. L’enracinement de nos jeunes au Kamouraska est important. Par ce genre d’initiative, un bout de chemin est fait et une graine est semée afin qu’ils réalisent à quel point leur région regorge de possibilités. La fierté qui en résulte peut faire en sorte qu’ils reviennent à la maison pour y vivre leur vie, j’en suis sûr!», explique Sylvain Roy, préfet élu du Kamouraska.

    Le programme Enseigner le Kamouraska est rendu possible grâce à la collaboration de nombreux partenaires impliqués. Le coût annuel du projet est de près de 28 000 $. Les caisses Desjardins du Kamouraska participent pour 8 500 $ alors que la MRC de Kamouraska, via son Fonds éolien, et le Centre de services scolaire Kamouraska-Rivière-du-Loup financent la différence à part égale.

    «Nous sommes convaincus de la pertinence du projet Enseigner le Kamouraska et nous sommes ravis de constater l’enthousiasme des élèves du 3e cycle de nos écoles primaires participantes. Les élèves de 5e et 6e années ont le privilège de participer à des ateliers animés par des professionnels locaux et de découvrir des lieux uniques de notre belle région lors, entre autres, de sorties scolaires enrichissantes. Ces expériences s’inscrivent indéniablement en lien avec les apprentissages en univers social et en sciences et technologie, et contribuent à notre mission éducative » souligne Caroline Dufour, directrice générale adjointe, responsable des services éducatifs jeunes et de la sanction des études.

    «Pour les Caisses Desjardins du Kamouraska, la jeunesse est une priorité. C'est pourquoi nous soutenons le programme Enseigner le Kamouraska! Nous tenons à ce que nos jeunes puissent développer leur curiosité et leurs ambitions, et ce, tout en investissant dans le dynamisme économique de notre belle région», mentionne Christiane Castonguay, directrice générale de la Caisse Desjardins Centre-Est-du-Kamouraska et représentante des caisses Desjardins du Kamouraska.

    SEPT EXPÉRIENCES RATTACHÉES AUX FORCES DU KAMOURASKA :

    Agroalimentaire, en partenariat avec le Centre de Développement Bioalimentaire du Québec (CDBQ) et la MRC de Kamouraska : visite de l’incubateur bioalimentaire à Sainte-Anne-de-la-Pocatière, fabrication d’un produit alimentaire, atelier sur la filière agroalimentaire du Kamouraska et dégustation de produits du terroir de Fou du cochon, les Trésors du Fleuve, Fromagerie le Mouton Blanc et la Maison de la Prune.

    Forêt, en partenariat avec Biopterre : visite animée d’un sentier d’interprétation à la Pourvoirie des Trois-Lacs de Saint-Bruno-de-Kamouraska sur les trésors des sous-bois, dégustation de champignons forestiers comestibles et atelier scientifique sur la mycologie.

    Patrimoine et paysage, avec la MRC de Kamouraska : visite guidée d’un circuit patrimonial le long du littoral pour décoder les éléments marquants de notre paysage et de notre architecture, atelier sur l’archéologie et le patrimoine.

    Énergie, en partenariat avec Solutions Novika : visite d’un centre d’innovation spécialisé en technologie physique, en robotique et en efficacité écoénergétique, atelier scientifique sur l’énergie et les matériaux d’isolation responsables.

    Environnement, en partenariat avec OBAKIR : visite guidée le long des rivières Ouelle et Kamouraska pour découvrir le concept de bassin versant et l’impact de l’activité humaine sur nos cours d’eau, atelier scientifique sur les macroinvertébrés benthiques ; ainsi qu’avec Duvetnor : excursion guidée et animée en bateau sur l’archipel de l’Île-aux-Lièvres pour découvrir les écosystèmes insulaires, la formation rocheuse des îles et l’histoire maritime.

    Généalogie et archives avec la participation des Archives de la Côte-du-Sud : visite des voûtes des Archives, manipulation de documents rares et de photographies anciennes, atelier sur la généalogie.

    Au total, six classes bénéficieront de cette expérience, dans les écoles de Saint-Philippe-de-Néri, Rivière-Ouelle, Saint-Pascal, Kamouraska, Saint-Alexandre-de-Kamouraska et La Pocatière.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 11h32

    Simon Caron est fier de sa participation à MasterChef Québec

    L’aventure du Louperivois de 31 ans Simon Caron à l’émission télévisée MasterChef Québec a pris fin le 22 février. Il se dit fier de son parcours, puisque lors de son inscription, il ne croyait pas avoir les capacités pour se lancer. Au terme de cette expérience, Simon Caron finit ainsi dans le top 10 des chefs amateurs au Québec. «Tu as un ...

    Publié à 9h45

    Une nouvelle unité de réadaptation comportementale intensive à Saint-Cyprien

    Une unité de réadaptation comportementale intensive (URCI) a été inaugurée à Saint-Cyprien, ce jeudi 22 février. Il s’agit seulement de la troisième unité du genre au Québec, de la première au Bas-Saint-Laurent, mais surtout d’un projet «innovant» qui pourrait éventuellement faire des petits ailleurs en province.  Installée dans une aile du ...

    Publié à 6h53

    Des résultats satisfaisants pour Avantis Coopérative

    Malgré une dernière année plus difficile pour Avantis Coopérative, l’entreprise a présenté des résultats satisfaisants lors de sa cinquième assemblée générale annuelle. Avec des ventes chiffrées à 711 M $, la coopérative a dévoilé un excédent d’exercice de 6,3 M $ dont 2,2 M $ seront versés en ristourne, en plus d’un remboursement de capital ...