X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Campagne de sensibilisation «Sécurité entre voisins»

Se reconnecter à l’essentiel, à l’humain

Chargement du vidéo
durée 1 février 2023 | 15h58
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    Voir la galerie de photos

    De plus en plus de personnes, majoritairement des ainés, vivent seuls à la maison au Témiscouata. Dans les dernières années au Bas-Saint-Laurent, plusieurs drames sont survenus dans des résidences, des vies auraient pu être sauvées par un simple petit geste. Un geste qui peut se résumer en un message texte, un appel, un signe de la main ou même un sourire créant un filet de sécurité entre voisins et une communauté plus tissée serrée.

    C’est l’objectif visé par le Centre d’action bénévole région Témis qui a lancé la campagne de sensibilisation «Sécurité entre voisins» ce 1er février à la salle l’Héritage de Dégelis. Initiée par la démarche «Voisins Solidaires», le projet vise les citoyens à établir un climat de confiance et de bienveillance entre eux afin que ceux vivant seuls puissent demeurer autonomes à la maison le plus longtemps possible.

    En échangeant leurs coordonnées, en prenant des nouvelles et en établissant un code de sécurité connu d’eux seuls, ils restent attentifs à ce qui se passe chez leurs voisins, leur permettant de réagir rapidement si la marche quotidienne n’a pas été prise, si le journal n’a pas été ramassé ou si les rideaux n’ont pas été tirés. «Habiter seul peut représenter un grand défi et même un enjeu de sécurité pour plusieurs, encore plus pour nos personnes âgées», confie Mélanie Lavoie, Mélanie Lavoie, coordonnatrice des services communautaires du Centre d'action bénévole Région Témis.

    Par la mise en place d’une image de marque, de partages de capsules vidéo à la télévision et sur les réseaux sociaux, par une présence en ligne et physique ainsi que la conception d’une pièce de théâtre qui sera diffusée à l’automne, le Centre d’action bénévole souhaite développer une culture d’entraide à échelle humaine au Témiscouata. Il veut mettre de l’avant «La beauté du petit geste» qui ferait ressortir la bonté, la gentillesse et la bienveillance des gens entre eux sans être intrusifs. 

    Rester à l’affut vigilants, apporter de l’aide, du support et du réconfort au besoin peut permettre de sauver une vie, mais aussi de diminuer l’anxiété d’une personne vivant seule, d’après Rose-Emma Ouellet, directrice du Centre d'action bénévole Région Témis. Ce mouvement sert autant à briser l’isolement social qu’à assurer la santé et la sécurité des citoyens plus vulnérables sur un territoire aussi vaste que le Témiscouata et où la population est vieillissante.

    PRENDRE LE TEMPS DE S’ARRÊTER

    À l’ère d’aujourd’hui, Mme Ouellet indique que tout le monde court, court et court sans prendre le temps de s’arrêter et de regarder autour d’eux, de veiller sur tout un chacun. «Dans la pandémie, on s’est rendu compte que beaucoup de gens qui étaient isolés l’étaient encore plus parce qu’on n’avait pas le droit de sortir de chez nous», soutient Mélanie Lavoie. D’après elle, cette situation a exacerbé l’individualisme observé dans la société depuis plusieurs années.

    La campagne de sensibilisation sur laquelle elle a travaillé durant près de deux ans sert, entre autres, à aller semer une petite graine dans l’esprit des gens de s’entraider pour qu’éventuellement elle germe et croisse puis que le mécanisme s’enclenche naturellement dans la communauté. 

    Si cette initiative, qui a nécessité un investissement de plus de 100 000 $ des partenaires outre la contribution du Centre d’action bénévole, permet de sauver au moins une vie, Mme Lavoie estime que leur mission sera réussie. En plus elle informera la population et les milieux de santé sur le mouvement «Sécurité entre voisins»  et éduquera les enfants sur l’importance de porter attention aux gens autour de soi.
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    22 février 2024 | 10h37

    Colloque de l’industrie touristique du Bas-Saint-Laurent

    Tourisme Bas-Saint-Laurent invite ses membres et ses partenaires à s’inscrire sans plus tarder au colloque annuel de l’industrie touristique qui se déroulera le mercredi 13 mars 2024 à l’Hôtel Universel de Rivière-du-Loup, sous le thème « Les temps changent ». Lors du souper-soirée « Découvertes du Bas-Saint-Laurent », un hommage sera rendu à ...

    22 février 2024 | 10h18

    La loterie pastorale est de retour pour une 15e édition

    Les fabriques des paroisses de Saint-Jean-de-Dieu, Saint-Cyprien, Saint-Clément, Saint-Médard et Saint-Mathieu-de-Rioux se regroupent pour mettre sur pied la 15e édition de la loterie pastorale qui permettra de récolter 42 000 $ et de faire d’heureux gagnants. Les 1400 billets sont disponibles auprès des marguilliers ou des bénévoles désignés des ...

    22 février 2024 | 7h12

    300 000 $ pour relancer les transports collectifs et adaptés de la région

    La députée de Rivière-du-Loup–Témiscouata, Amélie Dionne, annonce au nom de la vice-première ministre et ministre des Transports et de la Mobilité durable, Geneviève Guilbault, une aide ponctuelle de 297 652 $ pour les trois MRC de sa circonscription, afin de contrer la baisse des revenus causée notamment par une perte d’achalandage. Ainsi, la ...