Publicité

30 juin 2022 - 06:30

Le Cégep de Rivière-du-Loup honore ses bâtisseurs

Le Cégep de Rivière-du-Loup a honoré, le 23 juin dernier, des personnalités marquantes impliquées dans sa création et dans le succès de ses premières années d’existence. Lors d’une cérémonie qui a eu lieu dans le nouveau café étudiant le Carrefour, sept diplômes honorifiques, dont deux à titre posthume, ont été remis à des bâtisseurs ou à des représentantes ou représentants de leur famille. 

Cette première remise de diplômes a permis ainsi de rendre hommage à messieurs feu Robert Diamant, Gilles Dubé, feu Yvon Laneville, Denis Leblond, Régis Malenfant, Jean-Paul Michaud et l’abbé Yvan Morin.

«Nos bâtisseurs se sont non seulement “battus” afin d’obtenir un cégep à Rivière-du-Loup, mais ont aussi véritablement construit l’avion en plein vol! Sans historique de collège classique, ce qui était une première au Québec, ils ont créé de toute pièce un établissement d’enseignement supérieur pendant les premières années d’existence. Tout était à faire : obtenir des laboratoires, créer des locaux, implanter une bibliothèque, et ce, en même temps que les cours étaient offerts. C’est franchement impressionnant! » souligne René Gingras, directeur général du Cégep.

Dans le cadre de son 50e anniversaire dont certaines actions ont été retardées par la pandémie, le Cégep de Rivière-du-Loup a mis en place deux mesures afin de rendre hommage à des personnes qui ont eu un apport significatif pour le Cégep et la région. L’une d’entre elles a consisté à la conception de diplômes honorifiques pour reconnaitre l’apport exceptionnel de membres du personnel ou de personnalités de la région. 

Un comité de toponymie a aussi été formé afin de permettre la désignation de lieux en mémoire de personnes décédées qui se sont distinguées de façon particulière ou qui ont contribué de manière significative au rayonnement du Cégep. À ce titre, rappelons que le pavillon principal a officiellement été désigné «Pavillon Ronald-Landry» en janvier 2019, soit 60 ans après la naissance du Foyer-Patro et à l’aube du 50e anniversaire du Cégep. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article