Publicité

23 août 2022 - 06:59

Médecins de famille : 400 jours d’attente en moyenne pour les patients orphelins

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 1

Bien que le nombre de patients orphelins ait grimpé de 4 109 au Bas-Saint-Laurent, soit une hausse de 31 % au cours de la dernière année, les départs à la retraite des médecins de famille sont comblés, assure le Dr Éric Lavoie, chef du Département régional de médecine générale au CISSS du Bas-Saint-Laurent. Le Guichet d’accès à un médecin de famille permet annuellement à 8 000 patients d’être inscrits avec un nouveau médecin de famille, avec une moyenne de 400 jours d’attente.

Depuis deux ans, un Guichet d’accès de première ligne déployé au Bas-Saint-Laurent permet aux patients sur la liste d’attente d’obtenir une consultation médicale rapidement. «Nous avons différents mécanismes qui permettent de rendre l’attente plus confortable», ajoute Dr Lavoie. Les patients orphelins sont triés par priorité selon leur état de santé. Cité en exemple dans le réseau de la santé, cette méthode sera déployée à travers la province au cours des prochains mois en vertu d’une entente conclue le 1er mai entre Québec et la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a autorisé l’embauche de 12 nouveaux médecins au Bas-Saint-Laurent cette année, qui arriveront en 2023. «C’est certain qu’on aimerait que le ministère nous en donne plus, mais nous sommes aussi tributaires des étudiants qui sortent des facultés de médecine».

Selon les besoins estimés régionalement transmis par le CISSS du Bas-Saint-Laurent, il manquerait environ 39 médecins de famille dans la région du Bas-Saint-Laurent, qui en comptait 245 en juin 2022, dont 3 au Kamouraska, 6 au Témiscouata, 5 à Rivière-du-Loup et 4 dans les Basques.

Pour les réseaux locaux de services de Kamouraska, Rivière-du-Loup, Témiscouata et Les Basques, une augmentation de 1 963 patients orphelins a été rapportée au cours de la dernière année.

Évolution du nombre de patients orphelins entre 2021 et 2022

  • Kamouraska : de 245 à 583
  • Témiscouata : de 747 à 667
  • Rivière-du-Loup : de 1 217 à 2 803
  • Les Basques : de 126 à 245
  • Rimouski : 5762 à 6617
  • Mitis : 1820 à 1117
  • Matapédia : 840 à 552
  • Matane : 2310 à 4595
  • Bas-Saint-Laurent : de 13 070 à 17 179

Même si ce nombre augmente, il est faux de prétendre que la liste d’attente ne bouge pas. Dr Éric Lavoie assure qu’il y a un roulement des patients. De multiples facteurs comme les mouvements de population, les départs à la retraite et les inscriptions plus nombreuses à la liste d’attente du Guichet d’accès à un médecin de famille ont pu influencer les statistiques, selon lui. «Il y a une différence entre être un patient orphelin ou être inscrit au Guichet d’accès à un médecin de famille. Je pense que de plus en plus de personnes comprennent que s’y inscrire est l’une des meilleures façons d’avoir accès à un médecin de famille», explique le Dr Lavoie. D’autres personnes décident de ne pas être incluses sur cette liste d’attente et consultent au besoin à l’urgence.

Dr Lavoie souligne que la région perd entre 12 et 14 médecins par année pour diverses raisons (familiales, retraite, etc), ce qui fait aussi fluctuer le nombre de patients orphelins. Il estime que l’équilibre est toutefois maintenu grâce aux efforts de recrutement de médecins de famille déployés par le CISSS.  

Sur 200 000 personnes au Bas-Saint-Laurent, environ 89 % d’entre elles sont inscrites auprès d’un médecin de famille. Sur les 20 000 personnes sans médecins de famille, entre 15 000 et 17 000 d’entre elles sont inscrites au Guichet d’accès à un médecin de famille annuellement.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • C est bien beau d être inscrits. Mais voir un médecin que l on connaît pas, pas evident. Il traite le bobo, mais le suivi de santé annuel se fait pas.

    Claire Dube - 2022-08-23 08:12