X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Renouvellement des conventions collectives des enseignants

durée 24 décembre 2022 | 06h02
  • Ayant pris connaissance des demandes sectorielles présentées par les comités patronaux de négociation, la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) et l’Association provinciale des enseignantes et enseignants du Québec (APEQ-QPAT) sont perplexes sur les objectifs de la partie patronale et par son manque d’écoute et de considération.

    Le ministre de l’Éducation a reconnu, au cours des dernières semaines, que les enseignants qu’il a rencontrés dans le cadre de sa tournée des écoles lui ont à peu près tous signalé que la composition de la classe était devenue extrêmement exigeante. Pourtant, les syndicats estiment que les offres patronales s’avèrent décevantes à cet égard.

    «Espérons qu’il n’y a pas là de la mauvaise foi et que c’est plutôt signe que le gouvernement, l’équipe de négociation et son ministre n’ont pas encore trouvé le temps de s’assoir ensemble et de prendre la réelle mesure des besoins que lui ont livré les enseignantes et enseignants dans sa tournée. C’est une lubie de penser que l’inclusion des élèves à besoins particuliers dans les classes dites régulières peut se réaliser sans prendre en compte la composition de la classe, dans la poursuite de l’approche du non catégoriel souhaité par la partie patronale, et du manque criant de services. En 2022, qui accepterait une chirurgie sans avoir reçu au préalable le bon diagnostic médical? On doit améliorer le quotidien des profs et ainsi offrir des conditions d’exercice qui favoriseront la réussite de leurs élèves», a déclaré Josée Scalabrini, présidente de la FSE-CSQ.

    Malgré les avancées réalisées sur le plan législatif quant au respect de la reconnaissance de l’expertise pédagogique, les syndicats estime qu’on retrouve dans les offres patronales une atteinte à l’autonomie professionnelle en voulant imposer certaines approches pédagogiques numériques. Ils dénoncent aussi la rigidité de l’employeur concernant l’opportunité de permettre aux enseignants de réaliser à la maison leurs tâches ne nécessitant pas une présence auprès des élèves.

    Pour les secteurs de la formation professionnelle et de l’éducation des adultes, les syndicats déplorent la volonté du gouvernement de diminuer les conditions de travail du personnel enseignant en abolissant l’amplitude à la formation professionnelle et en élargissant la semaine régulière de travail à l’éducation des adultes et à la formation professionnelle.

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h55

    Une formation pour des bénévoles de la 56e Finale des Jeux du Québec

    Le 28 janvier dernier, 150 bénévoles-organisateurs ainsi que 30 employés de la 56e Finale des Jeux du Québec ont participé à une formation sous la supervision de SPORTSQUÉBEC au Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup. Les délégués en sont ressortis plus outillés à réagir rapidement et efficacement en cas de situation de crise. «On les réunissait ...

    30 janvier 2023 | 15h53

    56e Finale des Jeux du Québec : le Cirque de la Pointe-Sèche au cœur des cérémonies

    L’organisation de la 56e Finale des Jeux du Québec de Rivière-du-Loup a dévoilé, ce 30 janvier, que le Cirque de la Pointe-Sèche de Saint-Germain-de-Kamouraska serait à la barre des cérémonies d’ouverture et de fermeture de l’évènement sportif d’envergure. Elyme Gilbert, fondateur du cirque promet des prestations originales inspirées du concept du ...

    30 janvier 2023 | 15h11

    Une nouvelle partie du sentier Trans-Québec 85 inaugurée

    Une section du sentier de véhicules hors route Trans-Québec 85 reliant la rue Beaubien au boulevard Cartier à Rivière-du-Loup a été officiellement ouverte ce 30 janvier en présence de nombreux dignitaires. Les travaux, estimés à 520 000 $ ont été menés au cours de l’année 2022. Les motoneigistes et les quadistes pourront avoir accès aux ...