Publicité

29 juin 2022 - 06:03

Les projets résidentiels se multiplient à Rivière-du-Loup

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 4

Le territoire louperivois verra plusieurs nouveaux projets résidentiels voir le jour au cours des prochains mois. À court terme, la Ville de Rivière-du-Loup estime que ceux-ci pourront permettre la création d’environ 300 unités de logement. 

Le maire Mario Bastille a réalisé cette estimation lorsque questionné sur les différents projets en développement, en marge d’une séance du conseil municipal où trois d’entre eux ont fait l’objet d’un point à l’ordre du jour, le 27 juin. Il n’a d’ailleurs pas hésité à souligner le dynamisme des promoteurs et entrepreneurs locaux. 

Sur la rue Saint-Henri, l’ensemble résidentiel de cinq bâtiments pour un total de 28 logements du promoteur Denis D’Auteuil pourra se concrétiser, maintenant que tous les signaux sont au vert. Plus d’un an après avoir été mis une première mouture sur la glace, aucune demande citoyenne n’a été faite pour que le dossier suive le processus d’approbation référendaire. 

Plus au nord, l’imposant projet de l’homme d’affaires David Dubé dans le secteur de la Pointe en est également un qui pourra aller de l’avant prochainement, puisque le plan d’implantation et d’intégration architecturale pour les immeubles du 28, 32, 34, 36, 38 et 50, rue de l’Ancrage, a été approuvé par les membres du conseil municipal. 

Enfin, sur la rue Fraser, un projet résidentiel de deux bâtiments pour un total 45 logements se dessine près du Domaine Élie-Raphaël. Il s’ajoute à la liste de dossiers résidentiels en effervescence. 

«Nous avons des promoteurs locaux très impliqués, qui veulent développer et on ne peut que saluer leurs initiatives […] Ailleurs, ça ne se développe pas à cette rapidité-là», a déclaré Mario Bastille en point de presse. 

«Ce qu’on a mis en place à l’urbanisme, c’est d’être rapides, et de pouvoir les accompagner en toute légalité pour qu’ils puissent procéder et avoir leurs permis.»

Les manques de maisons, logements et logements sociaux sont importants et bien documentés à Rivière-du-Loup, comme ailleurs. Le maire de Rivière-du-Loup espère que l’ajout de ces centaines de nouvelles unités permettra, ultimement, une meilleure accessibilité sur le territoire, mais rien n’est garanti. Des logements abordables pourraient très bien être augmentés une fois que leurs locataires auront quitté pour du neuf. 

«On espère que plus on va inonder notre marché de logements, plus il va s’en libérer. Ça va avec l’offre et la demande. Plus il y a d’offres, plus certains logements, de beaux logements, pourront être accessibles. On le souhaite», a partagé le maire de Rivière-du-Loup. 

«Je salue donc l’initiale de bâtir des logements pour quoi puisse avoir une offre. Mais c’est certain que des logements à 600-700 $ par mois, ce sera de plus en plus difficile à trouver. Il faut donc travailler sur du logement abordable.»

LOGEMENTS ABORDABLES

Mario Bastille a fait du logement accessible un cheval de bataille, depuis son élection. Il assure que cela n’a pas changé, même si les défis sont nombreux.

«Parfois, ça paraît bien simple de le dire comme ça, mais par la suite il faut réfléchir comment on travaille [le dossier] dans le concret. À l’interne, on a des idées, on veut développer quelque chose, mais c’est sûr que la Ville ne peut pas être le seul promoteur là-dedans. Il faut aller chercher des subventions, s’associer avec des partenaires privés», a-t-il dit. 

«Auraient-ils une attention à collaborer dans du logement abordable? C’est tout cela qu’il faut regarder, mais on ne va pas perdre ça de vue. Pour moi, c’est hyper important à Rivière-du-Loup et on sait qu’une gamme de citoyens a besoin de logements accessibles et je me fais un devoir d’y répondre.»

 


 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

4 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo M. Bastille

    Jocelyne Côté - 2022-07-01 11:34
  • Bonjour @Pierre M Drayaf. Vous semblez avoir des informations pertinentes sur les impacts de l'implantation du megaimmeuble proposé par Medway dans le vieux Rivière-du-Loup. Mais c'est merveilleux. Svp nous les partager. En outre, merci de prendre la parole. Si d'autres silencieux faisaient de même, le débat serait plus riche et plus instructif. Comme cela, il y aurait plus de chances que de meilleures décisions se prennent et moins de risque de demeurer ignorant et capricieux de part et d'autre. Gros merci !

