X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Plus de 400 000$ octroyé pour le développement du genévrier 

durée 24 décembre 2022 | 13h05
  • Une somme de 405 990 $ a récemment été accordée au déploiement stratégique de la filière genévrier du Bas-Saint-Laurent. L’annonce a été réalisée par la ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, ainsi que la ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Maïté Blanchette Vézina, dans le cadre du volet Soutien au rayonnement des régions du Fonds régions et ruralité.

    Porté par l’Association Les Saveurs du Bas-Saint-Laurent, ce projet a pour objectif d’accroître l’expertise régionale et de positionner le Bas-Saint-Laurent comme une région productrice de genévrier. Cet investissement permettra d’appuyer le déploiement de la filière genévrier mise sur pied en 2017 par le Comité Filières PFNL et cultures innovantes du Bas-Saint-Laurent.

    «C’est un investissement majeur qui nous permettra de propulser la filière du genévrier. Nous sommes convaincus que ce projet innovant contribuera au rayonnement de la région à l’échelle provinciale», a déclaré Nicole Lavoie, directrice générale des Saveurs du Bas-Saint-Laurent et membre du Comité Filières PFNL.

    Un engouement pour le genévrier

    Utilisées dans la confection de spiritueux, les baies de genévrier sont un aromate d’intérêt pour les distilleries. Tout comme dans plusieurs régions du Québec, le besoin d’approvisionnement en genévrier augmente, parallèlement aux besoins grandissant des microdistilleries québécoises. 

    Bien que deux espèces de genévriers poussent à l’état sauvage au Québec, aucun producteur n’en cultive actuellement en grande quantité et presque la totalité de l’approvisionnement repose sur l’importation. Il s’agit d’une belle opportunité pour le Bas-Saint-Laurent d’explorer ce domaine forte demande.

    Rappelons que le développement de la filière passe par la recherche et l’étude des techniques de récolte, l’établissement de collaborations régionales notamment avec des producteurs préalablement sélectionnés, la formation, la création de pépinières et le développement de produits transformés.
     

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h55

    Une formation pour des bénévoles de la 56e Finale des Jeux du Québec

    Le 28 janvier dernier, 150 bénévoles-organisateurs ainsi que 30 employés de la 56e Finale des Jeux du Québec ont participé à une formation sous la supervision de SPORTSQUÉBEC au Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup. Les délégués en sont ressortis plus outillés à réagir rapidement et efficacement en cas de situation de crise. «On les réunissait ...

    30 janvier 2023 | 15h53

    56e Finale des Jeux du Québec : le Cirque de la Pointe-Sèche au cœur des cérémonies

    L’organisation de la 56e Finale des Jeux du Québec de Rivière-du-Loup a dévoilé, ce 30 janvier, que le Cirque de la Pointe-Sèche de Saint-Germain-de-Kamouraska serait à la barre des cérémonies d’ouverture et de fermeture de l’évènement sportif d’envergure. Elyme Gilbert, fondateur du cirque promet des prestations originales inspirées du concept du ...

    30 janvier 2023 | 15h11

    Une nouvelle partie du sentier Trans-Québec 85 inaugurée

    Une section du sentier de véhicules hors route Trans-Québec 85 reliant la rue Beaubien au boulevard Cartier à Rivière-du-Loup a été officiellement ouverte ce 30 janvier en présence de nombreux dignitaires. Les travaux, estimés à 520 000 $ ont été menés au cours de l’année 2022. Les motoneigistes et les quadistes pourront avoir accès aux ...