X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Crise du logement

Des logements sociaux pour relancer la construction au Bas-Saint-Laurent

durée 19 février 2023 | 10h59
  • Le chef du Parti Québécois et député de Camille-Laurin, Paul St-Pierre Plamondon, et le porte-parole en matière d’Habitation et député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, demandent au gouvernement de relancer le programme AccèsLogis et d’entamer dès maintenant la construction de 45 000 logements sociaux, dont 10 000 logements étudiants, dont minimalement 400 au Bas-Saint-Laurent.

    Paul St-Pierre Plamondon s’indigne que le gouvernement du Québec ne prenne pas au sérieux la crise du logement et l’augmentation de l’itinérance. «Alors que le coût des logements locatifs explose partout au Québec et que de plus en plus de personnes sont à risque de se retrouver sans logis, la CAQ reste les bras croisés ! Elle refuse d’adopter un registre des loyers, d’agir pour limiter la propagation d’Airbnb, mais surtout, elle a totalement abandonné la construction de logements sociaux», exprime avec déception le député de Camille-Laurin. 

    À ses yeux, il est nécessaire de relancer le programme AccèsLogis, qui est un héritage du Parti Québécois, en lançant un grand chantier de construction de 45 000 unités de logements sociaux et hors marché dans l’ensemble des régions du Québec. «J’étais très fier lors de la dernière élection que le Parti Québécois ait dans son cadre financier l’engagement le plus important en matière de construction de logements sociaux, et notamment, que l’on destine spécifiquement 10 000 unités pour les étudiants de toutes les régions», souligne Paul St-Pierre Plamondon. 

    Pour le député Joël Arseneau, il est nécessaire de profiter du ralentissement déjà observé dans la construction privée pour lancer ce grand chantier. «La hausse des taux d’intérêt a fortement ralenti les mises en chantier, alors profitons-en pour financer les projets qui attendent du financement depuis de nombreuses années», lance-t-il, ajoutant qu’à 0,4 % à Rimouski, le taux d’inoccupation de la région est bien loin du seuil raisonnable de 3 %.

    Finalement, pour le député des Îles-de-la-Madeleine, ce grand chantier doit se réaliser en plus de l’accélération de la rénovation du parc actuel de logements sociaux. «On sait que de nombreux HLM sont en très mauvais état. Le gouvernement a déjà prévu allouer deux milliards à leur rénovation, mais ces sommes vont arriver trop tard. Si on n’accélère pas la rénovation de ces bâtiments en débloquant les sommes prévues dès maintenant, plusieurs logements sont à risque d’être perdus. On a déjà 500 portes de HLM barricadés au Québec, n’attendons pas d’en avoir plus avant d’agir» s’exclame-t-il, rappelant qu’une quarantaine d’HLM de la rue Boulay à Rimouski, entre autres, sont en attente de travaux importants.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    19 mai 2024 | 6h33

    Témis en Bière de retour en août

    C’est du 1er au 3 août que se tiendra la 4e édition de Témis en Bière au Parc Clair Soleil de Témiscouata-sur-le-Lac dans le quartier Cabano. Lors de ce festival de la bière, il sera possible de manger des produits locaux et régionaux, puis d’écouter de la musique alors que l’admission sera gratuite pour entrer sur le site. Ainsi, des ...

    19 mai 2024 | 6h29

    Le Mouvement Desjardins abandonne les régions, selon les syndicats 

    Le Conseil régional FTQ Bas-Saint-Laurent – Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine, le SEPB-Québec local 575, ainsi que les représentants de la société civile et maires de la région, dénoncent la décision du Mouvement Desjardins de fermer ses bureaux, guichets et centres de services dans 10 municipalités. Pour les différents porte-paroles, il est clair que ...

    19 mai 2024 | 6h03

    La qualité de l’air sera suivie et mesurée à Saint-Mathieu-de-Rioux

    Le ministère de l’Environnement a récemment fait part de nouvelles mesures qu’il allait mettre en place afin de s’assurer de la qualité de l’air à Saint-Mathieu-de-Rioux. Des démarches concrètes, issues d’un plan de contrôle, seront entreprises au cours de la saison estivale et viendront répondre aux plaintes répétées envers les émanations de ...