X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Conseil municipal en bref

durée 13 décembre 2022 | 11h25
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    Report des modifications du règlement relatif aux animaux, participation de la Ville au projet de conversion du Monastère Sainte-Claire, demande au gouvernement du Québec pour contrer l’inflation, de nombreux sujets ont été évoqués lors de la séance du conseil municipal du 12 décembre à Rivière-du-Loup.

    En début de séance, le maire de Rivière-du-Loup, Mario Bastille, a retiré l’adoption des changements relatifs au règlement des animaux concernant majoritairement l’enregistrement facultatif des chats. À la suite de commentaires reçus après la présentation du projet à la dernière séance par les promoteurs d’une future Société protectrice des animaux dans la région du KRTB, Marie-Ève Bérubé et Kévin Poitras, les élus ont repoussé le dossier au moins jusqu’en février. Une rencontre sera planifiée entre les instigateurs de la SPA, le conseil municipal, la greffière, le directeur général, puis le directeur du service incendie.

    «J’ai eu une discussion avec les promoteurs de la SPA. C’est sûr que je ne suis pas tout à fait d’accord avec leur interprétation, mais on ne pouvait pas les rencontrer rapidement, donc nous allons les voir en début d’année 2023 pour discuter de leur projet», a mentionné M. Bastille. Par année, les chats rapportent 6 000 $ à la Ville, selon le maire. «C’est sûr que, de notre côté, ce ne sont pas ces revenus-là qui vont changer quelque chose», confie-t-il.

    Rappelons que les modifications au règlement des animaux prévoyaient de laisser l’enregistrement des chats à la discrétion des propriétaires. «Il y a beaucoup de chats qui restent dans les maisons, qui ne sortent pas. Donc avec les propriétaires c’était un peu ‘’d’ostinage’’ et nos équipes à l’interne n’ont pas juste ça à gérer», a dit Mario Bastille. 

    MONASTÈRE DES SŒURS CLARISSES

    La Ville de Rivière-du-Loup a confirmé sa participation au programme de supplément au loyer pour le projet de conversion du Monastère Sainte-Claire. Rivière-du-Loup compte octroyer 10 % sur cinq ans pour 20 des 25 unités d’habitations qui seront créées. «Dans le fond, c’est une contribution qu’on donne directement aux locataires, mais on passe par l’organisme», indique M. Bastille.

    Le maire espère que le projet se concrétise en 2023. Ce dossier qui traine depuis 2016. «On considère que c’est important, du logement abordable à Rivière-du-Loup. Quand il y a des projets comme ça, on lève toujours la main, on est tout le temps partant. On a hâte que ça se fasse […] Ça fait environ cinq ans que c’est un peu sur la voie d’évitement, mais je pense que le projet est relancé», soutient Mario Bastille qui s’est entretenu avec les membres d’Aténa il y a quelques mois. 

    Mentionnons qu’un crédit de taxes d’une durée de 35 ans a déjà été accordé pour le bâtiment.

    DEMANDE POUR CONTRER L’INFLATION

    Une demande a été faite par la Ville de Rivière-du-Loup au gouvernement du Québec pour qu’il accorde une aide financière aux municipalités afin de contrer l’inflation. «C’est un mouvement qui se fait à la grandeur de la province du Québec.

    C’est important, je pense, de revendiquer certaines choses. On sait que les coffres fédéraux et provinciaux avec la TPS, la TVQ et la consommation qu’il y a eu se sont bien garnis. Il ne nous reste que la taxation foncière [pour générer des revenus]. Donc on veut qu’il y ait un partage et accompagner les autres municipalités pour passer ce moment difficile», a expliqué le maire. 

    Selon lui, cette aide pourrait permettre de maintenir un taux de taxation raisonnable auprès des contribuables. «Je pense qu’il faut que le gouvernement ait une oreille attentive à ça et se dise : “on est un gouvernement de proximité“. C’est ce qu’il nous dit, mais en même temps, on ne sent pas tout le temps qu’on a son appui», estime le maire. Pour l’an prochain, M. Bastille s’attend à une hausse de taxe qui sera supérieure à 5 %, mais en deçà de 9 %. «On n’a pas le choix d’aller-là», souligne-t-il. Le budget 2023 sera présenté dès la semaine prochaine aux citoyens.
     

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 16h54

    Maxime Blanchette Joncas gonflé à bloc pour la rentrée parlementaire

    Création de logements, pénurie de main-d’œuvre, assurance-emploi et couverture cellulaire sont des enjeux locaux qui se trouvent au cœur des priorités du député de Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, pour la session parlementaire 2023 qui vient tout juste de débuter. «Le gouvernement fédéral […] ne connait pas la ...

    Publié à 12h18

    L'Assemblée nationale s'oppose à la refonte des circonscriptions fédérales

    L’Assemblée nationale s’est officiellement opposée à la suppression de la circonscription d’Avignon–La Mitis–Matane–Matapédia dans l'Est-du-Québec ce mardi 7 février. La motion soulignant l'opposition des députés provinciaux a été adoptée à l'unanimité et sans débat. Le texte de motion présenté a été présenté par le leader parlementaire de ...

    Publié à 11h22

    Néomédia et infodimanche.com renforcent leur architecture

    Vous l'aurez remarqué, depuis vendredi dernier, le site Internet infodimanche.com et l'application infodimanche rencontrent certaines difficultés. Un problème de serveurs de notre fournisseur Néomédia s'est avéré être l'oeuvre de pirates informatiques. L'entreprise située en Beauce a donc saisi l'occasion afin de migrer son architecture sur une ...