    Michel Charles Ouellet - 2022-06-30 12:28
  • @Michel Charles Ouellet. Vous avez un beau grand texte, je comprends que vous vous êtes donné du mal pour trouver toutes les informations contenues. Mais veuillez croire que toutes ces informations ont été observées et décrites dans des commentaires sur le même sujet, que ce soit dans ce journal ou encore via d'autres médiats. Malheureusement, vous n'avez pas réussi à me convaincre de la pertinence de votre argumentation. Surtout, je crois en la mise en œuvre du projet Medway et de tous les autres projets qui sont présentement sur la table à dessin et que le conseil de ville a approuvé. Veuillez croire que la population de Rivière-du-Loup est derrière ces projets de manière silencieuse. Ce n'est pas la trentaine de citoyens qui sont contre ces projets qui va faire que ces projets ne se réaliseront pas....ne vous en déplaise. Je suis tout comme vous un citoyen de Rivière-du-Loup qui y vit depuis maintenant plus de 75 ans. Il est de ma nature de voir la ville progresser et pensons seulement aux générations qui vont vivre. Pensons au manque de logement actuel....etc.....etc. L'avenir est aux audacieux et non pas au conservatisme capricieux.

    Pierre M. Drayaf - 2022-06-29 21:22
  • Que l’offre de logements augmente à Rivière-du-Loup est une excellente nouvelle ! Étrangement, le mégaprojet Medway en plein centre-ville n'est pas mentionné ici. En tant que résident du centre-ville et usager de la rue Lafontaine, je suis très conscient du manque de logements et de propriétés abordables à Rivière-du-Loup. Je suis aussi natif de Rivière-du-Loup, et fier de l’être, je souhaite ardemment la revitalisation du centre-ville et en particulier celle de la rue Lafontaine. Je me promenais sur le quai de Rivière-du-Loup en fin de semaine et j’ai lu une affiche promotionnelle, avec laquelle j’étais d’accord, et qui mentionnait « Perchée entre ciel et mer, une ville à échelle humaine où la vie urbaine, nature et grands espaces se côtoient sans compromis. » Nous sommes plusieurs pour qui le centre-ville de Rivière-du-Loup, en particulier la rue Lafontaine, représente parfaitement cette vision par sa facilité d’accès, sa convivialité, la qualité des services et des commerces qui y sont implantés, le plaisir d’y circuler à pied et la facilité de s’y déplacer en voiture. En tant que Louperivois, je m’interroge sur les impacts du mégaprojet de Medway qui, dans sa forme actuelle, équivaut à presque 9 terrains de football superposés les uns sur les autres, plus deux étages souterrains pour des stationnements intérieurs. Il y aura, en tout, 400 cases de stationnement. C’est énorme! En plus, cet immeuble, érigé tout juste à côté de la Maison des aînés, risquerait fortement de porter ombrage et perturber ce lieu qui fut choisi pour sa beauté, sa tranquillité et le bien-être de ses résidents! Je sens que nous, citoyens, n’avons pas été suffisamment informés des caractéristiques et des impacts de ce mégaprojet de Medway AVANT qu’il soit approuvé et construit. Nous avons droit à plus d’information! (Voir le Règlement sur la participation publique en matière d’aménagement et d’urbanisme qui rend obligatoire une telle démarche de participation publique). On dirait que le mégaprojet Medway est parti à l’envers ! Vouloir construire un avion pendant qu'il vole, ça n'existe pas, sauf pendant une pub du SuperBowl ! Ne devrait-on pas plutôt commencer par se donner une vue d'ensemble des impacts AVANT d’autoriser la construction de cet énorme immeuble au 35, rue Saint-Louis? Pourquoi si haut ? Pourquoi si gros ? J’ai regardé les données, prises sur le site web de Medway, qui concernent un immeuble de 6 étages et 50 unités locatives qu’ils ont construit à Pont-Rouge. Il génère actuellement, à lui seul, un achalandage de 225 000 visiteurs par année, ce qui est qualifié d’élevé par Medway. Qu'en serait-il alors, avec ce projet beaucoup plus gros dans nos rues étroites du Centre-ville de