X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Fin d’AccèsLogis : des impacts dénoncés

durée 12 mars 2023 | 06h51
  • Alyson Théberge
    Par Alyson Théberge

    Vidéojournaliste

    La semaine dernière, la ministre responsable de l’Habitation, France-Élaine Duranceau, a annoncé la fin du programme AccèsLogis, qui permettait la création de logements communautaires et abordables pour des ménages à revenu faible ou modeste et ayant des besoins particuliers en habitation. Une très mauvaise nouvelle pour le Réseau québécois des OSBL d’habitation (RQOH).

    «On ne peut pas dire qu’on ne s’y attendait pas […] Les signaux que le gouvernement nous transmettait à ce niveau-là [étaient positifs], mais il n’y avait toujours pas de nouvelle programmation d’annoncée, de nouveau financement», exprime Samuel Saint-Denis-Lisée, chargé de projets pour Solidarité logements Rivière-du-Loup.

    AccèsLogis sera remplacé par le Programme d’habitation abordable Québec (PHAQ). Ce programme, qui existe depuis déjà un an, appuie financièrement la construction de logements locatifs dit abordables, en ouvrant les subventions aux promoteurs privés.

    «Actuellement, le PHAQ, tous les acteurs le disent, n’est pas conçu pour vraiment faire du logement social, [et ce], à long terme […] Il va peut-être permettre de construire des logements et d’augmenter le parc locatif, mais [ils ne seront pas accessibles] aux personnes à plus faible revenu», souligne M. Saint-Denis-Lisée. Il explique qu’il est de plus en plus difficile pour les ménages moins fortunés de se loger, surtout dans un contexte de crise du logement. «Là, en plus, on coupe le programme qui [leur] permettait d’avoir accès à des logements où ils ne payaient seulement que 25% de leur revenu pour se loger», ajoute-t-il.

    Selon la Société canadienne d’hypothèque et de logement, le taux d’inoccupation des logements à Rivière-du-Loup est de 0,5%. «Pour des logements 4 et demi, 5 et demi, on tombe même à 0%», ajoute Samuel Saint-Denis Lisée. «En termes de logement, à la base, il y a un manque criant. En termes de logements sociaux, il y a une liste d’attente à l’Office régionale d’habitation.»

    DÉBLOQUER LE FINANCEMENT

    Les fédérations régionales d’OBSL d’habitation du Québec et le RQOH réclament une action immédiate de la part du gouvernement du Québec afin qu’il débloque le financement pour répondre aux besoins de la population en matière de logement. «De croire que le PHAQ  va remplacer le programme AccèsLogis, c’est se voiler les yeux», lance Samuel Saint-Denis-Lisée, qui décrit la situation comme déplorable.

    Selon M. Saint-Denis-Lisée, l’une des «lacunes» du programme AccèsLogis était que les projets n’étaient pas menés à terme dans des délais raisonnables. «Nous on demandait que les sommes, les dépenses soient indexées», mentionne-t-il. C’est donc l’insuffisance, le manque, le sous-financement chronique du programme dans les dernières années qui aurait conduit à sa perte.

    Samuel Saint-Denis-Lisée affirme que le gouvernement du Québec ainsi que la ministre responsable de l’Habitation ont une vision «complètement erronée du programme AccèsLogis et des besoins en terme de logements sociaux.» «Actuellement, le gouvernement laisse tomber complètement les ménages à faible et à très faible revenu», souligne M. Saint-Denis-Lisée.

    PROJETS SUR LES RAILS

    «On voit beaucoup de projets privés qui se développent, mais ça prend aussi des logements qui vont être abordables ou sociaux, pour permettre aussi aux locataires qui ont des moins gros revenus de pouvoir se loger également», explique M. Saint-Denis-Lisée.

    Dans la région, plusieurs projets sont en attente de financement tels que celui de la conversion du Monastère Sainte-Claire en logements abordables, et La Maison l’autnid qui veut convertir l’ancien presbytère de la paroisse Saint-François-Xavier en résidence pour adultes autistes.

    commentairesCommentaires

    1

    • RC
      Richard Castonguay
      temps Il y a 1 an
      C'est vraiment déplorable, on favorise les subventions à des promoteurs au détriment des gens à faible revenu. C'est quoi à coût raisonnable.(1000. Dollars et plus) pas très raisonnable pour ceux qui sont au salaire minimum. Le gouvernement fait vraiment fausse route.
    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    17 avril 2024 | 15h08

    Saint-Simon-de-Rimouski intentera une poursuite au civil

    Victime d’une fraude de 305 000 $ entre 2020 et 2022, la Municipalité de Saint-Simon-de-Rimouski a finalement mandaté une firme d’avocats de Québec afin qu’elle entame des démarches juridiques dans ce dossier. Les élus ont récemment adopté une résolution afin d’intenter une poursuite au civil contre une ancienne employée.  Le maire Denis Marcoux ...

    17 avril 2024 | 14h04

    Hausse de 20 cents du prix de l’essence en 24 h à Rivière-du-Loup

    Les automobilistes qui ont fait le plein aujourd’hui ont eu une bonne surprise à Rivière-du-Loup. Le prix de l’essence a augmenté de 1,69 $ le litre à 1,89 $, soit une hausse de 20 cents, en seulement 24 h. Depuis quelques jours, la plupart des commerçants de la ville vendant de l’essence affichaient des taux le litre à 1,69 $, certains autres à ...

    17 avril 2024 | 6h42

    Consultation publique pour la gestion des matières résiduelles au Témiscouata

    La MRC de Témiscouata a adopté récemment son projet de Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR). Les citoyens sont invités à participer à une consultation publique afin de donner leurs idées ou commentaires le 22 avril. Le plan d’action vise la rédaction d’un portrait régional des matières, des services disponibles et des actions à prendre ...