X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Conseil municipal en bref

durée 13 décembre 2022 | 11h25
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    Report des modifications du règlement relatif aux animaux, participation de la Ville au projet de conversion du Monastère Sainte-Claire, demande au gouvernement du Québec pour contrer l’inflation, de nombreux sujets ont été évoqués lors de la séance du conseil municipal du 12 décembre à Rivière-du-Loup.

    En début de séance, le maire de Rivière-du-Loup, Mario Bastille, a retiré l’adoption des changements relatifs au règlement des animaux concernant majoritairement l’enregistrement facultatif des chats. À la suite de commentaires reçus après la présentation du projet à la dernière séance par les promoteurs d’une future Société protectrice des animaux dans la région du KRTB, Marie-Ève Bérubé et Kévin Poitras, les élus ont repoussé le dossier au moins jusqu’en février. Une rencontre sera planifiée entre les instigateurs de la SPA, le conseil municipal, la greffière, le directeur général, puis le directeur du service incendie.

    «J’ai eu une discussion avec les promoteurs de la SPA. C’est sûr que je ne suis pas tout à fait d’accord avec leur interprétation, mais on ne pouvait pas les rencontrer rapidement, donc nous allons les voir en début d’année 2023 pour discuter de leur projet», a mentionné M. Bastille. Par année, les chats rapportent 6 000 $ à la Ville, selon le maire. «C’est sûr que, de notre côté, ce ne sont pas ces revenus-là qui vont changer quelque chose», confie-t-il.

    Rappelons que les modifications au règlement des animaux prévoyaient de laisser l’enregistrement des chats à la discrétion des propriétaires. «Il y a beaucoup de chats qui restent dans les maisons, qui ne sortent pas. Donc avec les propriétaires c’était un peu ‘’d’ostinage’’ et nos équipes à l’interne n’ont pas juste ça à gérer», a dit Mario Bastille. 

    MONASTÈRE DES SŒURS CLARISSES

    La Ville de Rivière-du-Loup a confirmé sa participation au programme de supplément au loyer pour le projet de conversion du Monastère Sainte-Claire. Rivière-du-Loup compte octroyer 10 % sur cinq ans pour 20 des 25 unités d’habitations qui seront créées. «Dans le fond, c’est une contribution qu’on donne directement aux locataires, mais on passe par l’organisme», indique M. Bastille.

    Le maire espère que le projet se concrétise en 2023. Ce dossier qui traine depuis 2016. «On considère que c’est important, du logement abordable à Rivière-du-Loup. Quand il y a des projets comme ça, on lève toujours la main, on est tout le temps partant. On a hâte que ça se fasse […] Ça fait environ cinq ans que c’est un peu sur la voie d’évitement, mais je pense que le projet est relancé», soutient Mario Bastille qui s’est entretenu avec les membres d’Aténa il y a quelques mois. 

    Mentionnons qu’un crédit de taxes d’une durée de 35 ans a déjà été accordé pour le bâtiment.

    DEMANDE POUR CONTRER L’INFLATION

    Une demande a été faite par la Ville de Rivière-du-Loup au gouvernement du Québec pour qu’il accorde une aide financière aux municipalités afin de contrer l’inflation. «C’est un mouvement qui se fait à la grandeur de la province du Québec.

    C’est important, je pense, de revendiquer certaines choses. On sait que les coffres fédéraux et provinciaux avec la TPS, la TVQ et la consommation qu’il y a eu se sont bien garnis. Il ne nous reste que la taxation foncière [pour générer des revenus]. Donc on veut qu’il y ait un partage et accompagner les autres municipalités pour passer ce moment difficile», a expliqué le maire. 

    Selon lui, cette aide pourrait permettre de maintenir un taux de taxation raisonnable auprès des contribuables. «Je pense qu’il faut que le gouvernement ait une oreille attentive à ça et se dise : “on est un gouvernement de proximité“. C’est ce qu’il nous dit, mais en même temps, on ne sent pas tout le temps qu’on a son appui», estime le maire. Pour l’an prochain, M. Bastille s’attend à une hausse de taxe qui sera supérieure à 5 %, mais en deçà de 9 %. «On n’a pas le choix d’aller-là», souligne-t-il. Le budget 2023 sera présenté dès la semaine prochaine aux citoyens.
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 15h08

    Saint-Simon-de-Rimouski intentera une poursuite au civil

    Victime d’une fraude de 305 000 $ entre 2020 et 2022, la Municipalité de Saint-Simon-de-Rimouski a finalement mandaté une firme d’avocats de Québec afin qu’elle entame des démarches juridiques dans ce dossier. Les élus ont récemment adopté une résolution afin d’intenter une poursuite au civil contre une ancienne employée.  Le maire Denis Marcoux ...

    Publié à 14h04

    Hausse de 20 cents du prix de l’essence en 24 h à Rivière-du-Loup

    Les automobilistes qui ont fait le plein aujourd’hui ont eu une bonne surprise à Rivière-du-Loup. Le prix de l’essence a augmenté de 1,69 $ le litre à 1,89 $, soit une hausse de 20 cents, en seulement 24 h. Depuis quelques jours, la plupart des commerçants de la ville vendant de l’essence affichaient des taux le litre à 1,69 $, certains autres à ...

    Publié à 6h42

    Consultation publique pour la gestion des matières résiduelles au Témiscouata

    La MRC de Témiscouata a adopté récemment son projet de Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR). Les citoyens sont invités à participer à une consultation publique afin de donner leurs idées ou commentaires le 22 avril. Le plan d’action vise la rédaction d’un portrait régional des matières, des services disponibles et des actions à prendre ...