X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Redécoupage électoral : «Je veux que le nom soit révisé» -Bernard Généreux

durée 28 février 2023 | 12h11
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    Plus de trois semaines après le dépôt du rapport de la Commission de délimitation des circonscriptions électorales fédérales pour le Québec à la Chambre des communes, Bernard Généreux s’apprête à son tour à en remettre un à la suite de ses consultations avec la Ville de Rivière-du-Loup, la MRC ainsi que la Première nation Wolastoqiyik Wahsipekuk. Ce n’est pas une surprise pour personne, le député fédéral s’oppose au nom proposé par les commissaires, Montmagny - Témiscouata - Kataskomiq qui évacue la ville la plus populeuse du comté.

    Le conservateur, dans les dernières semaines, a rencontré différents acteurs importants à Rivière-du-Loup afin d’avoir du support dans sa démarche de contestation. Son rapport sera déposé le 3 mars. M. Généreux proposera le nom Côte-du-Sud - Rivière-du-Loup - Kataskomiq - Témiscouata qui contient trois lettres de plus que l’ancien nom Montmagny - L'Islet - Kamouraska - Rivière-du-Loup.

    Selon le député, cette caractéristique représente le plus grand danger de cette proposition puisqu’à cette étape, seulement des changements mineurs sont susceptibles d’être acceptés par les commissaires. Le nom préalablement choisi par ces derniers, Montmagny - Témiscouata - Kataskomiq, démontre une volonté de raccourcir le nom de la circonscription ainsi que d’accroitre la visibilité de la Première nation.

    Or, «la MRC de Rivière-du-Loup représente l’endroit où il y a le plus de population sur tout le territoire. Ce serait inconcevable qu’elle ne soit pas dans le nom de comté», argumente-il. Avec sa suggestion, Bernard Généreux estime que la population sera équitablement représentée avec Côte-du-Sud représentant Montmagny, L’Islet et Kamouraska comme elle l’est au provincial. «Donc ce nom peut très bien être retenu pour le fédéral aussi», conclut-il.

    «Est-ce que les commissaires vont choisir de garder le nom que je propose avec l’argumentaire que j’ai développé? Ils ne l’ont déjà pas fait une fois… Est-ce qu’ils vont le faire à la lumière de ce que l’on leur demande? Je n’en ai aucune idée. Mais s’il fallait que Rivière-du-Loup disparaisse, il va falloir qu’on se mobilise régionalement pour que je puisse déposer un projet de loi privé pour que le nom du comté soit changé», darde le député fédéral. Cependant, il croit détenir l’appui nécessaire en sol louperivois pour que le nom soit finalement inclus.

    Le 27 février, la Ville de Rivière-du-Loup a adopté une résolution lors d’une séance du conseil afin de s’opposer au changement du nom de la circonscription. Par cette démarche, elle souhaitait faire valoir sa position officiellement, mais aussi appuyer celle du député Généreux.

    Le maire Mario Bastille ne s’est d’ailleurs pas opposé à la proposition de nom qui sera faite par l’élu fédéral. Il a toutefois avoué qu’il ne serait pas difficile, du moment que Rivière-du-Loup fasse partie de la dénomination retenue. «Peu importe le nom, en autant que Rivière-du-Loup soit là, je vais être très confortable avec ça», a-t-il laissé entendre.

    D’ailleurs, la MRC de Rivière-du-Loup devrait elle aussi suivre la marche en déposant une résolution dans les prochains jours, d’après le député.

    Après le dépôt de son rapport, Bernard Généreux participera au Comité de la procédure à Ottawa accompagnés de collègues députés où il présentera sa contestation et où il dénoncera aussi la perte d’un siège dans l’Est-du-Québec. À la suite de ces étapes, la Commission devrait rendre sa décision finale vers la fin du mois de juin.
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 14h04

    Hausse de 20 cents du prix de l’essence en 24 h à Rivière-du-Loup

    Les automobilistes qui ont fait le plein aujourd’hui ont eu une bonne surprise à Rivière-du-Loup. Le prix de l’essence a augmenté de 1,69 $ le litre à 1,89 $, soit une hausse de 20 cents, en seulement 24 h. Depuis quelques jours, la plupart des commerçants de la ville vendant de l’essence affichaient des taux le litre à 1,69 $, certains autres à ...

    Publié à 6h42

    Consultation publique pour la gestion des matières résiduelles au Témiscouata

    La MRC de Témiscouata a adopté récemment son projet de Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR). Les citoyens sont invités à participer à une consultation publique afin de donner leurs idées ou commentaires le 22 avril. Le plan d’action vise la rédaction d’un portrait régional des matières, des services disponibles et des actions à prendre ...

    Publié à 6h31

    Premier Tech et MG Tech allient leur expertise dans l’industrie de l’emballage

    Premier Tech et MG Tech annonce la mise en place d’un partenariat stratégique porteur pour l’avenir des deux entreprises. Celui-ci viendra mettre à profit leur expertise respective afin de proposer des solutions innovantes qui répondent aux besoins évolutifs des manufacturiers dans les domaines de la nutrition, de la parapharmacie, industriel et des ...