Publicité

25 août 2022 - 15:01 | Mis à jour : 15:34

Fini les barrières bloquant l’accès aux stationnements des hôpitaux de la région

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 18

Dans une démarche d’uniformisation des stationnements des établissements des CISSS partout au Québec, les barrières contrôlant l’accès au Centre hospitalier régional du Grand-Portage de Rivière-du-Loup seront retirées le 5 septembre pour une meilleure fluidité de la circulation. Les changements seront effectués en collaboration avec la Société Parc-Auto du Québec.

Ces modifications entreront en vigueur au cours du prochain mois pour tous les hôpitaux du CISSS du Bas-Saint-Laurent, dont le 19 septembre pour le Centre hospitalier de Trois-Pistoles et le 26 septembre pour l’Hôpital de Notre-Dame-du-Lac.

«Ce sera un peu différent, les gens devront s’inscrire et payer à leur arrivée aux horodateurs qui seront installés à l’intérieur dans les entrées. Les véhicules seront identifiés par leur plaque d’immatriculation», explique le responsable des communications pour le CISSS du Bas-Saint-Laurent, Gilles Turmel. La surveillance du stationnement sera effectuée par des patrouilleurs.

Les utilisateurs devront mémoriser leur numéro de plaque, se rendre à un horodateur installé à l’intérieur du centre hospitalier, choisir la période qui sera passée à l’hôpital (même si elle dure moins de deux heures) et payer le tarif applicable. 

Le paiement sera possible en argent comptant (monnaie exacte), par carte de débit ou de crédit, par l’application mobile PassportParking Canada, par Google Pay et Apple Pay. Les utilisateurs pourront également ajouter du temps directement à la borne ou via l'application si leur passage est plus long que prévu. 

Les utilisateurs bénéficieront d’une période de grâce de deux mois pour s’habituer à cette nouvelle méthode de fonctionnement. La signalisation sera aussi modifiée en conséquence. Les personnes qui ne respecteront pas la réglementation en vigueur pourraient recevoir des avis de réclamation d’environ 52 $ plus les frais. Des avis de courtoisie seront distribués pendant la période de grâce.

«Cela demandera une responsabilisation plus grande des usagers, tout changement crée un peu de brouhaha, mais on se modernise», ajoute M. Turmel. Ce dernier indique que plus de 60 % des usagers se prévalent des deux heures de stationnement gratuites.

L’argent récolté est réinvesti dans l’entretien des stationnements des différents établissements. La tarification déjà en vigueur dans les stationnements demeurera inchangée.

Voici les tarifs pour les hôpitaux de la région 

Pour Rivière-du-Loup :

  • Moins de deux heures : gratuit
  • 2 à 4 heures : 4 $
  • 4 à 24 heures 7,25 $
  • Forfaits hebdomadaire à 31,25 $ et mensuel à 62,75 $.

Autres CH :

  • Moins de deux heures : gratuit
  • 2 à 4 heures : 3 $
  • 4 à 24 heures : 5 $
  • Forfaits hebdomadaire à 26 $ et mensuel à 52,25 $

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

18 réactionsCommentaire(s)
  • -----------------


    une vraie modernisation serait au minimum d'abolir les frais de stationnements
    pour une visite au centre hospitalier.

    Déjà que de se rendre à un RDV ou à l'urgence n'est pas une visite de courtoisie
    je trouve la nouvelle façon de procéder inutilement déplaisante. Et soyons franc, payer en avance pour une visite dont on ignore la durée c'est un peu farfelue.

    Pierre Sénéchal - 2022-08-28 16:37
  • Il va falloir se battre cette fois et se tenir plus que devant medway, ca touche tout le
    monde cette fois-ci. Aucune logique raisonnable et sensée dans cette connerie là, sauf quelqu un wui cherche à faire de l argent

    Robert Dubé - 2022-08-27 12:33
  • Ridicule

    Denis Sirois - 2022-08-26 22:18
  • C'est une farce ce système pour le stationnement à l’hôpital de Trois-Pistoles. On enlève les barrières et on vient juste de les installer. Elles n'ont pas encore été en fonction. Qui fait la planification des travaux dans ces établissements. Je crois comprendre que le virus COVID en a atteint plusieurs malheureusement. L’argent est donc tellement disponible. Une telle absurdité sera sans doute l`innovation de l'année dans Trois-Pistoles.

    Réal Lafrance - 2022-08-26 21:35

  • À l'enfant Jésus de Québec, on prend un billet à l'horodateur, et quand on a fini la visite, on paie à la borne à l'intérieur. On sait donc combien de temps on est resté, et on n'a pas à ressortir en cas de prolongement du temps. Mr Turmel le sait-il ?

    gilbert blachon - 2022-08-26 11:26
    Voila, c'est comme ça que cela fonctionne à biens des endroits au Québec. Je ne comprend pas l'idée de changer une formule gagnante???

    Roger Bérubé - 2022-08-26 20:51
  • L'article ne dit pas tout. Ce qu'il faut dire également que le tarif à Rimouski est plus élevé qu'à Rivière-du-Loup, cela dépend de l'achalandage. Pour les autres CH dont il est mention dans cet article, comme à La Pocatière, Notre-Dame du Lac, le tarif est moindre, comme cité dans le 2e exemple.

