X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Lac-des-Aigles et Saint-Guy étudient une future fusion

durée 3 novembre 2022 | 06h03
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    Le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation aide présentement les municipalités de Lac-des-Aigles et Saint-Guy à réaliser une étude d’opportunité pour évaluer les implications d’un regroupement de leurs territoires. La MRC des Basques s’oppose à cette fusion éventuelle en raison du changement des limites territoriales et du précédent que cette initiative créerait.

    Constatant les difficultés auxquelles était confrontée la municipalité voisine, le maire de Lac-des-Aigles, Pierre Bossé a cogné à la porte de Guy Roussel à Saint-Guy afin de lui proposer son aide, sous la forme d’une fusion. «Nous avons déjà des ententes intermunicipales pour le service incendie et l’hiver pour le déneigement. Il faut qu’on se regroupe pour avoir des forces», indique Pierre Bossé. Lac-des-Aigles se trouve dans la MRC voisine, celle de Témiscouata.

    Le taux de roulement à la mairie et à la direction générale de Saint-Guy a attiré son attention au cours des dernières années, une information que confirme le maire Gilles Roussel. «À un moment donné, il n’y avait plus de directeur général du tout. Il a offert de nous fournir une directrice générale adjointe et on est en train de regarder pour un regroupement, mais c’est au stade préliminaire encore. Ça fait pas mal de bruit. Nous avons demandé le soutien du ministère parce qu’on veut savoir où on s’en va avec ça, et bien le faire», ajoute Gilles Roussel.

    IMPLICATION DU MINISTÈRE

    Le 29 juillet dernier, le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation a mandaté la Direction régionale du Bas-Saint-Laurent pour assister les municipalités dans la réalisation de cette étude. La durée de cette démarche ne peut être définie puisqu’il est de la responsabilité des parties impliquées de déterminer la meilleure façon de procéder. «L’étude a pour objectif principal de fournir aux autorités municipales un cadre pour évaluer l’opportunité de procéder au regroupement», indique Sébastien Gariépy, relationniste de presse au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation.

    Gilles Roussel croit qu’il est dans l’intérêt de la MRC des Basques que Saint-Guy reste dans ses limites territoriales en raison des revenus des redevances liées aux ressources naturelles des terres publiques. M. Roussel indique que sa municipalité a de nombreuses affinités avec Lac-des-Aigles, partageant déjà des services. «On est bien avec eux et ce serait une bonne affaire,  mais présentement ça joue du coude pas mal», indique Gilles Roussel.

    Le maire de Lac-des-Aigles précise que le processus qui a été entamé par sa municipalité et celle de Saint-Guy en est une d’évaluation pour l’avenir, mais que rien ne les force à fusionner. Il déplore que le processus semble stagner au ministère des Affaires municipales. «Même si nos municipalités sont plus petites, nous avons les mêmes responsabilités et nous devons suivre les mêmes lois. Il faut donner de l’aide aux équipes municipales», croit Pierre Bossé.

    Ce dernier se désole que des municipalités passent ainsi à côté de certaines opportunités de développement en raison d’un manque de ressources humaines. «On continue et on ne lâche pas le morceau. Nous avons une bonne collaboration avec Saint-Guy et on comprend que la MRC des Basques ne veut pas perdre de territoire.» Il déplore que la MRC des Basques tente de faire pression sur le maire de Saint-Guy.

    LA MRC DES BASQUES S’OPPOSE

    Le préfet de la MRC des Basques, Bertin Denis, croit que Saint-Guy devrait plutôt se tourner vers une municipalité de sa propre MRC pour une éventuelle fusion, plutôt que de lorgner vers la MRC de Témiscouata.

    Il souligne que Saint-Guy est l’une des municipalités où l’effort fiscal des citoyens est le plus bas dans la MRC. Bertin Denis soulève une longue liste de questions liées à une éventuelle fusion, notamment concernant l’accès aux services de proximité, les subventions gouvernementales dont la taxe d’accise sur l’essence, les ententes éoliennes et les revenus qui y sont liés, les ententes pour la gestion des matières résiduelles, etc. «À la MRC, nous sommes prêts à fusionner avec une autre municipalité qui se trouve déjà sur notre territoire […] On sera contre une fusion de Saint-Guy et de Lac-des-Aigles dans le sens où cela va démolir nos limites territoriales», argumente Bertin Denis.

    Il croit au contraire qu’une fusion de Saint-Guy avec Saint-Médard, ou Sainte-Rita, par exemple, serait «une excellente opportunité», mais il n’en a été aucunement question jusqu’à maintenant, ces municipalités tenant à leur identité propre. Il croit qu’une fusion de deux municipalités appartenant à des MRC différentes ouvrirait la porte à du maraudage dans le futur.

    Selon le dernier recensement de Statistique Canada datant de 2021, la Municipalité de Saint-Guy, située dans la MRC des Basques compte 76 résidents. Lac-des-Aigles, comprise dans la MRC de Témiscouata, compte 495 résidents.

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h59

    Mobilisation pour préserver la grotte Notre-Dame-de-la-Côte

    La grotte Notre-Dame-de-la-Côte de L’Isle-Verte a manqué d’amour au cours des dernières années, des fissures sont visibles au plafond de la structure de ciment. Pour y remédier, les Chevaliers de Colomb du conseil Seigneur Côté (10096) ont lancé une campagne de financement pour la restauration de ce lieu communautaire bâti en 1954. Cette ...

    Publié à 6h31

    Un premier rassemblement des laboratoires canadiens d’innovation à Rivière-du-Loup

    Les 26, 27 et 28 octobre se déroulait l’Expérience CaNeoLabs au Cégep de Rivière-du-Loup; un premier rassemblement des laboratoires canadiens d'innovation organisé par le Laboratoire en innovation ouverte (LLio). L'Expérience CaNeoLabs a rassemblé des praticiennes et praticiens des laboratoires d’innovation et d’innovation sociale de partout au ...

    3 décembre 2022 | 16h42

    Conférence de Santé mentale Québec Bas-Saint-Laurent

    La communauté de la MRC de Rivière-du-Loup est invitée à assister à une conférence sur la pensée positive le mercredi 7 décembre à 19 h à la résidence des Bâtisseurs de Rivière-du-Loup, à la salle des loisirs du pavillon E. Elle est donnée par Lorie Côté, intervenante en promotion et prévention. «En tant qu’être humain, nous avons tous tendance à ...