Publicité

8 août 2022 - 10:28 | Mis à jour : 11:16

Projet Medway : mise en demeure contre la Ville de Rivière-du-Loup 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 9

Le résident de la rue Saint-Louis et porte-parole d’un groupe de citoyens inquiets et opposés par l’éventuelle construction du Groupe Medway au centre-ville, Pierre Landry, a adressé une mise en demeure à la Ville de Rivière-du-Loup, ce vendredi 5 aout. Il soutient que le projet, dans son ensemble, «contrevient à de nombreux articles du règlement relatif aux plans d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA)» de la Ville. 

Dans son document, transmis aux médias, Pierre Landry soulève 10 articles du règlement, lesquels seraient, selon lui, non respectés par la démolition de l’édifice à logements, par le déménagement de la maison patrimoniale et par l’intégration du Complexe santé Rivière-du-Loup. 

En se basant sur un article du PIIA, il écrit notamment que la maison patrimoniale devrait rester sur sa fondation actuelle, puisque «les bâtiments qui font partie d’un ensemble d’intérêt historique ou patrimonial doivent demeurer sur leur site originel». Il souligne aussi que «les arbres de valeur doivent être conservés», déplorant le déménagement causera inévitablement des coupes. 

Toujours selon M. Landry, d’autres articles dudit règlement ne seraient pas respectés par l’intégration du nouveau bâtiment de 9 étages dans le secteur visé. Celui-ci fait entre autres état que «le gabarit des nouvelles constructions doit être semblable à celui des autres bâtiments du secteur représentatifs du patrimoine architectural du centre-ville» et que «la largeur de la façade du nouveau bâtiment ne présente pas de différences significatives par rapport à celle des bâtiments du secteur représentatifs du patrimoine architectural du centre-ville». 

Enfin, le citoyen regrette que l’immeuble à logements soit démoli pour laisser place à un stationnement, puisque «la démolition d’un bâtiment demeure un recours ultime», selon le règlement municipal en vigueur. 

«DEMANDES NON RECEVABLES»

Pierre Landry demande aux membres du comité de démolition et aux membres du conseil municipal, appelés à rendre une décision au sujet des demandes de démolition déposées par Medway, à reconnaître que celles-ci sont non recevables et à les rejeter de facto. 

Notons que le citoyen avait amené ses points lors de la plus récente audition publique du 3 aout, soutenant que le dossier devrait être fermé dès maintenant. 

«Est-ce que la Ville va faire respecter ses propres règlements ou va-t-elle favoriser un privé, un projet immobilier privé?», avait-il alors lancé. Il n'avait pas non plus exclu que des recours légaux pourraient être entrepris dans ce dossier, en entrevue avec les médias. 

À ce moment, les membres du comité de démolition n’avaient pas fait de cas de cette sortie particulière, rappelant simplement que les questions liées au PIIA allaient faire l’objet d’une procédure ultérieure avant l’octroi des permis de démolition.

Pierre Landry estime que les autorités se heurteront éventuellement à la nécessité de s’assurer que le projet immobilier dans son ensemble est conforme aux règlements qui régissent le PIIA. Ces questions, martèle-t-il, devraient être réglées dès maintenant, puisque la procédure actuelle alimente une incompréhension et une colère chez les citoyens concernés.  
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

9 réactionsCommentaire(s)
  • Tour a fait d'accord avec monsieur Landry. Je suis passé par là, la semaine dernière et qu'elle dévalorisation de ce vieux coin de la ville. Et au bord de la rivière Du Loup en plus. Et ces actions vont avec la permission de destruction de la maison de la rue Lafontaine également !!! Mais qq'la ville de Rivière du Loup a à démolir son patrimoine bâti ? Et l'occasion de faire une beauté et utile dans cette endroit où on aurai pu aménager des tables de pics-nics, donnant suite aux chutes ou l'ont peut marcher ?

    Estelle Pelletier - 2022-08-09 19:42
  • À mon humble avis, ce n'est pas en insultant les élus à tord ou à raison pour tout et pour rien, que nous allons intéresser d'autres candidats qui feraient peut-être mieux. Le respect à toujours sa place. En attendant, si vous êtes si bon que ça, PRÉSENTEZ-VOUS.