    Michel-P Desjardins - 2022-08-26 19:46
  • Autrefois, on ne payait pas après 22h, ça faisait sans doute un trou énorme au budget du CISSS, alors un fonctionnaire de Rimouski, qui s'ennuyait dans son bureau, nous a concocté un bon moyen pour rendre encore plus pénible le fait d'être malade et d'attendre jusqu'à 1h du matin qu'un médecin vienne remplacer celui qui a quitté à 23h. Seulement pour cette relève de doc entre 23h et 1h, le CISSS vient d'empocher 3$ de plus. Ce fonctionnaire vient de justifier son énorme salaire.

    gilbert blachon - 2022-08-26 14:30
  • Voilà un exemple parfait d'un fonctionnaire, qui est assis dans son bureau, qui ne vient jamais, ou rarement sur le terrain, qui décide sans connaitre, ou savoir, et qui touche, sans doute, un bonus pour avoir coupé un poste (la personne de la guérite) et augmenter les revenus (le poste de la guérite se transforme en émetteur de ticket de 52$).
    Je ne vais pas au centre d'achat... Je vais à l'urgence, au centre de prélèvement, à un RV, .... Ca prends combien de temps voir un doc pour une fracture, faire la file pour les prises de sang, attendre un spécialiste qui a été appelé à l'urgence...
    Ce sont des décisions comme ça qui font qu'on déteste les fonctionnaires...

    Denis Arsenault - 2022-08-26 14:07
  • Normalement, on paie après avoir reçu un service et non avant..
    Qu’arrivera-t-il lorsqu’on aura payé en trop?
    La congestion sera déplacée de l’extérieur vers l’intérieur

    Louise Babin - 2022-08-26 13:50
  • '' Les utilisateurs devront mémoriser leur numéro de plaque ''. ''La surveillance du stationnement sera effectuée par des patrouilleurs''. Il me semble à moi aussi que ce sera plus compliqué pour beaucoup de personnes. Et ''des''patrouilleurs remplaceront ''la'' personne qui était dans la guérite. Pas évident !

    Louise Lévesque - 2022-08-26 13:06
  • Pourquoi faire simple quant tu peux faire compliqué... vraiment ridicule.

    Vallier Desjardins - 2022-08-26 12:07
  • À l'enfant Jésus de Québec, on prend un billet à l'horodateur, et quand on a fini la visite, on paie à la borne à l'intérieur. On sait donc combien de temps on est resté, et on n'a pas à ressortir en cas de prolongement du temps. Mr Turmel le sait-il ?

    gilbert blachon - 2022-08-26 11:26
  • Ca y est, on vient d'inventer une nouvelle stupidité. Personne n'a été averti de ce possible changement, même pas le comité des usagers ou la presse. On met en place des niaiseries de ce genre qui ne feront qu'alourdir la tâche des bénévoles ou des accompagnateurs. Comment se fait-il qu'il y ait tant de gens qui s'ennuient à Rimouski pour vouloir nuire aux malades, alors qu'on cherche des moniteurs de natation, des enseignants, des chauffeurs d'autobus...Ces spécialistes du stationnement payant ont-ils pensé à tous les inconvénients qu'ils causent aux usagers ? Pourquoi le progrès doit-il toujours passer nécessairement par la complication de nos vies. Vive la stupidité ! Bravo à ceux qui s'ennuient au CISSS. ils auraient mieux fait de réussir leurs mots croisés plutôt que créer du trouble aux pauvres malades et à leurs accompagnateurs.

    gilbert blachon - 2022-08-26 11:21
  • Quel beau bordel que ça! pensez aux utilisateurs qui seront pas capables c'est trop.... devrait être gratuit pour tous.On ne va pas là pour prendre un café et socialiser 😡 Politique à revoir les gens sont à bout

    Johanne Pelletier - 2022-08-26 08:17
  • Le titre est vicieux…
    On paie déjà assez de taxes au Québec pour une vraie gratuité des services de santé. Avec un enfant à 39 de fièvre, avec une plaie ouverte, avec une non connaissance des technologies…et si en plus il n’y a pas la monnaie exacte !!! Vraiment modernisation ? Vraiment la fluidité ?

    Lorraine Demers - 2022-08-26 07:19
  • Y a un génie rond de cuir qui a trouvé un autre moyen pour nous soutirer encore de l argent. Incroyable quand même.

    Robert Dubé - 2022-08-25 23:45
  • Ça n'amènera pas une meilleure fluidité, car ça va causé une congestion à l'intérieur à la place... Quel logique !!! Je n'ai jamais eu connaissance de congestion dans tout les stationnement d'hôpital et ce dans tout le Québec. De plus, tout le monde sait que lorsque se rend à l'hôpital, on sait quand on entre, mais pas quand on va sortir. En tout cas, je comprends pas la logique et j'imagine que nos pauvres personnes agées vont eux aussi avoir de la difficulté à comprendre le fonctionnement... L'art de compliqué la vie des gens !!

    Bourgoin Steeve - 2022-08-25 19:00
  • Je comprends mal comment des personnes en attente d'être vu par un médecin à l'urgence, peuvent laisser leur place et aller rajouter de l'argent dans l'horodateur......si au moins le paiement se faisait à la sortie et non à l'arrivée. Très difficile de prévoir le moment de sortie quand on va à l'urgence d'un hôpital.

    Mona Banville - 2022-08-25 18:20