Publicité

5 juillet 2022 - 10:56

Projet Medway : un «temps d’arrêt» réclamé par des citoyens

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 5

Préoccupés par les «nombreux impacts» potentiels du projet de développement du Groupe Medway, sur lesquels ils estiment ne pas avoir été assez informés, une soixantaine de citoyens louperivois demandent à la Ville de Rivière-du-Loup d’imposer un moratoire sur sa réalisation. «Un temps d’arrêt» nécessaire, estiment-ils, afin de pouvoir se prononcer de façon éclairée. 

Cette demande, déposée par le citoyen Michel Ouellet, au nom de son voisin Pierre Landry, tous les deux résidents de la rue Saint-Louis, a été portée à l’attention du conseil municipal lors de la séance du 4 juillet à l’Hôtel-de-Ville. Elle est accompagnée de 64 signatures d’appuis.  

Les élus écoutaient alors les commentaires des citoyens présents dans le cadre d’une consultation publique sur des changements apportés au Plan particulier d’urbanisme (PPU) pour le centre-ville – modifications au zonage qui touchent en partie l’éventuel projet de Medway. 

«Je demande à la Ville de Rivière-du-Loup d’imposer un moratoire quant à la réalisation de ce projet, de surseoir à l’émission de tout permis, modifications de zonage et d’affectations quant aux lots convoités, et de s’engager à mener des études d’impact sérieuses et crédibles sur chacun des aspects de ce projet», a déclaré Michel Ouellet en lisant un document qu’il a ensuite remis aux membres du conseil.  

«J’exige en outre que les élus de la Ville de Rivière-du-Loup rendent des comptes à leurs commettants tel que les y oblige la loi et qu’ils fassent preuve de rigueur et de transparence dans ce dossier.»

Les signataires estiment que plusieurs questions persistent quant aux impacts sociaux, environnementaux et visuels du projet en voie de réalisation. Ils estiment que les élus n’ont pas fait le travail nécessaire pour les informer sur ces questions, mais aussi sur les conséquences sur la circulation dans le secteur ou encore sur la Maison des aînés. 

«Les citoyens n’ont pas été suffisamment informés des caractéristiques et des impacts de ce mégaprojet de Medway […] Nous avons droit aux informations pleines et entières», a résumé M. Ouellet, regrettant qu’aucune séance d’informations n’ait été organisée par la Ville elle-même au sujet des questions qui la concerne. 

«On dirait que le projet Medway est parti à l’envers. Vouloir construire un avion pendant qu’il vole, ça n’existe pas, sauf pendant une pub du Super Bowl. Ne devrait-on pas plutôt commencer par se donner une vue d’ensemble des impacts avant d’autoriser la construction de cet énorme immeuble? […] Prenons le temps de bien comprendre avant de nous précipiter dans un tel projet dont trop de conséquences sont encore inconnues!»

Le citoyen mentionne être pour la revitalisation du centre-ville et de la rue Lafontaine, et ne pas être contre ledit projet en lui-même. L’objectif n’est d’ailleurs pas d’empêcher la construction, mais de permettre une réflexion complète et documentée en amont aux premières pelletées de terre. 

«On tient à notre ville, on tient à la rue Lafontaine, au parc des Chutes, on souhaite la revitalisation du secteur, mais d’une manière qui se fait dans le respect et dans l’harmonie de tout ce qui est fait et a été fait à Rivière-du-Loup. Pourquoi ne pouvons-nous pas travailler ensemble?» a-t-il questionné, rêvant de transparence et d’une politique de participation publique en aménagement du territoire. 

RÉACTION DE LA VILLE

Questionné sur la réponse de la Ville – et sur ce qu’elle compte faire de cette demande –, le maire Mario Bastille a mentionné que des vérifications allaient être effectuées.

«C’est une demande légitime. Maintenant, comment allons-nous y donner suite? Je ne sais pas. Il faudra en discuter avec le conseil et le service du greffe. Qu’est-ce que ça implique? Combien de temps? Il y a des choses à regarder, y compris au niveau légal», a déclaré M. Bastille. 

«Honnêtement, je pense qu’il est minuit moins une et l’objectif, c’est toujours d’aller de l’avant dans ce projet-là. Mais je vais prendre la peine de regarder et lire attentivement ce qu’ils nous ont donné à tête reposée», a-t-il ajouté. 

En presse, Mario Bastille a également convenu que la Ville aurait pu mieux communiquer avec ses citoyens. Il considère aussi que Medway n’a pas été sans faute dans les processus de présentation et de consultation. 

«Je prends une partie du blâme. C’est vrai que c’est allé vite après l’élection. J’ai peut-être aussi été naïf, mais je pensais que les gens allaient vraiment accueillir ce projet-là positivement […] Je trouvais que c’était très positif et que les gens allaient faire «wow», mais je me rends compte que ce n’est pas ça», a-t-il partagé.  

«Je prends le blâme,  a-t-il répété. On aurait pu faire mieux. J’accepte donc les commentaires. Ce n’est pas la façon dont on aime travailler.»

À savoir si la tenue d’un référendum ou d’un sondage professionnel serait pertinente et possible pour confirmer le niveau d’acceptabilité sociale, Mario Bastille est resté prudent. «Ce sera évalué», a-t-il laissé tomber sans s’avancer davantage. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

5 réactionsCommentaire(s)
  • @ Yves Beaulieu, je suis en parfait accord avec tes commentaires. Si en tant que ville, nous laissons passer ce projet, nous resterons une ville dortoir. L'avenir ne passe pas par des contestataires capricieux de se voir dérangés dans leur petite quiétude. A nous qui sommes pour ce projet de se lever et de faire savoir à la population que nous sommes pour.

    Pierre M. Drayaf - 2022-07-07 06:53
  • Où est-ce ce qu’on peut signer pour signifier notre désaccord à ce projet?

    Jeanne Lavoie - 2022-07-05 21:05
  • Le site choisi est génial, cela va revitaliser le centre ville qui s’éteint. Si on compare le centre ville aujourd’hui à ce qu’il était voilà 20 ans, on ne peut pas dire qu’il est dynamique et vivant.

    Yves Beaulieu - 2022-07-05 18:25
  • Je peux difficilement comprendre comment une petite poignée de citoyen puisse faire obstruction à un projet d’une telle envergure.😥

    Yves Beaulieu - 2022-07-05 18:21
  • La meilleure place pour bâtir ce monstre d immeuble reste toujours en face du motel universel, un beau grand boulevard pour le trafic beaucoup plus facile a gérer que sur la rue st-louis, bien sur moins de bruit pour tos les citoyens aux alentours, et en plus plus plus près des grands magasins. Un choix facile à faire.

    Robert Dubé - 2022-07-05 11:21