X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Hausse de la taxe foncière de 4,38 % à Pohénégamook

durée 30 décembre 2022 | 06h36
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    Le conseil municipal de la Ville de Pohénégamook a adopté un budget de fonctionnement d’environ 6,2 M$, en hausse de 740 000 $, pour l’année 2023. Celui-ci est marqué par une augmentation de la taxe foncière de 4,38 %, un résultat que les élus estiment réaliste et responsable à l’aube d’une année importante au niveau des investissements. 

    Concrètement, le taux de taxe foncière passera de 1,14 $ à 1,19 $ du 100 $ d’évaluation, soit une augmentation de 0.05 sous, au cours de la prochaine année. Cela aura un impact d’environ 62,50 $ sur le compte de taxes général des propriétaires d’une résidence moyenne de 125 000 $. 

    Une hausse est aussi marquée du côté des services municipaux. La tarification annuelle pour le service d’aqueduc est passée de 216 à 241 $ et celle pour le service d’égout de 212 à 237 $. Le cout de la collecte des matières résiduelles (ordures et recyclage) a augmenté de 29 $. Enfin, la tarification de la vidange de la fosse septique a grimpé de 27 $. 

    En incluant les services, le citoyens propriétaires d’une résidence de valeur moyenne, desservie par le système d’égout et d’aqueduc municipal, verra son compte de taxes atteindre 2 477,48 $ en 2023, ce qui représente une variation d’environ 116 $ comparativement à l’année précédente. Du côté des propriétaires non desservis, les taxes s’élèveront à 2 070,85 $, en augmentation d’environ 94,51 $. 

    «Nous avons essayé de demeurer le plus réalistes possible. Cette année, nous avions plusieurs projets sur la table, mais nous ne les avons pas tous fait pour s’assurer d’investir aux bons endroits et de ne pas trop augmenter le fardeau fiscal des citoyens», a partagé le maire, Benoît Morin.  

    «Nous avons des investissements importants à faire cette année pour l’eau potable, les égouts et la réfection de certaines rues. Nous avons aussi gardé cela en tête en vue du budget 2024», a-t-il dit. 

    Benoît Morin précise que la Ville de Pohénégamook a accueilli une quinzaine de constructions neuves sur son territoire au cours de la dernière année. Les taxes provenant de ces nouvelles propriétés, combinées à une somme d’environ 200 000 $ issus des surplus accumulés non affectés, ont aussi permis d’équilibrer le budget sans avoir à augmenter davantage la facture des contribuables.  

    «Nous avons observé une augmentation de l‘évaluation foncière d’environ 8 M$ cette année, ce qui est très bon pour un milieu comme Pohénégamook. Ça nous a aidé à diminuer l’impact sur les propriétaires», a confirmé le maire. 

    CHARGES 

    Au niveau des charges, la Ville de Pohénégamook investira 33 % de son budget dans le transport routier, 22 % dans l’hygiène du milieu, 15 % dans l’administration et 10 % dans les loisirs et la culture, en 2023. Les sommes restantes (plus de 1 M$) seront utilisées pour la sécurité publique, le développement et tourisme, les frais de financement, le logement social et l’urbanisme (aménagement et zonage). 

    Notons aussi que le contexte inflationniste a également affecté les prévisions budgétaires de la Ville dans plusieurs secteurs. Actuellement, l’administration municipale prévoit une hausse des frais de déneigement d’environ 260 000 $. Près de 180 000 $ supplémentaires sont aussi liés au réseau d’aqueduc et d’égouts, comparativement à l’année dernière. 

    INVESTISSEMENTS 

    Selon son Plan triennal des immobilisations (PTI), la Ville de Pohénégamook prévoit investir plus de 8 M$ au cours des prochains mois. Cette somme – dont au moins la moitié devrait provenir de subventions, selon le maire – concernera principalement les projets de mises aux normes pour l’usine d’eau potable et trois stations de pompage (les plus proches du lac). La réfection complète des rues Ste-Marie et St-Jean est aussi dans les plans. 

    «Les infrastructures actuelles sont en service depuis maintenant 46 ans, alors nous sommes rendus là. Il faut rajeunir les équipements pour prévenir les ruptures de services et les bris», a-t-il expliqué. 

    Soulignons aussi que la Ville compte investir plus de 5 M$, dont 50 000 $ en 2023, pour l’aménagement de son parc intergénérationnel. Ces prochains mois, une fois que le terrain ciblé sera acquis, le stationnement pourrait être réalisé. Suivront la réalisation des plans et les travaux de concrétisation eux-mêmes.

    «C’est un grand projet qui comprend une patinoire couverte, des jeux d’eau et des modules de jeux. On veut que cet endroit, au centre la ville, devienne un lieu de rassemblement et de rencontre pour nos citoyens et qu’il puisse accueillir différentes festivités», a partagé Benoît Morin. 
     

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 16h54

    Maxime Blanchette Joncas gonflé à bloc pour la rentrée parlementaire

    Création de logements, pénurie de main-d’œuvre, assurance-emploi et couverture cellulaire sont des enjeux locaux qui se trouvent au cœur des priorités du député de Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, pour la session parlementaire 2023 qui vient tout juste de débuter. «Le gouvernement fédéral […] ne connait pas la ...

    Publié à 12h18

    L'Assemblée nationale s'oppose à la refonte des circonscriptions fédérales

    L’Assemblée nationale s’est officiellement opposée à la suppression de la circonscription d’Avignon–La Mitis–Matane–Matapédia dans l'Est-du-Québec ce mardi 7 février. La motion soulignant l'opposition des députés provinciaux a été adoptée à l'unanimité et sans débat. Le texte de motion présenté a été présenté par le leader parlementaire de ...

    Publié à 11h22

    Néomédia et infodimanche.com renforcent leur architecture

    Vous l'aurez remarqué, depuis vendredi dernier, le site Internet infodimanche.com et l'application infodimanche rencontrent certaines difficultés. Un problème de serveurs de notre fournisseur Néomédia s'est avéré être l'oeuvre de pirates informatiques. L'entreprise située en Beauce a donc saisi l'occasion afin de migrer son architecture sur une ...