Publicité

26 août 2022 - 06:58 | Mis à jour : 08:57

Future SPA dans le KRTB : un besoin nécessaire pour la région

Lydia Barnabé-Roy

Par Lydia Barnabé-Roy, Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Toutes les réactions 8

Un couple de Saint-André-de-Kamouraska a récemment dévoilé sur ses réseaux sociaux un projet sur lequel il oeuvre depuis quelques années, soit de mettre sur pied une SPA dans la région du KRTB. Marie-Ève Bérubé et Kévin Poitras du Centre équestre KM travaillent sur le dossier depuis près de deux ans et espèrent le début de la construction du bâtiment au printemps 2023.

L’idée de la SPA vient de Mme Bérubé : «Je suis quelqu’un qui est très au fait de la situation animale dans la région, je suis impliquée dans ce domaine depuis longtemps. Il y a un problème définitivement dans notre région et ça fait plusieurs années qu’on croit qu’enfin il va y avoir quelque chose, mais en fin de compte les projets tombent toujours à l’eau, ne viennent jamais à terme», raconte-elle.

Leur écurie a accueilli de nombreux chats et chiens qui ont été abandonnés par leurs propriétaires au fil des années. Marie-Ève Bérubé déplore le manque de ressources qui pousse les gens à abandonner leurs animaux n’importe où, alors que bien souvent ils ne sont pas conditionnés à une telle vie.

Il est important pour Marie-Ève Bérubé d'implanter la SPA dans la région, et pas seulement dans une municipalité. «On a vraiment un grand territoire, ici, qui abrite des refuges maison. Plusieurs ont pignon sur rue depuis des années. Ce qu'il faut comprendre, c’est qu’ils n’ont pas les installations nécessaires, fonctionnent beaucoup avec des familles d’accueil et manquent de ressources. Puis, ils s’occupent principalement des chats, ils ne sont pas équipés pour s’occuper des chiens ou d’autres animaux comme les reptiles, les lapins et autres», confie Mme Bérubé. Elle ajoute que les seuls refuges à «proximité» sont situés à Rimouski et à Québec. Elle souhaite donc offrir une ressource pour le grand territoire du KRTB et la centraliser pour les municipalités qui désirent se munir d’un tel service.

À l’heure actuelle, les municipalités ont été contactées, certaines tardent à confirmer leur implication dans le projet. Le couple est malgré tout très avancé dans le dossier et a même des partenariats prévus avec des vétérinaires ainsi qu’une affiliation de mentorat avec la SPA de la Mauricie, qui accueille près de 7000 animaux par année. 

Marie-Ève Bérubé et Kévin Poitras espèrent une construction du bâtiment de la SPA au printemps 2023. Pour l’instant, l’endroit où il se situera n’est pas définitif, mais la municipalité de Saint-Alexandre-de-Kamouraska est dans leur ligne de mire, puisqu’elle se trouve au milieu du territoire qui serait desservi.

«On va être obligé de se déplacer pour faire des saisies d’animaux, pour aller faire des visites de courtoisie chez des gens, donc si on est à l’autre bout du territoire, ce n’est pas commode, explique Mme Bérubé, donc, il faut vraiment essayer de trouver un endroit stratégique». Les dimensions de l’infrastructure ne sont pas encore déterminées, puisque cela dépendra du nombre de municipalités qui participeront au projet. 

«On a encore des délais, c’est certain, mais déjà de savoir que le projet avance et qu’il va probablement se réaliser, c’est déjà une belle victoire en soi», se réjouit-elle. Annoncer la nouvelle à la population afin qu’elle sache qu’un tel service sera disponible sous peu était une étape primordiale pour le couple. Déjà, les commentaires reçus du public sont positifs. Certaines personnes ont même offert des heures de bénévolat et d’autres ont donné leur nom pour y travailler en tant qu’employés. «C’est vraiment intéressant de voir à quel point on vient toucher les gens avec ça, c’est extrêmement positif», ajoute-t-elle.

Elle espère aussi que la mise en place de la SPA aidera à changer les choses : «Quand on sait qu’il y a une entité présente sur le territoire qui est mandatée pour [le bien-être des animaux], c’est sûr que les gens qui font moins attention […] vont être plus sensibilisés.»
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

8 réactionsCommentaire(s)
  • « On juge du degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux » - Gandhi. La première municipalité qui le démontrera sera la municipalité de l'année! Québec : "Loi B-3.1 La présente loi a pour objet d’établir des règles pour assurer la protection des animaux dans une optique visant à garantir leur bien-être et leur sécurité tout au long de leur vie". À partir de maintenant, démontrons notre capacité à appliquer cette loi et à donner les moyens à toutes ces personnes civilisées qui souhaitent préserver des vies ou abréger des souffrances. Merci. Brigitte Sirois - future bénévole?

    Brigtte Sirois - 2022-08-28 11:15
  • Oui,enfin une SPCA dans la région de RDL ça s'impose depuis longtemps difficile à croire qu'il n'y en ai pas encore en 2022,je suis certaine que bien des gens adopteraient un animal de compagnie,là on doit se rendre à Rimouski ou à Québec pour s'en procurer un à faible coût, sans compter que lorsque un animal est abandonné dans la région que fait-on avec,on l'euthanasie par manque de ressources ,il est temps que ça change. Bravo pour ce beau projet!.👍

    Monique Paquet - 2022-08-27 13:09
  • Je trouve que ces un très beau projets je vous félicite pour tout ce que vous faite je trouve sa cruelle pour les animaux délaissé félicitation à vous deux

    Nicole smith - 2022-08-27 08:05
  • Bravo Marie-Ève! Comme tu dis, il y a bien du chemin à faire depuis trop longtemps en plus!! C’est nécessaire de sensibiliser les gens au bien être des animaux!!

    Francine Pelletier - 2022-08-26 19:26
  • Félicitation, belle initiative de votre part ,lorsqu'on pense qu'il y a des gens qui se débarasser de leurs animaux sans même se demander qu'adviendra t-il de cet animal qui n'a peut être jamais vécu en territoire inconnu.effectivement au moins ils auront un endroit où ils pourront les remettre en lieu sûr.

    Denis st-pierre. - 2022-08-26 19:19
  • Félicitations enfin on n'a vraiment besoin d'un t'elle projet.
    J'en n'ai sauvé plusieurs petits chats bébé laisser a l'abandon.
    Bravo Marie-Éve.

    Denis Hudon - 2022-08-26 16:55
  • Milles Merci ssss pour ce beau projet !

    Lévesque Mariette - 2022-08-26 16:05
  • Félicitations.de tout coeur avec vous et ce projet ..je suis une amoureuse des animaux ...j,ai sauvé par moi même des dizaines de chats et j,aide depuis plusieurs années à ma façon deux refuges de ma région...le besoin était criant et urgent pour une tel projet...Depuis des années c,est une bataille que je croyais perdu...mais avec cette nouvelle je m,accrohe a cette pensée qui dit "toujours croire que quelque chose de merveilleux va arrivet"

    Lebel Renée - 2022-08-26 10:46