X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

L’École d’immersion française de Trois-Pistoles

Front commun pour une bonification du financement fédéral du programme Explore

durée 24 janvier 2023 | 15h00
  • Info Dimanche
    Par Info Dimanche

    [email protected]

    Le député de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, le maire de Trois-Pistoles, Philippe Guilbert, et la directrice de l’École d’immersion française de Trois-Pistoles, Kathy Asari, demandent au gouvernement du Canada de prévoir une bonification substantielle et immédiate du financement du programme Explore.

    Du même souffle, ils demandent aussi une indexation future basée sur l’indice des prix à la consommation (IPC). Selon ces derniers, il faut saisir l’opportunité que représente la publication prochaine du Plan d’action pour les langues officielles 2023-2028 afin de bonifier le programme. 

    Cette bonification du financement dédié au programme Explore doit permettre de maintenir les opérations des différents programmes d’immersion et de valoriser l’apprentissage du français. 

    TROIS-PISTOLES

    «La pénurie de main-d’œuvre et l’inflation font que le financement accordé aux institutions responsables de l’administration du programme Explore ne suffit plus à couvrir tous les coûts associés à celui-ci. Nous faisons face à une augmentation de tous les frais, non seulement quant aux salaires du personnel, mais également pour les frais liés aux activités, au transport, au matériel, à l’hébergement et aux repas», explique Kathy Asari. 

    «Dans le cas de l’École d’immersion française de Trois-Pistoles, une augmentation des compensations pour les familles hôtesses, qui offrent la seule option d’hébergement dans la communauté, est cruciale afin de pouvoir garantir à chaque participant un hébergement ainsi qu’une expérience d’immersion authentique », mentionne la directrice de l’École d’immersion française de Trois-Pistoles.

    Implantée à Trois-Pistoles depuis 90 ans, l’École d’immersion française a permis à plusieurs générations d’étudiants anglophones d’apprendre le français, de découvrir la MRC des Basques, puis de faire rayonner la région du Bas-Saint-Laurent. « Pour notre communauté, [elle] est une source de retombées économiques et sociales importantes […] Nous devons continuer d’assurer la pérennité et le dynamisme de cette riche institution», ajoute le maire de Trois-Pistoles, Philippe Guilbert.

    Le Plan d’action pour les langues officielles 2023-2028 doit être déposé d’ici le 31 mars prochain. «Le gouvernement fédéral a présentement l’opportunité de donner un coup de barre dans la bonne direction […] J’invite la ministre Petitpas-Taylor à agir pour la survie de celle de Trois-Pistoles et à venir chez nous pour constater l’importance de la plus ancienne école d’immersion française en Amérique du Nord pour notre région!», confie le député de Rimouski-Neigette-Témsicouata-Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas. Afin d’assurer la pérennité du programme et des institutions qui le mettent en œuvre, une augmentation de leur financement à hauteur de 70 % doit être envisagée dans la mise à jour prochaine du Plan d’action.

    La semaine dernière, l’École de français du Cégep de Rivière-du-Loup a mis fin à ses activités, en raison de l’inactivité du projet au cours des trois dernières années. Selon des données publiées récemment en lien avec le dernier recensement, la tendance du déclin du poids de la langue française, au Québec comme au Canada, est confirmé de nouveau. 

    À PROPOS DE L’ÉCOLE D’IMMERSION FRANÇAISE DE TROIS-PISTOLES

    Fondée en 1932, l’école d’immersion française de Trois-Pistoles a fêté son 90e anniversaire en 2022. À ce jour, plus de 30 000 étudiants ont pu bénéficier du programme d’immersion, notamment certains ministres, diplomates et autres membres de la haute fonction publique. La communauté bénéficie, chaque année, d’importantes retombées économiques, se chiffrant en millions de dollars, grâce à ce programme.

    À PROPOS DU PROGRAMME EXPLORE

    Explore est un programme intensif de bourse d'immersion de cinq semaines pour l'apprentissage d'une langue seconde. Il permet à plus de 7 000 jeunes Canadiens chaque année d'améliorer leurs compétences linguistiques tout en découvrant leur pays. Plus de 300 000 jeunes Canadiens ont participé à ce programme depuis son lancement en 1971, qui s'appelait à l'époque les Bourses d'été de langue.
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    17 avril 2024 | 15h08

    Saint-Simon-de-Rimouski intentera une poursuite au civil

    Victime d’une fraude de 305 000 $ entre 2020 et 2022, la Municipalité de Saint-Simon-de-Rimouski a finalement mandaté une firme d’avocats de Québec afin qu’elle entame des démarches juridiques dans ce dossier. Les élus ont récemment adopté une résolution afin d’intenter une poursuite au civil contre une ancienne employée.  Le maire Denis Marcoux ...

    17 avril 2024 | 14h04

    Hausse de 20 cents du prix de l’essence en 24 h à Rivière-du-Loup

    Les automobilistes qui ont fait le plein aujourd’hui ont eu une bonne surprise à Rivière-du-Loup. Le prix de l’essence a augmenté de 1,69 $ le litre à 1,89 $, soit une hausse de 20 cents, en seulement 24 h. Depuis quelques jours, la plupart des commerçants de la ville vendant de l’essence affichaient des taux le litre à 1,69 $, certains autres à ...

    17 avril 2024 | 6h42

    Consultation publique pour la gestion des matières résiduelles au Témiscouata

    La MRC de Témiscouata a adopté récemment son projet de Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR). Les citoyens sont invités à participer à une consultation publique afin de donner leurs idées ou commentaires le 22 avril. Le plan d’action vise la rédaction d’un portrait régional des matières, des services disponibles et des actions à prendre ...