X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Le Parti Québécois de la circonscription salue le programme favorisant la création de logements locatifs à Témiscouata-sur-le-Lac

durée 11 décembre 2022 | 06h03
  • La ville de Témiscouata-sur-le-Lac a adopté le 6 décembre dernier une nouvelle réglementation qui a comme but d’accorder un crédit de taxes de 100 % sur une période maximale de cinq ans dans le cas d’une nouvelle construction en plus d’offrir un crédit de taxes pour chaque type de nouveaux logements admissibles créés à la suite de travaux de rénovation. Le dernier candidat au Parti Québécois dans Rivière-du-Loup - Témiscouata, Félix Rioux, se réjouit de voir la ville amener des solutions à la crise de logements qui frappe de plein fouet la région.

    Comme l’explique le maire Denis Blais dans son communiqué, le but de cette nouvelle réglementation a pour but de pallier le grand manque de logements locatifs à des fins résidentielles sur son territoire. «Durant la dernière campagne, plusieurs municipalités, entreprises et établissements scolaires professionnels ou collégiaux m’expliquaient que le plus gros frein à leur développement était le manque de logements. L’inaction et le manque de sérieux du gouvernement de la CAQ lors de son dernier mandat envers la crise du logement causent justement ce genre de situation. Ce sont les municipalités qui doivent pallier l’absence du gouvernement caquiste dans ce dossier», a déclaré l’ex-candidat.

    En plus d’être une bonne solution pour remédier au manque de logements, ce crédit de taxe pourrait bien profiter à une bonne partie de la population. «Tout est une question d’offre et de demande : plus il y a de logements, plus il y a de chances que le coût moyen pour un logement locatif diminue. Cette règle constitue la base de l’économie et du marché immobilier», explique Félix Rioux.

    Félix Rioux espère que la députée de la Coalition Avenir Québec de Rivière-du-Loup - Témiscouata, Amélie Dionne, travaille de concert avec les municipalités de la circonscription afin de faire débloquer rapidement des projets immobiliers de logements sociaux ou abordables en plus d’être la porte-voix sur la refonte du zonage agricole. «Plusieurs projets ou maisons pourraient être construits dans notre région, mais ils font face souvent à des zones dites agricoles qui n’ont jamais été cultivées ou qui ne sont pas fertiles du tout. La crise du logement n’était pas seulement un enjeu électoral. Elle existe encore et notre région en souffre beaucoup», conclut M. Rioux.
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    19 mai 2024 | 6h33

    Témis en Bière de retour en août

    C’est du 1er au 3 août que se tiendra la 4e édition de Témis en Bière au Parc Clair Soleil de Témiscouata-sur-le-Lac dans le quartier Cabano. Lors de ce festival de la bière, il sera possible de manger des produits locaux et régionaux, puis d’écouter de la musique alors que l’admission sera gratuite pour entrer sur le site. Ainsi, des ...

    19 mai 2024 | 6h29

    Le Mouvement Desjardins abandonne les régions, selon les syndicats 

    Le Conseil régional FTQ Bas-Saint-Laurent – Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine, le SEPB-Québec local 575, ainsi que les représentants de la société civile et maires de la région, dénoncent la décision du Mouvement Desjardins de fermer ses bureaux, guichets et centres de services dans 10 municipalités. Pour les différents porte-paroles, il est clair que ...

    19 mai 2024 | 6h03

    La qualité de l’air sera suivie et mesurée à Saint-Mathieu-de-Rioux

    Le ministère de l’Environnement a récemment fait part de nouvelles mesures qu’il allait mettre en place afin de s’assurer de la qualité de l’air à Saint-Mathieu-de-Rioux. Des démarches concrètes, issues d’un plan de contrôle, seront entreprises au cours de la saison estivale et viendront répondre aux plaintes répétées envers les émanations de ...