    François D'Amours - 2022-08-09 13:23
  • Je suis d'accord pour le développement du centre ville et sa "revitalisation", mais pas à tout prix. Je me demande, tout comme d'autres citoyens, comment un endroit patrimonial si restreint au niveau circulation, pourra faire pour accueillir un building digne d'une métropole tout en faisant en sorte que la circulation demeure facile et que les habitants du quartier conserve une certaine tranquilité? Il y a déjà la future maison des aînés, bien que nécessaire, ainsi que le centre de prélèvement Covid qui changent le côté architectural, mais surtout qui intensifient déjà la circulation. Comment ce secteur pourra-t-il suffire à tout ce va et vient? Je suis d'avis que le nouveau développement a l'ouest de la ville serait plus approprié pour ce type de construction et faciliterait davantage la circulation qui se densifiera. Tout à cet endroit est propice à l'accueil d'une telle construction. De la superficie des terrains, à la largeur et fluidité des rues en passant par l'acceptation plus facile de la population, car il n'est pas question ici de déstabiliser les citoyens d'un quartier tranquille, ce qui est grandement le cas du site actuellement prisé. A la limite, le site actuel du CLSC serait plus approprié, surtout que l'endroit ne semble plus convenir aux normes ministerielles. L'emplacement resterait au centre-ville et la circulation y serait probablement plus facile, étant donné qu'il y a trois rues autour de ce site. La bâtisse n'était pas joyau patrimonial, pourrait être détruite sans être relocalisée. Parfois, avant d'accepter ou refuser des projets, il faut juste s'asseoir plus longuement, analyser les diverses possibilités et contraintes et écouter l'avis des citoyens. Ces derniers n'apporteront pas d'argent comme Medway, sauf qu'en tant que résidents concernés et payeurs de taxes, ils méritent d'être non pas juste entendus, mais considérés.

    Hélène Maranda citoyenne et residente de Riviere-du-Loup³ - 2022-08-09 11:13
  • Pauvres nous, résidents de la ville de RDL. On a élu un conseil de ville et maintenant nous sommes pris avec. Des dossiers majeurs sont sur la table....pour en nommer quelques-uns, le projet Medway, le dossier du quai de RDL et la traverse, et maintenant le dossier de l'aéroport avec le départ de Aviation MH et son propriétaire Martin Hivon à titre de gestionnaire. Membres du conseil, vous allez devoir agir rapidement, car nous allons tout perdre et ce avec le laxiste dont vous faites preuve. Je me demande même si nous devrions pas demander votre démission en bloc pour une tutelle, je pense que nous serions mieux.....pauvres vous et pauvres nous.

    Pierre M. Drayaf - 2022-08-09 08:05
  • Pas d'avancement ont reste petit et pauvre comme à Notre Dame du Lac ???

    Jacques cloutier - 2022-08-09 08:00
  • Je suis en faveur du projet , yen a qui ne veulent pas avancer , il voudrait que la ville reste petite. Désolant de voir des gens comme ça toujours s'opposer a tout projet par peur du changement. La façade des allées du centre ville est très longue et la partie arrière est sur la rue St Louis tout près. Alors pourquoi tant de chialage ? Il y a déjà de gros édifices tout près.

    Claude Beaulieu - 2022-08-08 22:07
  • J'ai habitee a Riviere du Loup can toujour ete pareil un petit groupe control les citoyens sans respecte les devis de la ville ou un gros village les maire en partence de 1959 -2008 on detruit plus que counstruir

    Allan Tremblay - 2022-08-08 14:17
  • Quel acharnement à vouloir tout faire pour que notre Ville perde ce merveilleux projet qui cadre bien à cet endroit !

    Yves Bérubé - 2022-08-08 14:16
  • Que Medway aille se batir dans l entrée ouest de la ville, tout le monde est d accord, si Medway veut être bon joueur et honbête dans toutes ses démarches, ca fera très bien à coté du motel universel et rien du vieux quartier de la ville sera détruit. Me semble que ca serait si simple. Mais d un point de vue POLITIQUE, il y a anguille sous roche, surtout quand t es rendu à dire au maire qu il aurait dû se la fermer, Alors qu est ce qu on nous cache cette fois. Citoyens poser vous la question

    Robert Dubé - 2022-08-08 13:34