Rivière-du-Loup? Comment deviendrait le trafic sur la rue Lafontaine avec cette bâtisse 150% plus haute et avec plus de 2,5 fois plus de logements ? Si on extrapole, le mégaprojet Medway pourrait-il engendrer un achalandage additionnel de plus de 400 000 visiteurs par année en plein centre-ville ? La fluidité et la convivialité de la rue Lafontaine seraient-elles menacées? Nous avons le droit d’avoir des réponses AVANT l’approbation de ce projet! En plus, elles doivent tenir compte de la réalité des Louperivois… Il serait faux de croire que les résidents du méga-immeuble cesseraient d’utiliser leur auto pour aller à l'épicerie, magasiner des vêtements, des meubles, des articles de sport, poursuivre la tradition locale de leur petit tour de la pointe, se rendre au travail, visiter leur parenté, etc. Nous ne sommes pas sur le Plateau Mont-Royal! À ce jour, nous n’avons eu aucune séance publique d’information. J’étais présent lors de la rencontre du 6 avril pour la présentation du Plan particulier d’urbanisme (PPU) de la Ville. Aucun des impacts du mégaprojet n’a été abordé, même si plusieurs questions ont été posées. J’étais aussi présent lors de la session d’information tenue par Medway eux-mêmes. (14 juin). Encore, une fois, rien n’a été mentionné, ni par le promoteur, ni par un représentant de la Ville, concernant les impacts sur la fluidité de la circulation automobile ou sur les autres aspects tout aussi importants. Par exemple, quelles seront les conséquences environnementales sur la Rivière-du-Loup ? Comment assurer la protection de ses berges? De plus, quelles mesures sont prévues en cas d’éboulement sur la rivière durant les travaux? Qui paierait pour rétablir les berges de la Rivière-du-Loup ? Le promoteur ou la Ville? … Quelles mesures seraient prises pour éviter l’apparition d’un îlot de chaleur en plein centre-ville? Bref, il y a trop de questions auxquelles nous n’avons pas de réponses! SVP, PAUSE! Prenons le temps de bien comprendre AVANT de nous précipiter dans un tel projet dont trop de conséquences (court, moyen et long terme) sont encore inconnues! En outre, la seule séance publique portant sur ce mégaprojet fut celle où les citoyens pouvaient s’opposer à la démolition au 35 Saint-Louis pour permettre ce projet. (22 juin) Rappelons que malgré son nom, le comité de démolition a pour mandat de décider des demandes de permis de démolition et aussi, d’approuver le programme préliminaire de réutilisation du sol dégagé. Ainsi, dire oui à la démolition de cette bâtisse, c’est aussi dire oui au méga immeuble de Medway dans sa forme actuelle, avec la complicité apparente de l’administration municipale… Pourtant, il y aurait plusieurs options à explorer. Le projet de Medway pourrait-il être revu pour mieux convenir au 35 Saint-Louis et/ou être construit sur plus d'un site? (Le diviser en deux ou même trois bâtiments) Est-ce que le site de l'hôpital St-Joseph pourrait abriter des logements? (Méchante belle vue sur la ville et sur le fleuve!) … Et l’orphelinat sur la rue Fraser? Il y a sûrement d’autres idées à évaluer AVANT d’opter pour cette densification extrême en plein Centre-Ville… Pour terminer, concernant le mégaprojet Medway, je sais que nous, louperivois, avons le droit de connaître les études réalisées par l’administration municipale, et ce, en termes d’impacts économiques, sociaux et environnementaux… en espérant qu’elles existent. Plusieurs citoyens supporteraient leurs élus si une pause était demandée pour quelques mois. Pas pour retarder ou nuire au projet ! Juste pour prendre une décision sur la base d'une étude sérieuse des impacts globaux... Ce serait une décision courageuse et que bien des citoyens pourraient qualifier d’honorable ! Pour en savoir plus et, peut-être, poser vos questions, présentez-vous à la prochaine séance du Conseil municipal le 4 juillet prochain, 20h00, à l’Hôtel de Ville. Michel Charles Ouellet, résident de Rivière-du-Loup

    Michel Charles Ouellet - 2022-06-29 12:45