X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Les organismes communautaires du Bas-Saint-Laurent demandent au prochain gouvernement de s’engager pour le filet social

durée 29 septembre 2022 | 10h08
  • Ce 29 septembre, des centaines d’organismes communautaires et des milliers de personnes provenant de plus de 10 régions du Québec seront dans la rue dans le cadre d’une manifestation nationale qui se tient à Montréal. Une délégation de 10 personnes représentant les organismes communautaires du Bas-Saint-Laurent sera présente à Montréal pour joindre sa voix à celle des organismes des quatre coins du Québec afin de réclamer haut et fort du prochain gouvernement qu’il s’engage pour le filet social. 

    Plus que jamais, en raison de toutes les crises (inflation, pandémique et ses impacts, climatique, pénurie de main d’œuvre, etc.) qui touchent toutes les communautés du Québec, les organismes du Bas-Saint-Laurent demandent au prochain gouvernement d’investir pour un filet social fort. Trois principales actions sont demandées : soutenir l’action communautaire autonome en finançant adéquatement les organismes communautaires autonomes du Québec et en indexant leur subvention; investir massivement dans les services publics et les programmes sociaux ainsi que favoriser une plus grande redistribution de la richesse.

    Les organismes communautaires autonomes réclament une augmentation de 460 millions de dollars du financement à la mission globale des 4000 organismes communautaires autonomes du Québec, dont 20 M$ pour les 170 organismes du Bas-Saint-Laurent, et ce dès le prochain budget. 

    «Par ces actions en faveur d’un filet social fort, nous favorisons le respect des droits humains et assurons à toutes et tous un niveau de vie décent. Ces investissements permettent des actions en amont des problématiques sociales et en prévention. Ils permettent à des personnes de reprendre du pouvoir sur leur vie et de briser l’isolement. Ces investissements permettent d’améliorer les conditions de travail des travailleuses et travailleurs du communautaire; permettent de minimiser l’épuisement des équipes en place en facilitant le recrutement de personnel grâce à des conditions salariales compétitives. Ces investissements permettent aux organismes communautaires de poursuivre ce qu’ils font de mieux : être des porteurs de bienveillance dans leurs communautés; être des travailleurs acharnés et porteurs d’espoir pour une société plus juste», rappelle Émilie Saint-Pierre, coordonnatrice à la TROC du Bas-Saint-Laurent.
     

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 13h28

    La MRC de Témiscouata adopte son budget 2023

    Lors de la dernière séance du Conseil de la MRC de Témiscouata tenue le 23 novembre dernier, les membres ont adopté le budget 2023 totalisant 10 423 152 $.  Une augmentation de 1.16% des quotes-parts est dénotée. Toutefois, la MRC mentionne qu’il y a eu une augmentation relativement importante des coûts de services à la carte qui sont offerts à ...

    Publié à 13h00

    La Grande guignolée des médias à Rivière-du-Loup

    C’est le jeudi 1er décembre que se tiendra la Grande Guignolée des médias à Rivière-du-Loup. Les représentants d’Info Dimanche, de CIEL FM et CIBM ainsi que de CIMT collecteront les dons des automobilistes pour cette bonne cause. Les employés d’Info Dimanche seront positionnés à l’intersection des rues Fraser et Lafontaine dès 7 h 30 le matin ...

    Publié à 10h47

    Amélie Dionne siège pour la première fois à l’Assemblée nationale

    La députée de Rivière-du-Loup - Témiscouata, Amélie Dionne, a siégé pour la première fois à l’Assemblée nationale ce 29 novembre lors de la rentrée parlementaire. «Quelle immense fierté et fébrilité de siéger […] au Salon bleu auprès de mes collègues, afin de représenter notre belle région», a-t-elle confié sur ses réseaux sociaux.  La ...