X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Urgences : les patients du Bas-Saint-Laurent attendent le moins longtemps au Québec

durée 13 mars 2023 | 06h59
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    Le CISSS du Bas-Saint-Laurent se trouve au sommet du classement provincial pour la durée médiane de séjour en salle d’urgence en 2022 élaboré par l’Institut économique de Montréal (IEDM). Elle atteint 3 h 06 dans les établissements de santé du Bas-Saint-Laurent, alors que la durée médiane provinciale est de deux heures plus élevée, à 5 h 11 d’attente.

    Toutefois, elle a augmenté de 14,81 % depuis 2018 au Bas-Saint-Laurent, même si l’organisation trône au premier rang. Le responsable des communications, Gilles Turmel, du CISSS du Bas-Saint-Laurent confirme la véracité des chiffres de l’IEDM. Il indique que le déploiement du guichet d’accès de première ligne est bien avancé dans la région. Cette initiative facilite la prise en charge des patients tout en réduisant leur recours à l’urgence.

    «Nos équipes sont très mobilisées, c’est dans notre culture […] Nous avons des plages horaires disponibles en groupes de médecine familiale afin de référer les personnes qui attendent à l’urgence et qui doivent voir un médecin, sans qu’ils aient à passer des heures dans la salle d’attente», ajoute Gilles Turmel.

    Le pire centre hospitalier de la région, en ce qui a trait à la durée médiane de séjour, est l’hôpital de Rimouski, avec 4 h 25 d’attente. «Rimouski est notre plus gros établissement. Il y a un volume de patients plus important, ce qui explique la durée médiane de séjour plus élevée», précise M. Turmel.

    Cette statistique est en-deçà de la moyenne provinciale de 2022.

    Voici les durées médianes de séjour pour les établissements de santé du KRTB selon les informations de l'Institut économique de Montréal :

    Selon le directeur principal des communications à l’Institut économique de Montréal, Renaud Brossard, aucune région du Québec n’a réduit ses délais d’attente entre 2018 et 2022. La tendance provinciale est à la hausse.

    La durée médiane d’une visite à l’urgence a augmenté de 40 minutes en quatre ans au Québec, passant de 4 h 31 à 5 h 11, une augmentation d’environ 15 %. En 2022, plus de 64 000 Québécois ont passé plus de 48 heures aux urgences sur une civière, une augmentation de plus de 200 % depuis 2018.

    «On promettait de mettre fin aux séjours sur une civière de plus de 48 heures il y a quarante ans et les délais continuent d’augmenter. C’est inacceptable et la preuve des failles du système de santé, complète M. Brossard. Les urgences ont besoin de plus de capacité parce qu’elles ne sont pas en mesure de traiter les patients assez vite.»

    Pour améliorer les délais, il évoque l’accessibilité aux soins de première ligne, la recours à la télémédecine, la formation d’infirmières et de médecins et la mise en place de mini-hôpitaux privés par le gouvernement de François Legault.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    19 mai 2024 | 6h33

    Témis en Bière de retour en août

    C’est du 1er au 3 août que se tiendra la 4e édition de Témis en Bière au Parc Clair Soleil de Témiscouata-sur-le-Lac dans le quartier Cabano. Lors de ce festival de la bière, il sera possible de manger des produits locaux et régionaux, puis d’écouter de la musique alors que l’admission sera gratuite pour entrer sur le site. Ainsi, des ...

    19 mai 2024 | 6h29

    Le Mouvement Desjardins abandonne les régions, selon les syndicats 

    Le Conseil régional FTQ Bas-Saint-Laurent – Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine, le SEPB-Québec local 575, ainsi que les représentants de la société civile et maires de la région, dénoncent la décision du Mouvement Desjardins de fermer ses bureaux, guichets et centres de services dans 10 municipalités. Pour les différents porte-paroles, il est clair que ...

    19 mai 2024 | 6h03

    La qualité de l’air sera suivie et mesurée à Saint-Mathieu-de-Rioux

    Le ministère de l’Environnement a récemment fait part de nouvelles mesures qu’il allait mettre en place afin de s’assurer de la qualité de l’air à Saint-Mathieu-de-Rioux. Des démarches concrètes, issues d’un plan de contrôle, seront entreprises au cours de la saison estivale et viendront répondre aux plaintes répétées envers les émanations de ...