X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Notre-Dame-des-Sept-Douleurs veut un navire complémentaire

durée 4 novembre 2022 | 06h59
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    Après quatre pannes de son service de traverse entre l’ile Verte et la municipalité de L’Isle-Verte survenues au cours des mois de juillet et d’aout, la mairesse de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, Louise Newbury, a réitéré sa demande à la Société des traversiers du Québec pour mobiliser un navire supplémentaire assurant un lien fluvial vers l’ile.

    «Nous avons un super beau bateau qui fait le travail [NDLR : le NM Peter-Fraser], mais avoir un navire complémentaire en cas de bris aurait sauvé beaucoup de tracas à tout le monde», indique Louise Newbury.

    Elle ajoute que cette demande est adressée depuis plusieurs années déjà par la municipalité. «Nous sommes désavantagés par les marées et une semaine sur deux pendant l’été, le navire ne peut pas traverser en raison de leur faible amplitude», ajoute la mairesse de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs.

    Les quatre bris du NM Peter-Fraser sont survenus en juillet et en aout, en pleine saison touristique. Les effets se font sentir rapidement sur l’ile, dont l’économie est basée en grande partie sur le tourisme. Le navire construit en 2012 au Chantier naval Forillon de Gaspé peut accueillir 70 passagers et 12 véhicules.

    L’accès à un plus petit bateau-piéton d’environ 12 places, qui pourrait traverser lors des marées de plus faible amplitude, permettrait aux résidents de l’ile de pouvoir se rendre à des rendez-vous médicaux, de faire l’épicerie et faciliterait leur mobilité, croit Mme Newbury.

    «Les évènements de cet été nous donnent raison, plusieurs personnes, dont des touristes, sont restées prises au quai du village lors des bris. Un bateau de relève aurait permis de les faire traverser […] Il y a même une personne qui a dû coucher dans son auto parce que tous les hôtels étaient pleins […] Lors des pannes, le service d’hélicoptère s’est mis en branle très rapidement, mais il n’a pas le même port d’attache. L’héliport est situé à environ 7 kilomètres du quai. Ça fait le travail, mais ce n’est pas le système idéal.»

    Une rencontre avec la Société des traversiers du Québec a eu lieu à ce sujet le 20 octobre. La Municipalité de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs voudrait que le bateau faisant partie du plan de relève de la STQ puisse servir de bateau complémentaire lors des marées de faible amplitude.

    De son côté, le conseiller en communication à la Société des traversiers du Québec, Bruno Verreault, confirme que la STQ est présentement en processus d’acquisition afin de trouver un navire «interopérable» pour desservir l’ile Verte et L’Isle-aux-Grues dans le cadre de son plan de relève. «Cela faisait déjà partie de notre réflexion d’acquérir un navire pour l’ile Verte. Il y avait déjà un plan aérien fonctionnel, donc on avait cette agilité», explique M. Verreault. La STQ veut faire l’achat d’un navire existant qui serait opérationnel dès l’été prochain. Le bateau serait ainsi disponible en tout temps pour ces deux iles en cas de besoin. Le type de navire n’a pas été précisé pour le moment par la STQ.

    La traverse L’Isle-aux-Grues-Montmagny est assurée par le NM Grue-des-Îles, construit en 1980. Il a une capacité de 293 passagers et de 23 véhicules.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h59

    Un succès retentissant pour la Super Démolition de Saint-Antonin

    Les 2 500 bracelets pour la traditionnelle Super Démolition de Saint-Antonin, organisée au profit de la construction du centre des loisirs, ont trouvé preneurs le 13 juillet. De nombreux spectateurs ont aussi participé à une levée de fonds initiée par le coureur Pierre Bélanger pour le Centre prévention suicide du KRTB. «C’était une super ...

    Publié à 6h02

    Le député Blanchette-Joncas confirme un investissement de 796 730 $ et la création de 177 emplois

    Le député de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, annonce que l’édition 2024 du programme Emplois d’été a permis d’investir 796 730 $ qui ont créé 177 emplois destinés à des jeunes de 15 à 30 ans. «Le programme d’Emplois d’été permet d’obtenir une première expérience dans le monde du travail qui leur sera bénéfique ...

    17 juillet 2024 | 13h02

    Rivière-du-Loup actualise sa Politique de la famille et des ainés

    Dans le but d’actualiser sa Politique de la famille et des ainés, la Ville de Rivière-du-Loup lance une vaste consultation citoyenne. Les Louperivois et Louperivoises sont invités à répondre dès maintenant à un sondage en ligne au VilleRDL.ca/sondage. Mise à jour pour la dernière fois en 2020, la Politique de la famille et des ainés est mûre pour ...