Publicité

28 juin 2022 - 06:00 | Mis à jour : 09:10

687  000 $ pour protéger le patrimoine à caractère religieux au Bas-Saint-Laurent

Ce 27 juin, la ministre du Tourisme et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Caroline Proulx, a annoncé, au nom de la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, qu’une somme de 687 000 $ sera versée pour la restauration et la requalification d’immeubles patrimoniaux à caractère religieux situés au Bas-Saint-Laurent.

En 2022-2023, c’est une aide financière totale de 15 M $ qui est octroyée au Conseil du patrimoine religieux du Québec pour la protection, la transmission et la mise en valeur du patrimoine culturel à caractère religieux. Les sommes versées serviront plus précisément à la réalisation de 74 projets de restauration, dont 68 bâtiments et 6 œuvres d’art et orgues, à travers le Québec. De plus, une somme de 8,95 M$ est consacrée aux initiatives de requalification des lieux de culte excédentaires patrimoniaux. Les 29 projets soutenus dans le cadre de ce programme visent la transformation de lieux de culte patrimoniaux vers de nouveaux usages répondant aux besoins du milieu.

En finançant la restauration et la requalification de bâtiments à caractère religieux qui sont propres à l’identité québécoise, le gouvernement du Québec préserve un précieux héritage qui fait la fierté des citoyennes ainsi que des citoyens et qui contribue à la beauté de nos régions.

Dans la région du KRTB, le Presbytère de Notre-Dame-des-Neiges a été retenu pour la restauration de sa toiture à la hauteur de 144 000 $ ainsi que l’Église de Saint-Honoré pour le projet «Avenir de l’Église de Saint-Honoré-de-Témiscouata : un héritage patrimonial au service de ses citoyens» pour la somme de 21 000 $.

«Notre gouvernement poursuit ses actions pour préserver les immeubles qui ont fait notre histoire. Notre patrimoine religieux constitue une signature distinctive, un héritage dont les valeurs historique, culturelle et identitaire sont immenses. Le préserver et le faire connaître, c’est pratiquer un essentiel devoir de mémoire et affirmer notre fierté d’être Québécois», a mentionné Nathalie Roy.

Publicité


Publicité

Commentez cet article