Publicité

29 juillet 2022 - 10:48 | Mis à jour : 11:18

Face à face avec un lynx à Cacouna

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 1

Caché en bordure du marais à Cacouna au parc côtier Kiskotuk, le photographe animalier Sébastien Dionne ne se doutait pas de la rencontre qu’il allait faire tôt le matin du 27 juillet. Il a eu le privilège d’observer pendant plus d’une vingtaine de minutes un jeune lynx du Canada, camouflé dans les hautes herbes.

M. Dionne était surtout à la recherche de cygnes trompette, une espèce dont les observations sont rares dans la région. «Ça fait partie de mon quotidien chaque jour. J’y vais très tôt le matin parce que les animaux sont actifs. J’ai mes endroits d’affut, je me cache et j’attends.»

Il voulait photographier ces oiseaux aquatiques en profitant des couleurs du lever du soleil. Vers 5 h 15, il a changé d’emplacement, les conditions n’étant plus propices à cette prise de vue. C’est à ce moment qu’il a vu ce qu’il croyait être une marmotte couchée sur les roches près du marais. Le secteur n’était pas encore complètement illuminé par le soleil. «Quand j’ai vu ses oreilles et son poil hérissé, j’ai réalisé que c’était un lynx», raconte Sébastien Dionne.

Il l’a observé pendant plus d’une vingtaine de minutes, avant que l’animal ne se lève puisque des marcheurs approchaient dans les sentiers. «J’ai vu qu’il se dirigeait vers un autre ornithologue qui regardait des oiseaux dans sa lunette d’approche. Je lui ai fait un son pour attirer son attention et devant sa réaction de surprise, le lynx a fait demi-tour et s’est dirigé face à moi. J’étais prêt avec mon appareil photo installé sur un trépied au sol et j’ai pris le plus de photos que j’ai pu. Le lynx est passé juste à côté de moi», se remémore le photographe.

Sébastien Dionne avait partagé des photos d’un lynx il y a environ cinq ans au parc côtier Kiskotuk de Cacouna. En comparant ses photos de 2017 avec celles prises il y a quelques jours, il croit avoir rencontré un lynx juvénile il y a quelques jours, d’après sa morphologie.

Sa rencontre d’y il a cinq ans avait duré environ cinq minutes. «Je connais mieux ce mammifère parce que je me suis bien renseigné la dernière fois. Il ne fallait pas que je bouge et il est passé calmement à côté de moi. Je voulais le photographier au naturel.»

Le photographe a aussi réussi à filmer des images des cygnes trompette au parc côtier Kiskotuk, quelques jours avant sa rencontre avec le lynx. 

 

Le parc côtier Kiskotuk de Cacouna est reconnu comme étant un secteur riche pour les observations ornithologiques. La liste des oiseaux de la Réserve nationale de faune de la baie de L’Isle-Verte compte plus de 260 espèces. Deux Zones importantes pour la conservation des oiseaux et un Refuge d’oiseaux migrateurs se trouvent sur le territoire du parc.

» À lire aussi : Un lynx croqué sur le vif à Cacouna

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • 😍😍😍

    Pene - 2022-07-30 12:20