X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Réforme du programme de l’assurance-emploi et industrie saisonnière

Ottawa abandonne les travailleurs saisonniers, dénonce le Bloc Québécois

durée 26 octobre 2022 | 06h34
  • Le député de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, donne son appui aux travailleurs saisonniers de l’Est-du-Québec et des Maritimes, et joint sa voix à celle de l’Alliance interprovinciale, un regroupement de vingt syndicats et organismes de défense des chômeurs qui représentent les travailleurs de plusieurs secteurs de l’industrie saisonnière régionale, pour réclamer qu’Ottawa amorce de toute urgence une réforme de l’assurance-emploi. Le député bloquiste réaffirme la nécessité d’une réforme globale et immédiate de ce programme, dans un contexte où l’industrie saisonnière en région est en péril.

    Les règles actuelles du programme d’assurance-emploi et l’abandon des mesures d’allègements temporaires font en sorte que plusieurs travailleurs de l’industrie saisonnière sont simplement abandonnés par le programme.

    «Les travailleurs de l’industrie saisonnière vivent le phénomène du «trou noir» depuis longtemps. Or, cette année, avec des taux de chômage historiquement bas, cette situation va s’amplifier puisqu’il faudra plus d’heures pour se qualifier, soit 700 heures dans 11 régions économiques sur 12. Est-ce que la ministre est consciente que de nombreux travailleurs saisonniers ne pourront se qualifier ou obtiendront un nombre insuffisant de semaines de prestation, et ce, malgré un projet-pilote ?», questionne M. Blanchette-Joncas.

    Le Bloc dénonce avec véhémence l’abandon par Ottawa des régions, dont l’un des moteurs économiques est l’industrie saisonnière. «On parle du secteur touristique, mais aussi de l’agriculture, de la foresterie, de la pêche, de la chasse, de la construction ainsi que des arts et spectacles. Ces secteurs saisonniers sont essentiels à la vitalité économique des régions du Québec : ce sont des pans entiers de notre économie qui seront affectés. Nous demandons à la ministre de réaliser, une fois pour toutes, l’ampleur du drame qui se prépare», avise Maxime Blanchette-Joncas.

    Pour le Bloc Québécois et l’Alliance interprovinciale, la solution passe par une réforme globale du programme d’assurance-emploi, qui viendra répondre aux besoins réels des travailleurs de l’industrie saisonnière. «Les solutions sont connues depuis des années; il ne reste qu’à les appliquer. La ministre devait présenter un plan de réforme au début de l’été que nous attendons toujours. Les collectivités qui vivent de l’industrie saisonnière peuvent toutefois compter sur nous pour talonner Ottawa afin que cette réforme aboutisse enfin», conclut le député de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques.

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 13h28

    La MRC de Témiscouata adopte son budget 2023

    Lors de la dernière séance du Conseil de la MRC de Témiscouata tenue le 23 novembre dernier, les membres ont adopté le budget 2023 totalisant 10 423 152 $.  Une augmentation de 1.16% des quotes-parts est dénotée. Toutefois, la MRC mentionne qu’il y a eu une augmentation relativement importante des coûts de services à la carte qui sont offerts à ...

    Publié à 13h00

    La Grande guignolée des médias à Rivière-du-Loup

    C’est le jeudi 1er décembre que se tiendra la Grande Guignolée des médias à Rivière-du-Loup. Les représentants d’Info Dimanche, de CIEL FM et CIBM ainsi que de CIMT collecteront les dons des automobilistes pour cette bonne cause. Les employés d’Info Dimanche seront positionnés à l’intersection des rues Fraser et Lafontaine dès 7 h 30 le matin ...

    Publié à 10h47

    Amélie Dionne siège pour la première fois à l’Assemblée nationale

    La députée de Rivière-du-Loup - Témiscouata, Amélie Dionne, a siégé pour la première fois à l’Assemblée nationale ce 29 novembre lors de la rentrée parlementaire. «Quelle immense fierté et fébrilité de siéger […] au Salon bleu auprès de mes collègues, afin de représenter notre belle région», a-t-elle confié sur ses réseaux sociaux.  La ...