X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Déménagement de la maison patrimoniale de la rue Saint-Louis

durée 5 décembre 2022 | 10h31
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    Après plusieurs étapes de coordination et de préparation, c’est aujourd’hui que la maison patrimoniale de la rue St-Louis, à Rivière-du-Loup, est déménagée sur ses nouvelles fondations. Une opération de grande envergure et rare au centre-ville louperivois. 

    La résidence de style Queen Anne, sis au 31-33, rue Saint-Louis, depuis près de 100 ans, aura dorénavant pignon au 4, rue Sainte-Anne. Elle aura au final parcouru quelques dizaines de mètres entre son point de départ et son point d’arrivée. 

    Cette étape fait partie du processus menant à la construction du Complexe santé Rivière-du-Loup, ce mégaprojet du Groupe Medway qui accueillera des professionnels de la santé et des propriétaires d’unités d’habitation.   

    Jusqu'à maintenant, trois édifices ont été démolis ou déplacés pour faire place à ce projet. Le bâtiment qui accueillait il y a quelques semaines l’entreprise Poitras Meubles et Design a été le premier à s’écrouler sous les pelles mécaniques. La semaine dernière, c’était au tour de l’immeuble à logements du 27-29, rue Saint-Louis. 

    Lundi matin, la délicate opération – une intervention de haute précision – menant au déménagement de la maison a été entamée vers 7 h. Une partie des rues Saint-Louis et Sainte-Anne sont inaccessibles à la circulation. Plus de 200 résidences et commerces du centre-ville de Rivière-du-Loup sont également privés d'électricité, puisque des fils électriques doivent être coupés et sécurisés. Cette interruption devrait être en vigueur jusqu’à 14 h.

    Des équipes de la Ville, de la Sûreté du Québec et du ministère des Transports, notamment, étaient sur place afin d’assurer le bon déroulement de l’intervention.

    UNE OPÉRATION D’ENVERGURE

    Le déménagement est assuré par la filiale louperivoise de l’entreprise Héneault et Gosselin. Après avoir détaché la résidence de sa fondation, l’équipe a soulevé le bâtiment et l’a déplacé sur le terrain voisin, la semaine dernière. Lundi matin, les professionnels ont effectué une rotation de la maison, tout en complétant son transport. Le dépôt sur les nouvelles fondations a été l’étape la plus longue du processus auquel ont assisté de nombreux curieux. 

    «La maison va être glissée en place grâce à un système de rails et l’aide d’un camion muni d’un treuil. Ça va se faire tout en douceur. Ça ne donne aucun choc, aucun coup», a expliqué Simon Gauthier, chargé de projets chez Héneault et Gosselin. 

    Selon le spécialiste, le principal défi relié à ce contrat a été de coordonner tous les acteurs impliqués et d’assurer le bon déroulement de l’opération. «Ce sont des travaux qui devaient vraiment être effectués de jour, afin d’assurer la sécurité des travailleurs. Il fallait donc se coordonner pour assurer des travaux en continu et pour accommoder les entreprises et les citoyens du secteur».

    «Nous sommes très satisfaits du travail effectué, a-t-il ajouté. Nous sommes aussi très fiers de faire partie de ce projet-là et de permettre d’assurer la pérennité de la maison qui a une valeur historique pour la région.»

    Cinq ouvriers expérimentés de Héneault et Gosselin ont travaillé sur le déménagement de la maison patrimoniale. Un projet rare et assez unique au centre-ville de Rivière-du-Loup, bien qu’il ne soit pas le plus complexe réalisé pour l’entreprise spécialisée à ce jour. «Ce n’est pas notre premier barbecue!», a blagué M. Gauthier, racontant que le déplacement de La villa Frederick-James, à Percé, avait nécessité un travail encore plus délicat en avril dernier. 

    La construction du Complexe santé Rivière-du-Loup pourra maintenant se poursuivre et même s’accélérer. Déjà, l’installation des pieux pour la fondation se déroule depuis plusieurs jours. 
     

    commentairesCommentaires

    1

    • GR
      Gaston Roy
      temps Il y a 1 mois
      .Méchante belle connerie, défaire un beau coin tranquille de la ville pour bâtir une grosse boite de béton, et en fait qui va servir à peu de citoyens, C est pour les très bien nantis et les citoyens ordinaires se font tasser par les plus riches, et pourtant ce sont les citoyens moyens qui sont en plus grand nombre à Rivière du Loup.. Mais tassez vous les pauvres nous les plus riches on prend votre place, l argent parle alors fermez la les pauvres. Et le pire notre mairie est en arrière de tout ca et elle pousse tellement fort qu elle passe par-dessus des règlements municipaux et c est pas grave. Et bien faut le faire. Maintenant on sait pour qui travaille la mairie. Quel dommage.

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h00

    Place aux joues rouges, la programmation Boule de neige débarque à Rivière-du-Loup

    L’hiver 2023 marque le retour de la programmation Boule de neige, du 27 janvier au 18 mars. Place aux joues rouges et aux sourires, Rivière-du-Loup invite les citoyens à croquer l’hiver à pleines dents et profiter de ses multiples occasions de jouer dehors. Les festivités s’ouvrent dès ce vendredi avec la toujours fort populaire marche aux ...

    27 janvier 2023 | 13h33

    Avenir incertain pour les ponts de glace de la région

    Même si certains se réjouissent de la température clémente jusqu’à présent, certains seront déçus. Les conditions hivernales douces risquent de faire en sorte que les ponts de glace de la région ne puissent ouvrir. Les prochaines semaines seront décisives quant à l’avenir des ponts de glace de Saint-Juste-du-Lac/Témiscouata-sur-le-Lac et ...

    27 janvier 2023 | 13h01

    Éric Duhaime considère Rivière-du-Loup comme un terreau fertile pour le PCQ

    Le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ), Éric Duhaime, s’est arrêté à Rivière-du-Loup le 25 janvier dans le cadre d’une tournée de toutes les circonscriptions de la province amorcée à la suite des élections provinciales. Son défi principal sera de maintenir l’intérêt pour son parti pendant quatre ans. Il croit que la région est sensible aux ...