X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Circonscriptions fédérales

Bienvenue au Témiscouata et à Kataskomiq, exit Rivière-du-Loup

durée 2 février 2023 | 10h19
  • François Drouin
    Par François Drouin

    Directeur de l'information, journaliste

    Le rapport de la Commission de délimitation des circonscriptions électorales fédérales pour le Québec qui a été déposé à la Chambre des communes le mercredi 1er février prévoit toujours la suppression d'une circonscription dans l'Est-du-Québec et le redécoupage des circonscriptions voisines dont celle de Montmagny - L'Islet - Kamouraska - Rivière-du-Loup qui accueillerait la MRC de Témiscouata et serait rebaptisée Montmagny–Témiscouata–Kataskomiq.

    Le député conservateur Bernard Généreux voit donc son territoire s'agrandir considérablement en vue des prochaines élections avec l'ajout de la MRC de Témiscouata. Le changement de toponymie évacue du même coup le nom de la MRC et de sa ville la plus populeuse, Rivière-du-Loup, ce qui n'a pas plu au député.

    «Dans un premier temps, je vais prendre connaissance du rapport. Je vais entrer en contact avec les préfets concernés, dont celui de Témiscouata, voir ce qu'il en pense. Les députés ont jusqu'au 3 mars pour réagir sur la procédure. J'entends faire des représentations autant à l'interne qu'à l'externe dans la circonscription.»

    M. Généreux cite deux principaux éléments, soit les limites territoriales et le nom de la future circonscription qui deviendra effective en 2024. «Soyons francs, les limites ne sont pas les plus grandes au Canada ni au Québec. Il y a d'autres comtés qui sont beaucoup plus grands. Par contre avec 80 municipalités, il sera l'un des plus importants de la province. Ça fait trois fois que la Commission essaie, est-ce qu'on va essayer de changer ça ? Nous allons y réfléchir», répond le député conservateur.

    Là où on sent la réflexion du conservateur la plus aboutie est certainement le nom à donner à la future circonscription. L'absence du nom de la MRC et de sa ville centre, Rivière-du-Loup, ne passe pas. «On ne peut pas, ne pas retrouver Rivière-du-Loup dans le nom du comté, c'est inacceptable [...] La MRC de Rivière-du-Loup est la plus populeuse et la Ville est un véritable carrefour national, économique, industriel et routier. J'aimerais proposer le nom Côte-du-Sud - Rivière-du-Loup - Témiscouata et je vais certainement avoir des représentations à cet effet», lance le député.

    Ce dernier soutient que la volonté d'inclure une référence à chacune des 11 nations autochtones reconnues du Québec est louable, mais il souligne que la toponymie Témiscouata tire déjà son origine de la Première Nation Wolastoqiyik Wahsipekuk pour désigner un lac aux eaux profondes. «Je le dis avec sensibilité, et je vais certainement en discuter avec le Grand Chef Jacques Tremblay, avec un nom comme Côte-du-Sud - Rivière-du-Loup - Témiscouata, tout le monde est représenté.»

    Rappelons qu'un député a la prérogative d'apporter des changements «mineurs» et que des changements apportés au nom de la circonscription sont généralement acceptés. «Mais avant toute chose, je veux aller consulter, c'est important», ajoute M. Généreux.

    Ce dernier reconnait qu'en se basant strictement sur un calcul mathématique, il est difficile de s'opposer au remodelage de la carte électorale proposée par la Commission. La future Montmagny–Témiscouata–Kataskomiq représenterait une population de 116 000 contre une moyenne nationale de 108 000. Il relève que les deux autres circonscriptions agrandies de l'est n'atteignent toujours pas cette moyenne et qu'elles représentent l'une des populations les plus vieillissantes au pays, malgré une légère hausse de l'immigration lors des deux dernières années pandémiques.

    KATASKOMIQ

    Kataskomiq est le territoire anciennement connu sous le nom de Whitworth et situé à une trentaine de kilomètres au sud-est de Rivière-du-Loup sur l'autoroute 85. Le territoire est administré par la Première Nation Wolastoqiyik Wahsipekuk.

    Cette dernière souhaite développer ce secteur en  synergie avec son projet de valorisation de la culture wolastoqey au parc côtier Kiskotuk et de l'entente signée avec Québec quant à l'occupation des terres adjacentes au port de Gros-Cacouna. En 2021, des démarches dans le projet d’aménagement de la réserve de Kataskomiq se poursuivaient. Un plan directeur était aussi en cours de rédaction et le processus de désignation des terres commerciales et industrielles entamé.

    COMMISSION

    La Commission a mené ses travaux avec l'objectif d'équilibrer la population de chacune des circonscriptions du Québec, tout en tenant compte des situations particulières prévues dans la Loi sur la révision des limites des circonscriptions électorales. La province conserve le même nombre de circonscriptions, soit 78, mais perd une voix dans l'est à la faveur des Laurentides.

    Le rapport décrit en détail les changements que la Commission, formée de Jacques Chamberland, André Blais et Louis Massicotte, apporte à la carte électorale fédérale en fonction des données démographiques du dernier recensement de 2021. Il sera maintenant étudié par le Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre des communes, et les oppositions des députés qui auront été retenues au terme de cette étude seront ensuite transmises à la Commission pour analyse et décision finale.

    Pour prendre connaissance du rapport, consultez : redecoupage2022.ca.

    commentairesCommentaires

    1

    • FL
      Frederic Lebel
      temps Il y a 1 an
      Pourquoi favoriser l'inclusion par l'exclusion ?
    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 16h15

    Près de 100 000 $ à trois médias communautaires de la circonscription

    La députée Amélie Dionne, annonce, au nom du ministre de la Culture et des Communications, ministre responsable de la Jeunesse et ministre responsable de la région de l’Outaouais, Mathieu Lacombe et de la ministre responsable de la Solidarité sociale et de l’Action communautaire, Chantal Rouleau, l’octroi d’une somme de 97 460 $ à 3 médias ...

    Publié à 8h59

    Près de 1 200 clients privés d’électricité au Bas-Saint-Laurent

    Les vents violents qui ont soufflé sur la région pendant la nuit ont causé quelques pannes d’électricité dans plusieurs localités du Bas-Saint-Laurent. Au total, près de 1 200 clients sont privés d’électricité dans la région en raison de 7 interruptions. Dans les secteurs de Saint-Guy, Lac-des-Aigles et Esprit-Saint, des pannes touchent près de ...

    Publié à 6h57

    Le troupeau de la Ferme JPS Desjardins de Saint-Arsène classé 5e meilleur au Canada

    Le dur labeur de la famille Desjardins de Saint-Arsène a été récompensé ce 20 février. Le troupeau de la ferme familiale a été classé 5e meilleur au Canada, sur 6 000, par Lactanet. Au Québec, il se positionne au 3e rang, à seulement un point de la seconde place. Une reconnaissance inattendue, mais qui réjouit la gestionnaire et copropriétaire, ...