X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Interventions incendie dans les Basques

Deux nouveaux outils pour sauver des vies

durée 7 octobre 2022 | 11h13
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    Avec la semaine de prévention des incendies qui aura lieu du 9 au 15 octobre prochain, la MRC des Basques trouvait tout désigné de lancer, ce 6 octobre, deux nouveaux outils afin de sauver davantage de vies et d’aider plus de citoyens après un feu.

    Le programme «Urgence secours adapté» ainsi que l’aide-mémoire «Quoi faire après un incendie» ont été développés conjointement grâce à une aide financière de plus de 9 300 $ provenant du Fonds québécois d’initiatives sociales (FQUIS) dans le cadre de l’Alliance pour la solidarité, en collaboration avec le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

    Le préfet de la MRC des Basques, Bertin Denis, mentionne que de nombreux acteurs ont participé à la mise en place de ces deux services. Il indique qu’«Urgence secours adapté» est un outil pour la vie. «On voulait avoir une possibilité d’informer nos pompiers subito presto, au moment où il y a un appel, de la présence de gens vulnérables [à l’endroit de l’intervention]», explique-t-il. L’initiative part de l’intention d’offrir les mêmes services aux citoyens plus vulnérables.

    «Le but c’est que les gens à mobilité réduite ou avec des handicaps [ou autre] qui peuvent être un peu moins rapides pour sortir de la maison en cas d’urgence s’inscrivent sur un formulaire», souligne Sébastien Ouellet, conseiller en développement rural à la MRC des Basques et responsable de la démarche. Par la suite, les informations seront inscrites à la centrale du 911. Lors d’un appel, les répartiteurs pourront donc informer les pompiers, accélérant du même coup leur travail et leur donnant plus de chance de sauver la vie de la personne en détresse.

    Le préfet raconte que lorsque les gens voient les pompiers, ils sont rassurés. Cependant, il ajoute qu’«un pompier c’est un être humain aussi qui vit des émotions intenses quand il va au feu. Sûrement qu’on a affaire aux gens les plus courageux, les plus braves de notre société.[…] Mais les pompiers, il faut qu’ils soient rassurés aussi. Plus ils ont de détails, plus ils entrent rassurés dans le sinistre et savent où ils vont aller».

    Un formulaire d’inscription gratuit et confidentiel est à la disposition des citoyens. Les gens plus vulnérables peuvent se le procurer au Centre d’aide aux proches aidants des Basques, au CLSC de Trois-Pistoles (bureau RC-136), à l’Association de personnes handicapées l’Éveil des Basques, à Logis-Aide des Basques, à la MRC des Basques ainsi que dans les municipalités participantes. Rappelons qu’il est important de ramener le formulaire une fois rempli dans l’un de ces mêmes endroits. M. Ouellet est aussi disponible pour aider les gens à compléter les informations ou le faire pour eux au (418) 851-3206 poste 3135 ou au [email protected]

    «On veut que le plus de personnes possible qui ont des limitations s’inscrivent», soutient le conseiller qui souhaite qu’une trentaine de personnes soumettent leur nom pour profiter du service. «Chaque vie compte, ça fait que même si on en a quatre, ce n’est pas grave, le but c’est d’aider les pompiers et les gens dans le milieu», complète-t-il.

    AIDE-MÉMOIRE

    Un aide-mémoire a aussi été développé afin de venir en aide à davantage de personnes. Luce Lepage, responsable de l’équipe d’intervention aux services aux individus (EISI) de la Croix-Rouge canadienne du secteur des Basques, s’est rendu compte qu’il n’y avait pas d’outils à laisser aux gens aux suites d’un incendie. «Quand tu viens de passer au feu, tu es sous le choc, tu n’écoutes pas nécessairement les consignes des pompiers», affirme-t-elle.

    Selon Mme Lepage, les premières 72 heures après un incendie sont importantes, puisque de nombreuses démarches doivent être mises en place par exemple les appels aux assurances, à Poste Canada, à l’employeur, notamment. 

    Un dépliant sécurisant a donc été créé pour les personnes touchées par un incendie sur les actions à poser après un feu ainsi qu’une liste de différentes ressources disponibles dans les Basques pour les aider à passer à travers cette période difficile. «Ce qui est important c’est que ça va aider tout le monde, surtout les gens sinistrés», confie-t-elle. Le pamphlet sera notamment disponible au CLSC, aux services de sécurité incendie et auprès des pompiers.

    Denis Lauzier, préventionniste et coordonnateur de sécurité incendie pour la MRC croit que ce petit guide permettra aux gens de retomber sur leurs pieds, de se stabiliser et de repartir sur une bonne base. En vue de la semaine de prévention des incendies, il rappelle aux citoyens qu’il est important de prendre des photos des biens de valeur dans leur maison et de vérifier les piles de leur détecteur de fumée.

    Les différents acteurs qui ont mis la main à la pâte pour développer ces deux nouveaux outils y travaillent depuis 2019. Au préalable, feu Denis Lévesque, intervenant à l’Association des personnes handicapées l’Éveil qui souhaitait ce type de service dans la région avait commencé à penser le projet en 2011.
     

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 13h28

    La MRC de Témiscouata adopte son budget 2023

    Lors de la dernière séance du Conseil de la MRC de Témiscouata tenue le 23 novembre dernier, les membres ont adopté le budget 2023 totalisant 10 423 152 $.  Une augmentation de 1.16% des quotes-parts est dénotée. Toutefois, la MRC mentionne qu’il y a eu une augmentation relativement importante des coûts de services à la carte qui sont offerts à ...

    Publié à 13h00

    La Grande guignolée des médias à Rivière-du-Loup

    C’est le jeudi 1er décembre que se tiendra la Grande Guignolée des médias à Rivière-du-Loup. Les représentants d’Info Dimanche, de CIEL FM et CIBM ainsi que de CIMT collecteront les dons des automobilistes pour cette bonne cause. Les employés d’Info Dimanche seront positionnés à l’intersection des rues Fraser et Lafontaine dès 7 h 30 le matin ...

    Publié à 10h47

    Amélie Dionne siège pour la première fois à l’Assemblée nationale

    La députée de Rivière-du-Loup - Témiscouata, Amélie Dionne, a siégé pour la première fois à l’Assemblée nationale ce 29 novembre lors de la rentrée parlementaire. «Quelle immense fierté et fébrilité de siéger […] au Salon bleu auprès de mes collègues, afin de représenter notre belle région», a-t-elle confié sur ses réseaux sociaux.  La ...