X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Développer son attractivité par des services aux citoyens

durée 7 janvier 2023 | 06h04
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    En 2022, la MRC du Témiscouata a connu beaucoup de développement sur son territoire. Un nouvel aréna, un centre récréatif, des investissements d’entreprises comme Groupe Lebel. Mais derrière toutes ces grosses nouveautés se trouvent aussi un travail de fond qui permet d’offrir plus de services de proximité à la population.

    En mai, le gouvernement du Québec a partagé l’avancement de son Opération haute vitesse qui prévoyait de nombreux branchements dans la région du KRTB, mais davantage au Témiscouata, étant la MRC la moins bien desservie en internet du territoire. Le préfet, Serge Pelletier, estime que le branchement des foyers est avancé et devrait être complété d’ici mars 2023. Il dévoile qu’une soixantaine de résidences seront toujours orphelines puisqu’elles ne se retrouvent pas dans les mandats de Bell et Vidéotron.

    «En ce qui a trait à la téléphonie cellulaire, ce qui nous encourage c’est qu’effectivement, ça semble être une priorité gouvernementale», souligne le préfet de la MRC de Témiscouata. Il mentionne que le gouvernement s’est engagé à débloquer de l’argent afin de faire un état des lieux de la situation. Sur son territoire, M. Pelletier estime qu’une bonne dizaine de municipalités sont très mal desservies. «C’est vraiment une obligation au niveau sécurité que de régulariser la situation. C’est aussi un outil incontournable maintenant pour les citoyens et les touristes. Quand on veut être attractif comme région, ça nous prend un minimum de services de proximité», soutient-il.

    TOUJOURS PLUS DE PLACES EN GARDERIE

    Les places en service de garde sont un autre sujet chaud qui n’échappe pas au Témiscouata. Afin d’aider sa population et attirer de futurs citoyens, la MRC a travaillé de pair avec le Centre de la petite enfance Les Calinours. Un projet-pilote de services de garde en milieu familial et en communauté a été mis sur place, idée qui a inspiré d’autres MRC à faire de même se réjouit le préfet.
    En aout 2021, 214 places ont été octroyées à des enfants sur 344 permises par le gouvernement. À ce jour, 278 jeunes ont une garderie et 42 nouvelles places sont actuellement en réalisation portant le total à 320. Le préfet indique que l’objectif est d’atteindre le maximum prévu d’ici la fin de l’année 2023.

    INCITER LA CRÉATION DE NOUVEAUX LOGEMENTS

    Comme plusieurs autres régions du Québec, le manque de logements touche la MRC du Témiscouata. Pour contrer le fléau, Serge Pelletier partage que le 14 décembre dernier, la MRC a annoncé la mise en place d’un programme d’appui à la construction de logements et de chambre. Une enveloppe de 541 000 $ est disponible et provient du Fonds région et ruralité du volet territorial du ministre des Affaires municipales.

    «Je pense que ça va répondre en partie à notre problématique de logement. L’idée générale, dans le fond, c’est qu’on mise sur la construction de logements, et on va les financer à partir du moment qu’il y a un minimum de deux logements», explique le préfet. À partir de cette condition, un financement entre 10 000 et 20 000 $ sera octroyé dépendamment de la grandeur des logements. Cette somme permet aussi de s’assurer du développement de résidences pour étudiants et travailleurs, avance M. Pelletier. Si un immeuble d’au moins 10 chambres est construit, la MRC pourrait fournir jusqu’à 2000 $ par chambre.

    «Avant tout, ça se veut un encouragement à la construction ou encore, ce qu’on voudrait faire aussi, particulièrement dans nos cœurs de villages c’est-à-dire dans nos centres urbains au niveau des périmètres d’urbanisation, c’est de récupérer certains bâtiments existants et d’en faire des logements de qualité», raconte-t-il. Leur programme mis de l’avant à la mi-décembre peut être jumelé ceux des municipalités qui prévoit des crédits de taxes, notamment. «On devait régulariser la situation des services de garde, maintenant on va s’attaquer aux logements», assure le préfet de la MRC de Témiscouata. En réglant ces deux problématiques, M. Pelletier croit que les familles du territoire seront mieux desservies et que davantage de familles seront attirées à s’installer.
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    17 avril 2024 | 15h08

    Saint-Simon-de-Rimouski intentera une poursuite au civil

    Victime d’une fraude de 305 000 $ entre 2020 et 2022, la Municipalité de Saint-Simon-de-Rimouski a finalement mandaté une firme d’avocats de Québec afin qu’elle entame des démarches juridiques dans ce dossier. Les élus ont récemment adopté une résolution afin d’intenter une poursuite au civil contre une ancienne employée.  Le maire Denis Marcoux ...

    17 avril 2024 | 14h04

    Hausse de 20 cents du prix de l’essence en 24 h à Rivière-du-Loup

    Les automobilistes qui ont fait le plein aujourd’hui ont eu une bonne surprise à Rivière-du-Loup. Le prix de l’essence a augmenté de 1,69 $ le litre à 1,89 $, soit une hausse de 20 cents, en seulement 24 h. Depuis quelques jours, la plupart des commerçants de la ville vendant de l’essence affichaient des taux le litre à 1,69 $, certains autres à ...

    17 avril 2024 | 6h42

    Consultation publique pour la gestion des matières résiduelles au Témiscouata

    La MRC de Témiscouata a adopté récemment son projet de Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR). Les citoyens sont invités à participer à une consultation publique afin de donner leurs idées ou commentaires le 22 avril. Le plan d’action vise la rédaction d’un portrait régional des matières, des services disponibles et des actions à prendre ...